Chili: Santiago

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y voilà, après une première tentative le 1 décembre qui nous a forcé de revenir le 4 à Montréal pour soigner un petit bobo à Denis, on est maintenant sur notre 2e départ en une semaine!! Une vrai vie de jet set!!  (On aura presque fait le tour du monde en avion quand on va arriver à Santiago, +/- 30,000km!)

Longue histoire courte

2min plus tard et c'était foutu!

2min plus tard et c’était foutu!

Bon a ceux qui se demande ce qui est arrivé lors de notre 1ère escapade: bien en gros la veille de notre départ Denis avait très mal aux ventre. Le matin de notre départ ses douleurs n’ayant pas disparu, on a tout fait pour consulté son médecin et on a meme réussit à faire des prise de sang. L’inquiétude venait du fait que dans le passé il a fait une pancréatite aigüe et en Italie une colique biliaire a fait qu’il a passé la nuit à l’hôpital! Donc afin de partir rassuré on a voulu consulté et le médecin allait nous envoyé les résultats le soir même. Comme il allait mieux, bien on a décidé de partire!

On est arrivé le vendredi après midi à Santiago et Joannie domicilié au Chili venait nous chercher à l’aéroport. Mais tout juste avant l’atterrissage, il y a eu des mégas poches d’air et Nath a atterrie toute

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

blanche! Cequi deva arrivé, arriva! Là c’est Nath qui a été malade à cause du traffic….on a été hébergé pour cette soirée là chez Joannie, qui elle prenait le vol du soir pour Mtl(ha, ha,). Denis allait très bien et réussissait à manger tout en faisant attention sans problème. Le

On repart....mais se sera juste de passage...

On repart….mais se sera juste de passage…

lendemain on est arrêté pour dîner et quelque chose n’a pas passé pour Denis, on pensait qu’il avait commandé du tofu mais finalement c’était du fromage et le gras ne semble pas passé car ses maux ont recommencé surtout dans la nuit….fait que Denis durant la nuit m’a dit on repart à Mtl demain! Car comme on a consulté à Mtl juste avant, bien il ne serait aucunement couvert par l’assurance pour problème d’abdomen! On c’est dit que c’était préférable de perdre ~2000$ et d’en avoir le cœur net….on a changé nos billets pour le soir même. Donc on peu pas dire vraiment qu’on a passé 3 jours à Santiago!!!!!! Mais on a fait beaucoup d’avion….

 

Suite de notre 2e escapade
img_0140Vendredi le 9: comme on a réservé nos billets hier soir après le Ok du médecin (conclusion: calcul à la vésicule biliaire), on pars à 20h pour Toronto et 23:45 pour Santiago. Nath dort déjà debout en attendant à la porte d’embarquement. Le vol Santiago est pénible, siège au centre (pas d’autre place…), vol retardé 30min, déglaçage…finalement on arrive à Santiago, fin du jour de la marmotte….c’est à Nath maintenant de pas filer elle traine un rhume/grippe depuis quelques jours et là sa voix s’en va de plus en plus….et pas mal fatigué tous les deux, long voyage.

Donc avec expérience, on s’oriente facilement à l’aéroport, on trouve un Entel pour valider et activer notre carte de cellulaire sans problème (c’est la « best » chose à faire), youpi cette fois-ci tout fonctionne… (car la semaine avant notre fournisseur n’avait pas vraiment déverrouillé).

Quelques petits défis (tentative de détournement pour nous convaincre de prendre un taxi) pour trouver le bus et ou/comment acheter les billets, mais les Chiliens sont tellement gentils que plusieurs d’entre eux viennent à notre secours à tour de rôle, allant même jusqu’à nous donner de la monnaie pour changer nos gros billets!!! Wow!!

