Archives d’auteur : AventuriersDu450

À propos de AventuriersDu450

Couple dans la vie qui se livre a leur passion: le voyage et prendre le temps de vivre!

Parce qu’il y a toujours une fin….

 

 

Ho cette fois là on était vraiment bien a l’intérieur!

Salut à tous, qui nous avez suivi au cours de ce périple en Road trip vers l’extrémité du Pacifique Nord. Nous sommes maintenant revenu à la maison depuis jeudi dernier. Notre 1er sentiment est celui d’avoir trouvé la maison très grande à notre arrivée! Ha! Ha!

Que dire des jours qui ont suivi l’article précédent (BC – Vancouver et autre parcs) autre que nous avons fait beaucoup de KM pour effectuer notre retour.  Il nous restait quelques 3 287km a faire soit l’équivalent de 34 h de route quand tout va bien en 4 jours…. à part ce que nous avions déjà entamé 2 jours avant!   Et oui au final nous avons décidé de passer par les états-Unis à partir de Moose Jaw (juste avant Régina en Saskatchewan), question de faire différend et de revenir ensuite par le même chemin a partir de Sault-Ste-Marie.

Bon pour ce qui est du chemin différent, oui c’est vrai c’est une autre route… mais c’est pas mal pareil quand on ne fait que de l’autoroute, i-e: des plaines. Par contre dans un des états, Le Dakota du Nord limite la vitesse à 70 m/h ( 113 km/h) ça c’était pas mal.   Donc nous avons fait en moyenne 850 km /jour pour le retour avec plus ou moins 10h de route en plus de l’heure que nous devions ajouter en traversant 2 fuseaux horaires. Puis il a plut pas mal tous les jours par la suite et fait froid….mais nous ne sommes pas du tout a plaindre puisque durant notre périple nous n’avons presque eu aucune pluie et beaucoup de chaleur!

On dirait qu’on est sur une autre planète

Un avion qui arrose de pesticide ou engrais

Il en pleut en Alberta et Minnesota

eeeeh …les nuages!

Duluth, au bout du lac Supérieur

 

On ne sait pas a quoi ça sert (toujours a Duluth)

ha! ha! un des 1ers…quelques part au Michigan

Au Lac Supérieur… Hiawatha National Forest, il vente

 

Celle là est pour le famille Champoux!

Nostalgie de notre phare au chalet!

Sault Ste-Marie avec vue à droite des USA et a gauche Canada

SURPRISE sur la route: Donc nous avons pour les États-Unis traversé 4 états soient: Dakota du Nord, Minnesota, Wisconsin et Michigan. A part Duluth qui nous a éblouit …parce qu’il y avait quelque chose a voir sur le chemin que nous faisions…pas grand chose, à part : 2 cocottes et 2 chevreuils…. Puis ensuite au retour au Canada…bien je dirais à 400km de la maison (2h avant d’arrivé à Ottawa) bien une famille de nounours nous a passé sous le nez à une vitesse grand V. (Maman ours et ses 2 petits)!   Même pas eu le temps de prendre une photo! Et qu’on la rit celle-là!

________________________________________________________________________________________________________

RÉSUMÉ:  Nous avons fait l’équivalent de 11,500 km de Rosemere à l’Ile de vancouver en 36 jours et partagé les 20 premiers jours avec des amis, avec quelques 2200 photos et quelques vidéos…

 

 

En général comment c’est passé le voyage avec le camper van: Très bien, et on sait même demandé si on n’avait le sentiment d’avoir très hâte de coucher dans notre lit, d’être dans nos affaires? Eh bien non, on aurait pu encore voyager comme ça des mois….On se dit tout le temps nous:  que l’être humain en général a une très grande capacité d’adaptation et dans notre cas c’est tellement vrai! Puis avec les amis?  Ça c’est très bien passé, plus de 10 jours seul avec Claude et un autre 10 jours avec Johanna, on a l’habitude d’être ensemble puisque nous avons vécu en commune dans le chalet…et on a pas mal les mêmes intérêts. C’est sûr que cela nous change de nos voyages où on est tout seul a prendre l’itinéraire et décider pour tout mais en gros a part un seul moment pour moi (Nath) où comment je dirais: avait besoin de revenir à mon rythme l’instant d’un moment… ça c’est vraiment bien passer…mi a part le fait que Johanne a vue le nounours avant moi! (ha! ha!) Pour eux? Faudrait leur demander. Mais que de beaux souvenirs nous avons en commun…

 

Mon petit nain de jardin, quand il se promène a genoux…pas très pratique a deux!

Puis le côté pratique c’était comment?  Dans le « day to day/ le quotidien »…bon au début ça un peu crispé: genre Nath (moi) faisait la germaine de l’intérieure…oui oui je l’avoue: c’est que j’ai un côté organisation très fort, chaque chose à sa place et surtout je réorganise tout le temps (ha! ha!)…et ça m’a fait beaucoup de bien quand Johanne est arrivé avec Claude …car les vacances a Claude était terminé (ha! ha!)  Bon mais pour vrai: c’était pas mal, c’est sur que c’est le genre de VR pour vivre dehors plus tot qu’en dedans…donc ça allait pour nous mais c’est vrai que quand il fait froid, bien il faut bien s’habiller et s’il vente très fort et bien là on va entrer à l’intérieur et cuisiner en dedans. Là c’est un peu plus limité…genre une personne fait les choses car on peut difficilement bouger 2 à la fois. Mais on échange les rôles pour la fois d’après! Mettons que dans la van de Claude et Johanne c’est un peu plus spacieux que la nôtre….mais c’est toujours bien mieux qu’en tente!  Surtout s’il pleut.

 

Mais ce qui est le plus le fun dans cette formule de voyage, c’est d’avoir toujours accès à tout:  la toillette, finit des chercher et on s’y fait assez rapidement à la nettoyer. Puis d’avoir toujours accès au fridge et/ou garde-manger pour se faire un lunch vite faite, ça aussi c’est super et on sauve beaucoup de temp comme ça! Pis l’autre chose c’est que tu as toujours tout avec toit, ton linge pour te changer si la température change en cours de route…ton équipement tel que batons de marches…mais le summum c’est de te dire quand tu visite: bien finalement c’est ici qu’on reste car c’est vraiment super et avec la grosseur de van qu’on a bien on peut aller presque partout!  Par contre des fois un petit repas au resto c’est bien, car des fois c’est un voyage en lui-même… et ça faut se le permettre de temps en temps!

Mais c’est vrai que tout ça, ça a un coût et c’est pas donné!  Il y a la location mais ça aussi c’est pas donné!  C’est sûr que si on calcul le coût d’essence de notre voyage ça couté assez cher…plus que le prix de 2 billets d’avions mais bon …on a vue pas mal du pays et on était libre!  Puis il y a la durée du voyage qu’on peut se permettre…en fait qu’on arrange avec nos contrats!

Sommes toutes, ce fut un très beau voyage dans une partie de notre pays immensément grand !  Prendre 5 semaines pour traverser 5 provinces faut le faire! Je dirais que cela est peu, pour permettre de visiter chaque recoin et prendre le temps d’y faire de belle rencontre…

 

Bon maintenant, le Pacifique Nord: c’est fait….Reste peut-être l’extrémité côté Atlantique du pays…Genre Terre-Neuve!!!  Jusqu’à maintenant le plus loin a été les « Iles de la Madeleine »…Bien on y pense déjà…car c’est ça la beauté d’un voyage, c’est que lorsqu’on en finit un, bien on est déjà en train de penser au(x) prochain(s)!

 

Est-ce finit avec la van du Bonheur? Oh que non!

 

 

 

 

 

Aller, à une prochaine fois! Faut maintenant retourner au travail, si on veut repartir !

Denis et Nath, Les Aventuriers du 450 

 

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 5. Résumé

BC – Vancouver, Whistler et les Parcs

Jour 28 :

5:40 debout, nuit pas très bonne pour Nath (aucune raison spécifique), départ pour le traversier dans 15 min.. embarquement sans problème. Petit dej à bord et dehors (pied marin de Nath oblige!!!encore beaucoup de brume donc difficile de voir au loin. La mer est très calme et la traversée sera en douceur (au grand plaisir de Nath☺️). On descend à Horse Shoe bay, environ 20 minutes de Vancouver.

 

En entrant dans la ville de Vancouver, immédiatement le gigantesque Stanley Park (similaire à l’île Sté-Helene de par sa position). On y fait arrêt pour faire des téléphones où on essais de trouver un dealer GMC pour réparer le sensor mais sans succès. La bonne nouvelle est qu’il n’y a aucun danger ou urgence à le faire réparer, selon un des mécaniciens, si le véhicule n’a aucun symptôme de problème, ce qui est notre cas. Donc magnifique parc situé sur la pointe de la ville et une chance qu’on y a fait arrêt très tôt car déjà les gens arrivent en masse. On trouve du stationnement à cette heure sans problème et on utilise une application avec le cellulaire pour ajouter du temps comme on en veut ( pratique! 😉) L’environnement est superbe: magnifique forêt de Cyprès et Sapin Douglas en plus de multitudes de sentiers pour randonneurs, vélo, cyclistes et même patin alignés! On passera plusieurs heures à se promener et visiter ce beau petit coin verdure au bout de la ville!

     

Vue sur la ville du Stanley Park

Puis grand saut: on entre dans Vancouver, wow grande métropole. Le port est gigantesque, quai pour les paquebots de containers, quai pour les trans Pacifique, quai pour les hydravions, ça n’en finis plus…..on finis par trouver un stationnement, pas évident dans le centre ville et surtout avec la van. On utilise une autre application de la ville pour payer et nous voilà partis. Recherche de l’horloge à vapeur (en réalité elle est maintenant complètement électrique!!) qui sonne à toutes les 15min. Après quelques minutes de recherches la voilà et voici ce qu’elle nous fait entendre »….

   

Maintenant on doit avaler une croûte car le dej. est très loin. Nath qui n’a toujours pas assouvie son désir de Ceviche car jamais trouvé à vue un resto dans le guide qui en parle, semble très bien et n’est pas très loin, donc direction le Belgard Kitchen. Ce qui nous surprends le plus sur le chemin est l’itinérance sur la rue, incroyable c’est partout dans ce secteur de la ville. Bon ceci dit on remarque aussi l’architecture très bien conservée de plusieurs resto et boutiques qui donnent un charme indéniable au arrondissements. On a même une pensé pour notre amie Johanne en passant devant le « Spaghetti factory »…

En chemin on est plus très sûr du coin car ça se dégrade royalement. Ça y est, on y est et le resto est splendide, une ancienne usine complètement restaurée (ils ont même garder le chain block au plafond!) au goût du jour, met en valeur les immenses cuves de bière et baril de chêne (ben oui c’est aussi une micro brasserie et ils y font aussi du vin!) ainsi que les poutrelles et plafonds en lattes… Pas de Ceviche! (décidément ce n’est pas parce qu’on est près de l’océan qu’ils en font ou bien ce ne fait pas parti de leur culture (ok je fais une croix là dessus ☹️)). La bouffe est tout à la hauteur de ce décor enchanteur. Les plats dans les micro brasserie sont toujours excellents! Petit bémol arrive; alors que l’on pense rester un peu à se prélasser de ce petit oasis on réalise qu’il nous est impossible de rajouter du temps au parcomètre car la ville limite à 2heures le temps au même endroit (vraiment pas génial pour les touristes qui veulent visiter downtown en marchant🤬🤯😖🤮). Alors on demande l’addition et c’est un peu la course pour essayer d’éviter la contravention… on arrivera finalement à temps et tant pis pour ce règlement stupide (de notre point de vue de touriste).

  

On va donc déplacer notre véhicule (histoire de laisser un peu plus de carbone dans cette ville puisque nous n’avons pas le choix). Direction le quartier chinois, 🤔🤔🤔 on croyais avoir tout vu en terme de sans abris mais ils semble qu’ils sont tous concentrés sur la même rue à proximité du quartier. De la piquerie, au vol de sacoche ( on a a vue qui se partageais le contenu dès sac à main probablement volé…) etc, etc on voit de tout ici, c’est vraiment pas cool de voir tant de pauvreté (dans tous les sens du mot) dans une ville comme ça. Bon le quartier Chinois est disons surprenant par la variété des boutiques, épiceries, poissonneries et j’en passe. De tout pour tous en autant que vous lisez le Mandarin🈹🈶🈲. Un quartier complet, pas seulement un coin de rue, c’est quand même grand. Malgré tout c’est très hétéroclite comme population dans les rues….

  

Ok maintenant allons voir la Place du Canada où arrives tout les trans Pacifique. Bon on doit encore changer la van de place, pas le choix et cette fois beaucoup plus difficile avec leur « no left turn et no left right »…he on fait comment pour y aller (non mais c’est pire que chez nous avec le plateau Mt-Royal où le maire n’arrête pas de changer les sens unique de bord ! 🤬) ….

Alors la place du Canada est très bien situé, ici est encore bien présent l’esprit Olympique et même la structure ayant servie à la faire briller en 2010 est encore présente. Nath repère une attraction qui s’appelle FlyOver Canada, un genre de cinéma 3D avec des sièges qui bougent!!! On se laisse tenter par l’expérience (un peu dispendieux mais après tout tant qu’à y être autant jouer le jeux), on est chanceux car encore des places pour la représentation qui débutera dans 5 minutes!! Wow c’est comme si on parcourait le Canada en Delta plane d’un Océan à l’autre en environ 10minutes. Les effets sont hallucinants (pas surprenant car Moment Factories à participé aux images et montage), c’est tellement réaliste qu’a certain moment on lève nos pieds car on croirait presque toucher le sol….à l’occasion on reçoit même des petites gouttelettes d’eau lors de passage de chute d’eau ou autre…. Wow, on sort complètement mystifiés et enthousiastes de l’expérience!!! Alors, il se fait tard on va sortir de la ville et prendre la direction de Whistler.

   

Sur la route on décide de s’arrêter à Squamish dans un petit camping tout près d’une chute vertigineuse: Shannon Falls de 335m (même si on ne la voit pas très bien avec la boucane). On s’installe et on pourra prendre nos douches ici. Souper sera du poisson qu’on a de congelé quand on était avec les amis 🤮 degueulasse c’est pas de la morue c’taffaire la, c’est quoi! T’avais raison Claude de pas vouloir en manger…on jette les autres morceaux congelés ,puis écriture emmitouflé comme on peut avec la lueur du fanal (toujours interdiction de faire des feux) et dodo.

 
En retraversant le Stanley Park en quittant la ville

Jour 29

Départ de Squamish direction Whistler.

Sur la route on fait une escale aux installations olympiques de 2010, plus particulièrement les rampes de saut à ski!!! (Avec les 500++++marches pour accéder à la tour des juges). Avant de monter la rampe on se fait un petit lunch histoire de se donner un peu d’énergie. L’ascension se passe quand même très bien, avec en plus les deux petits sentiers d’étape pour se rendre au sommet ça fait une balade très agréable en plus de se donner une vue vertigineuse de la haut. C’est certain on ne verra jamais plus cette discipline Olympique de la même façon. C’est vraiment de la Haute voltige!!!

       

Bon on n’as pas vu le temps passé et les gardiens nous cherchent avant de fermer la guérite….juste à temps (on doit pas être les premiers à oublié l’heure!!). Sur le chemin du retour on voit un endroit (stationnement de piste de ski alpin) qui semble permettre au VR de passer la nuit, mais on se dit que ce serait bien d’aller voir Whistler et trouver quelque chose dans le coin. Dans le pire des cas on reviendra si on ne trouve rien. Arrêt à l’info dans le centre de Whistler pour voir les possibilités de campement, humm, rien et pas de Boonedocking permis nulle part. La ville ressemble un peu à Mont-Tremblant chez nous….On se rabat sur un camping privé à quelques KM, pas de chance, eux aussi sont plein. Ils nous donnent une liste de camping des environs.

  

Bon tant pis pour Whistler car on préfère avancer sur notre route et on opte pour Nairn Fall provincial park, après plusieurs minutes à tenter de les rejoindre pour réserver un site on décide d’y aller et tenter notre chance. C’est un « first come, first serve ». Yéé😁 il reste un site dispo. Ce site est magnifique accolé à une rivière couleur jade avec les montagnes juste aux dessus avec quelques parcelle de neige! Wow! On jase un peu avec le responsable du parc car on a certaines inquiétudes à propos des fermetures de routes potentielles dues au feux de forêt dans la région, il nous recommande de valider au centres d’information demain sur notre route. Il est tard, se sera « ribs de porc » (déjà apprêter et cuites) et salade pour souper. Petit 🍷🍷 pour accompagner le tout et voilà un souper presque parfait. Un peu d’écriture et hop dodo.

 

Jour 30

Dormis popir exception des trains qui ont passé pendant la nuit. On se fait notre café, on déjeune puis on décolle en direction du fameux « Parc National des Glaciers », où il y est répertorié pas moins de 430 Glaciers (le paradis) 🙃. On sait que ce sera beaucoup de route mais faut ce qu’il faut. En chemin en refaisant l’itinéraire 2-3h semble s’avoir ajouter! 😲. Ha!, il nous font faire un méchant détour car la « route 1, la transcanadienne, est fermée pour collision avant Revelstoke et pas sûr de s’y rendre non plus car beaucoup de feux de forêt, cela dépendra des vents. Donc arrêt à l’info centre de Pemberton: pas de routes fermées pour les feux car les vents ont changés de bord 🙂 mais l’accident, on ne sait pas combien de temps il fermeront😕! Étant à 6h de route de là, on verra bien en chemin, on pense qu’on devrait être Ok! C’est repartis, encore une fois la route panoramique est de toute beauté, dommage pour la fumée qui nous empêche de voir au loin.

    

Dîner dans une halte routière et on continus, le chemin est toujours fermé et prochain status vers 19h. Pas le choix, on arrêtera à Salmon Arm, bien avant Revelstoke et le Parc des Glaciers. On campe à « Pierre’s Point campground » (ben oui on redoutaient tant les feux et au final c’est même pas ça qui nous retiens). On s’installe et on en profite pour faire un peu de lavage et prendre une bonne douche. En vérifiant le statut pour ales routes on voit qu’ils ont réouvert vers 19:30. …on a bien fait d’arrêter avant. Le souper sera brochettes de poulet et patates grelot façon Denis. Nath devrait bien dormir car il passe un train (pis très long) toutes les 45min environ, ça fait déjà 6 qui passent!

Jour 31:

Et oui le train a passé plusieurs fois cette nuit aussi! On est sur l’autoroute des trains. En déjeunant on fait l’itinéraire et cette fois un autre fermeture de la route 1 mais cette fois après Revelstoke au Col Rogers qui lui est dans le parc des Glaciers. Bon comme nous on veut aller dans le parc et que les campements (first come first serve) et les randonnées à faire sont avant l’accident, bien on se dit que c’est correcte pour nous car en plus il nous reste 2 heures avant d’arriver là! Eh bien non on sera pris dedans solide et cela seulement quelques km avant d’arriver aux sentiers de randonnée. On en profites pour avancer le blog…je penses qu’il était 13h quand ils ont enfin ouvert le chemin…mais il y avait déjà toute une filée! On arrête faire les 2 randonnees pas trop longues propose par le Lonely : « Skunk Cabbage trail » (sentiers des choux puants) et puis « Giants Cedars Boardwalk ».

  

Puis la pluie vient de s’y mettre et ce n’est pas chaud! Donc on ni verra rien avec en plus la fumée …y a vraiment pas plus grande déception pour nous car on aperçoit à peine les Glaciers. Je pense que même s’il avait fait beau on ne les verraient quand même pas car ils doivent être accessible qu’en faisant de longues randonnées et malheureusement nous n’avons plus ce temps à cause des fermetures de route et notre date de retour qui approche.

Donc on décide de continuer vers le Parc National de Yoho qui est supposé aussi être un autre joyau selon le Lonely. Un attrait touristique est indiqué sur le chemin: natural bridge (non indiqué dans mon livre!). On décide d’y aller. Wow l’eau c’est creusé un chemin à travers la roche laissant la possibilité de passé sur le dessus en passant sur le mur de roche…mais d’ici quelques temps (???), une partie s’effondrera pour laisser place à une gorge profonde. Une chance qu’on c’est arrêté!

 

On reprends la route puis plus loin un autre attrait: Takakkaw Falls, la 2e plus haute chute au pays….255m. Ok on essaie même si on doit aller s’enfoncer 12km dans le bois. Ha un campground…c’est plein! ( pas surprenant avec le retard causé par l’accident)…aller reprenant la Route du bois avec la van….oups ça monte pas mal et des virages en lacet dont un assez serré ( pas tout le monde qui peut passez ici). En temps normal avec le beau temps cette route doit être magistral! On arrive on met les imperméables et allons au pied de la chute qui fait tout un vacarme! Très beau et puis on essaie d’apercevoir tant bien que mal les sommets avec une lueur de glacier…

 

Pour l’instant je dois dire que le parc National de Yoho m’a plus enchanté que celui des Glaciers…. mais faut dire que mon livre Lonely sur l’ouest Canadien ne peut pas tout traiter en détail car il serait beaucoup plus volumineux. Mais cela aurait valu la peine d’avoir juste celui de la Colombie-Britannique pour plus d’information!

C’est alors que l’on décide avec la pluie battante de s’avancer le plus possible et d’aller rejoindre le chemin du Lac Louise (Parc de Banff) en Alberta où en avancera en plus l’heure. (+1h)….Donc recherche de campement via les applications et je vois qu’il existe un parking Overflow au Lac Louise. Et comme il fait froid et qu’il pleut bien on fera pas grand chose dehors se serait donc parfait! En plus en sera a 5 min de l’entrée du Lac Morraine qu’on a pu voir la 1ère fois car complet…ça mettra un baume sur la journée d’hier et permettra de faire une dernière vrai belle randonnée avant notre retour!

 

Le stationnement Overflow au Lac Louise

Et nous revoilà sur le chemin qu’on a déjà fait il y a quelques semaines! Hé en masse de place dans le stationnement. On ne sait pas trop si on doit payer. Bon souper à l’intérieur en jouant une parti de Scrabble. On met le cadran à 7am juste au cas..

Jour 32:

Quand même bien dormi même si on est adossé à l’autoroute ( pas entendu de train!). Café à l’extérieur très bien emmitouflé car frette, dej et on repli bagage pis on décolle vers le Lac Morraine, il est 8h on devrait être ok même si c’est dimanche avec la fin de semaine horrible ( pluie et froid)….et bien non! C’est complet. 😳😳☹️😢😭j’en reviens pas….il nous dirige vers le lac Louise ou propose de prendre un shuttle(navette)! Ben ça alors, avoir su on serait venu déjeuner dans le parking! Je suis triste, ma dernière randonné sur le cul! Et bien dans le Lonely il dirige les gens vers le lac Morraine car moins populaire que le lac Louise….et bien cela semble plus être le cas!

Bon on fait quoi maintenant? On reprends la route vers le retour…. mais…moi je ne veux pas tout de suite! Quitter ce merveilleux coin comme ça! 😭. Bon on verra en chemin les attraits touristiques. Dans mon livre ceux indiqués, ont les a déjà fait!

En chemin….indication d’un accident en avant😲….mais pas aucune filée, personnes sauf les secours et l’auto capotée dans le champs! On continu se disant qu’on va voir quelques chose au moins, un ours? Un lapin? Quelques chose…

Ben non, on voit une indication pour une randonnée. On arrête, on enfile bottes et on part. 4.9 km pour voir le Col Edith! Ok…et bien on marche et marche, pis on a oublié de s’amener de l’eau… perdu l’habitude. Nath en arrache comme jamais car toute congestionnée au sinus depuis quelque jours. On voit des pancartes mais aucune indication des km restant. On voit du bois et du bois. Après un moment et beaucoup de monter (600m)., on voit une autre pancarte…eeeeeh des flèches sont indiqués pour les autres cols plus loin mais celui que nous avons choisi le moins loin …Ben pas de flèche! A gauche ou à droite!🤔🤔 bon ont choisi le point d’observation tout droit mais aucune aucune distance. On fera un pas mal long moment pis on virera de bords. Tu parle d’une randonné de merd….!

   

Ces « bouleaux »(je pense) font partis de la nouvelle foret après le feu. Car un cote était la nv. foret et l’autre l’ancienne

On dine arrivés à la van et reprends le chemin vers la maison à quelques 3750km…

Et on arrêtera a Medicine Hat dans un campement juste avant la Saskatchewan. Pis demain en chemin on verra si on passe par les States ou le grand nord de l’Ontario !

Résumé pour aujourd’hui:

Quelques 10km de randonnée dont plus de 600 m de dénivelé en montée et 476km de van …et un peu pas mal de déception. Mais faut dire qu’au début on a eu beaucoup de chance! Allez ce n’est pas finit!

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Île de vancouver – Video (Prise 2)

Prise 2: Mais il est gêné… il ne veut pas que je vous le montre!! ☺️

Comme je ne sais pas si c’est juste moi qui a le problème aller voir directement sur le site, si vous ne le voyez pas :

https://aventuriersdu450.com/2018/08/30/ile-de-vancouver-le-video/

Ha! Ha!

Tellement eu de problème en chemin hier avec la connection qui n’arrêtais pas de couper pendant la sauvegarde de l’article, que le vidéo n’était plus là. 😖😏🤣

Alors le voici dans toute ma spontanéité:

Ps: on est en chemin juste 8h de route a faire maintenant (dieu que c’est grand le Canada)

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Île de Vancouver (le vidéo)

Prise 2: Mais il est gêné… il ne veut pas que je vous le montre!! ☺️

Comme je ne sais pas si c’est juste moi qui a le problème aller voir directement sur le site :

https://aventuriersdu450.com/2018/08/30/ile-de-vancouver-le-video/

Ha! Ha!

Tellement eu de problème en chemin hier avec la connection qui n’arrêtais pas de couper pendant la sauvegarde de l’article, que le vidéo n’était plus là. 😖😏🤣

Alors le voici dans toute ma spontanéité:

Ps: on est en chemin juste 8h de route a faire maintenant (dieu que c’est grand le Canada)

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Île de Vancouver (fin)

Jour 27

Debout tôt, dernière visite à le belle plage de notre camping, pas le choix car on doit régler notre problème de van. 😢. C’est très calme le matin, tout le monde est dans leur bulle, pour ne pas dire dans leur monde! C’est cute a voir! Bye bye océan!

Je pense qu’elle répétait une scene dans les Majorette!
L’emplacement des tentes a notre campement! Popir hein!

Départ pour Ucluelet afin de trouver le garage que Nath a localiser sur internet. On arrive à Ucluelet et le garage se trouve juste à l’entrée de la ville. Pas de place aujourd’hui mais Denis insiste sur le fait que nous sommes à notre dernière journée et devons faire beaucoup de millage pour le retour. La gentille proprio accepte de prendre le véhicule et de faire un scan afin de voir si le problème est grave et urgent ou autre. Bon plus de véhicule pour la journée, on prépare nos sacs à dos et nous voilà partis pour la ville, chemin faisant Nath regarde pour un salon de coiffure, on tombe pile et en plus il y a une place immédiatement… Denis ira prendre un café juste à côté en attendant sa douce moitié!!

 

Le garage nous rappelle quelques temps plus tard pour dire que le résultat du scan donne un problème mineure et non urgent🤗, il s’agit d’un “sensor d’oxygène” à faire remplacer….et la bonne nouvelle c’est que l’on peut reprendre le VR immédiatement.

Départ pour petite randonnée jusqu’au phare d’Ucluelet (environ 2.5km), le sentier est beau et bien balisé, on longe la côte avec de magnifique vues sur les rives (marée basse) et l’Océan

       

Peignée comme moi👍

Retour au VR et on cherche un endroit pour dîner, les plages ici (Ucluelet) son Rocheuses et ne se prêtent pas vraiment à la faillante. Nous décidons donc de retourner vers le parc du Pacifique RIM (qui se trouve entre Tofino et Ucluelet) à la plage Florencia pour dîner. Petit lunch vite fait et hop sur la plage avec notre costume de bain (au cas) pour marcher les pieds dans l’eau (pas plus car ben trop frette!!,). Malgré l’eau à environ 54 degrés on a vue 2-3 personnes y aller sans “wet suit”!! Donc on aura été trop “poule mouillée” pour se jeter dans l’océan Pacifique! 😞

Près de 17 heures déjà, on doit reprendre la route pour Nanaimo (3hres de routes sinueuse 😳😰 pour prendre le traversier demain 6:30hrs vers Vancouver car la route qui traverse l’île a plusieurs heures fermetures complète pour travaux. On prends cette fois le traversier Nanaimo Departure Bay-Horseshoe (2h env, pour $110 avec notre van)

Arrivé à Nanaimo, on se rends au traversier histoire d’avoir un repère pour demain matin. On se promène un peu et on trouve finalement un spot dans un cul de sac pour faire du Boonedocking. Wow quelle chance car on a vue sur les traversiers qui arrivent et aussi sur l’océan!!! On se concocte un souper gastronomique de saucisses, restant de sauce à spaghetti et pains nan, genre de hot dog Michigans version Nath & Denis en VR!!!😋😋.

La hauteur des arbres….

Bon pas d’écriture ce soir alors bon dodos à tous!!! Gros bisous de Nanaimo!!!!

C’est ici à Tofino, qu’on aura été le plus loin a l’ouest de notre grand pays (plutôt immense) pour cette aventure. A la fin de la Transcanadienne côté Pacifique quelques 4840 km de la maison et maintenant c’est la grande route du retour qui nous attend et prendra fin pour nous au jour 36.

On y est arrivé!
Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Île de Vancouver ( partie 1)

Prendre le temps, …de prendre le temps

Jour 23

  

Départ pour Tsawwassen d’où nous prendrons le traversier ( durée 1:30 env $120, réservé sur le web grâce à Nath!) pour Swartz Bay près de Victoria sur l’île de Vancouver (attention Vancouver n’est pas sur l’île mais bien le continent, nous on ne le savait pas avant…et l’on ira à Vancouver que sur notre retour….). Petite course pour se ramasser et on est partis. On prendra le traversier de midi avec arrivé sur l’île vers 13:45. Traversée magnifique sous un ciel bleu plein de soleil, et que dire des paysages des îles entourant la pointe de Victoria, simplement WOW!

Paraît que l’on ne peux pas manger à Victoria sans aller au Red fish-Blue fish sur le port près de l’aérogare des Hydravions(oui oui). Bon semblerait qu’une foule de personnes ont aussi lu ceci quelque part ou que c’est vraiment apprécié par les locaux car la file est longue et l’attente le sera tout aussi( 1h environ 😕😫)) Finalement on est assis au « bar » sur le bord du boardwalk pour déguster ce repas tant attendus. Poutine jerk avec Chaudrée de poison pour Nath et Denis un fish ans ship au saumon. Miam, l’attente valait le coup, on s’est bourré la façe comme on dis chez nous.

Blue fish red fish…y a du monde !

 

Merci ti-loup de ta patience!🤗

Donc force des choses petite marche dans le sympathique centre ville de Victoria! Très belle conservation des architectures d’époque, beaucoup d’action et la population y est très hétéroclite!

   

Il se fait tard pour se trouver un endroit pour planter notre VR donc direction Nanaimo et on verra sur la route….après 2 essais infructueux on trouve le spot sur un petit camping. Tellement manger pour dîner que ce sera un souper tisane et petits biscuits!! On voit un chevreuil puis deux et puis écriture de ces lignes (au fanal) et plusieurs autre afin d’essayer de se mettre à jour ( la mémoire commence à nous manquer, trop de choses….). L’endormitoire commence sournoisement à nous prendre dans ses bras alors on vous dis un beau bonne nuit!!!

Jour 24

Debout au lever du soleil, petit dej. et direction Nanaimo. Nath en a ras le bol du “Lonely Planet” et la façon dont les infos sont organisés, donc mission: trouver un Routar pour finir le voyage. Petit arrêt dans Cowichan Bay, petite bourgade en bord de mer, très prisée mais heureusement on est tôt. Arrêt dans une boulangerie (impossible de résister à l’odeur du pain et de pâtisseries fraîches), on ressort avec brioches et baguettes…En prime au tout dernier magasin, Nath trouve la douche de camping que nous cherchions depuis plusieurs semaines, yééé la madame est vraiment contente!!! (En fait c’est que j’ai brisée la 1ère car j’avais omis de mettre le bâton dans le haut pour la solidifier 😂)

 

Oublions pas notre mission, donc arrêt à Duncan (ville des Totems) pas de chance pour le Routar mais on se promène quand même dans la ville et on a pus voir les mats totémiques (totems).

 

General Lee ... pis le sherif coco: Rosco
La Générale Lee! Juste pour toi mon ti-frère dans… The Dukes of Hazzard

Ensuite arrêt à Nanaimo où se trouve 2 boutiques côte à côte, pas de chance encore…., on ne perd pas courage et on se rends dans une petite boutique de livre et réparation d’ordinateur (déniché par Nath sur internet, le Best Choice Quality Used Books à Nanaimo). Nath en ressort avec un grand sourire, non elle n’a pas trouver son livre mais plutôt rencontrée 2 québécois (Luc et Lise) qui vivent ici depuis plus de 30 ans. Ils sont très amis avec les proprios de la boutique (Lise y fait du bénévolat toutes les semaines). Après longues et intéressantes discussion ils nous invitent chez eux pour continuer nos conversation car le café bouquinerie va fermer. Là on apprends que Luc est professeur de Math, Bio, etc et donne ses cours en Français et Anglais, Lise elle est prof de Français à la maison et a également misé sur pied une association des femmes francophones à Nanaimo. Les deux sont très impliqués dans la communauté. Les discussions sont vraiment intéressantes et on va poursuivre cela au resto où leur fils a déjà été chef, le Smoking Georges BBQ, miam, miam😋😋😋. Nos nouveaux amis nous reconduisent par la suite en bord de plage où nous pourrons passer la nuit, petite marche sur le « bord walk », là on penserait être avec le maire et la mairesse tellement ils sont connus (et appréciés) dans cette petite communauté!!! Alors on se dit au revoir et à un prochain jour…

Constatant que l’endroit est plutôt passant et très éclairé on opte pour bouger un peu et avancer en direction de Tofino. Premier dodo dans un secteur résidentiel dans un cul de sac en bord de l’océan….”Rocky Point” grâce à notre application iOverland. Il fait deja noir donc on n’y voit rien!

Jour 25 …..TOFINO. 😍

Une nuit un peu agitée car très tôt des pick up arrivent et se stationnent juste à coté, on pense que c’est des tripeux….🤔🤔🤔 ! Pis en sortant de la van à 6h am, je regarde dehors mais où sont tous ces gens? Pis je regarde en bas et j’aperçois ces pêcheurs! 🤣😂 On ne savait pas que notre spot était un endroit privilégié par les pêcheurs du coin qui descendent au bas de la falaise sur les roches pour taquiner le poisson. Puis surprise avant de partir, on a la visite d’une biche avec ses 2 petits, ça commence bien la journée.

 

Départ pour Tofino, on a laissé tomber Sratconia Park question de profiter plus de Tofino. Petit arrêt au Tim pour café et déjeuner. Sur la route on arrêtera au Cathédrale Grove dans le parc de Mac Milan pour se balader dans la forêt et admirer les énormes Sapins Douglas (certains ont plus de 800 ans). On se sent tout petit (comme de Hobbits) quand on se promène dans la forêt. Wow!

  

C’est lui le plus vieux!

On reprends la route montagneuse et sinueuse vers Tofino, un vrai cynique…petit arrêt au bord du lit d’une rivière presque asséchée. Le peu d’eau qui circule encore à laissé apparaître des amoncellements de pierres sculptés et polies par l’usure des flots en temps des crues. Cela me fait penser au cascade à Rawdon sauf que l’eau est glacé. Très spécial des pouvoir se promener dans le lit de cette rivière et d’imaginer la force du courant lorsque pleine….Quelque personnes sautent même dans les bassins creusées par les courants.

  

Youhou!

Retour sur la route sinueuse…Puis arrêt à l’info du Parc National Pacifique Rim et se renseigner sur les endroits pour dormir et les activités à Tofino et Ucluelet. On va devoir prendre une chance pour un camping que l’on ne peut joindre au téléphone car tout semble être plein…

En chemin on passe le merveilleux Parc National Pacifique Rim 20km de nature préservé. Mais on n’aperçoit à peine l’océan. 😟 Tout est gardé très sauvage et j’imagine qu’il faut prendre chacun des chemins annoncées pour y voir l’océan. Pas le temps pour l’instant car on doit se diriger au seul camping ayant de la place. Après avoir tourner en rond un peu, on trouve l’endroit, il reste seulement quelques spot avec les espaces les plus serrés vue jusqu’à maintenant et avec comme barrières psychologiques des chicot d’arbres …mais bon pas le choix car le bone docking n’est pas permis ici! Ouf juste à temps….et on prends 2 nuits tout de suite. Une chance qu’ils gardent des emplacements: 1er arrivés, 1er servis! 😰Comme partout ailleurs beaucoup de monde c’est la folie on se croirait presque à Old Orchard un week end…. Réservation terminée, on se dirige vers la plage de notre campement pour aller voir « to the go » l’océan! C’edt musterieux et calme, la brume commence a se dissiper et l’eau semble pas mal froide. Un petit selfie et GO pour le centre de Tofino pour aller visiter un peu.

A gauche sur la pointe:Tofino: au centre le Parc Pacifique Rim et a droite complètement Ucluelet
Notre 1ere photo du bout du Canada sur le bord du Pacifique
Plage Mackenzie (notre campement)

Premier arrêt ( forcé un peu car c’est le seul endroit où l’on trouve un stationnement) presque sur la pointe de l’île sur une petite plage du parc Tonquin en bord de mer, c’est ici que nous posons nos pieds dans le Pacific pour la première