Bus jusqu’au centre ville, ça se passe bien, pas de maux de cœur pour Nath! On débarque près de la station de métro (que nous devons prendre pour se rendre à l’Hotel). On se met à l’écart pour sortir nos gros sacs à dos de leur poche et se préparer. Deux minutes plus tard, une Chilienne nous aborde d’une côté l’air un peu affolé parlant fort et rapidement, de l’autre côté 3-4 hommes approchent semblant jaser entre eux (notre attention est porté sur la femme…) et mine de rien tout naturellement lorsqu’ils passent à notre hauteur l’un d’eux empoigne le petit sac à dos de Nath tout en continuant de jasé (par terre juste à côté de ses pieds). Nath a juste le temps de le reprendre sans insistance (heureusement ils n’ont pas manifester d’hostilité). Deux secondes plus tard, ils sont partis probablement pour reprendre leur petit scénario avec d’autres touristes. On se remet de l’expérience en se disant qu’on l’a échappé belle mais que c’est une bonne leçon, ça arrive vraiment, et les gens qui font ça n’ont pas l’air du tout malhonnête et on va être mieux préparés (certainement pas à l’abris).

Direction métro encore un peu sous le choc, là en descendant dans le trou pour le métro on reçoit quelque chose (genre vinaigre balsamic…) sur notre dos, Nath dans son cou…je jette un coup d’œil une fois en bas de l’escalier et en même temps 1-2 personnes viennent pour nous dires que nous nous sommes fait asperger de qqc et nous aider…cette fois pas question de rester là ou accepter de l’aide et surtout pas déposer nos sacs pour les nettoyer (Nath a déjà lu cette arnaque dans notre livre/guide de voyage dans le passé), on enlève le plus gros et on s’engouffre dans le métro subito presto! Wow bienvenus à Santiago!!

img_0148Sortie du métro dans le quartier Bellavista cette fois, beaucoup de monde car le samedi semble être LA journée pour le magasinage, petite boutiques et stands sur la rue, c’est bondé de monde et on capote un peu le temps de s’orienter. Car c’est difficile de s’effacer dans la foule avec nos sac à dos….tout se passe bien et on se rends à l’hôtel, Nath pile dans qqc de visqueux…(peut-être troisième et dernière merde aujourd’hui) …

On tourne en rond un peu pour l’hotel puis on décide de demander, ouf c’est là et ils ont notre réservation!

Lit confortable, tellement qu’on va faire un « power nap » bien mérité.

mon saumon...miam!

mon saumon…miam!

Souper resto, sur la célèbre rue Pio Nono, qu’on compare un peu a un mini Las Vegas qu’on a vu à Siem Reap (temples Angkar au Cambodge) après que Nath s’est encore mis le pied dans ce qui semble de la confiture, on se trouve une table sur la petite terrasse avant du resto. Le serveur super sympa, nous conseille bien. Mais surprise alors que l’on avait cru comprendre que l’entrée serait des petits filets de poisson bien c’était plutôt de fines tranches de bœuf crues, câpres, marinants dans un genre de vinaigre de cidre et épices. Très bon mais malheureusement Denis ne pourra en manger que très peu cette fois histoire de laisser sa vésicule s’acclimater graduellement….

Saumon et poulet sont excellent dans le repas principale, le tout accompagné de vin et un moïtos (sin alcool). Les plats sont généreux/copieux, bon à savoir pour le reste du voyage.

Pour ce soir ce sera tout car encore fatigués du voyage et Nath congestionnée, sans voix, on va aller faire dodo.

Dimanche 11 Décembre (jour 3)

Bonne nuit de repos, petit déj. à l’hôtel, très sympa, simple et bon café. Difficile de ne pas se laisser tenter par une petite randonnée au Cerro San Cristobal que l’on aperçoit juste à coté! Mais ce n’est que partie remise à notre retour….Bouquinerie dans le routard, réservation d’hôtel à Valparaiso, orientation et nous voilà partis pour le terminal de bus direction Valparaiso!

Ps: les photos suivront plus tard

🙂

 

 

Catégories : 1. Santiago, 2016 Chili & Argentine

Navigation des articles

Un avis sur « Chili: Santiago »

  1. bigtravelnut

    Hey, long time no see! Vous revoilà partis à l’aventure! C’est pas drôle tous ces pépins de départ (et redépart). Je suis surprise d’apprendre que Santiago est devenu aussi « scammy’. Je n’ai pas eu ces problèmes quand j’y étais en 2011. Peut-être qu’ils « sentent » les nouveaux arrivés. Valparaiso est une ville portuaire, avec tout ce que ça implique. Faites attention à vous là aussi. J’ai l’intention de retourner au Chili l’hiver prochain et de descendre vers la Patagonie, alors je vais lire vos articles attentivement. Have fun!

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :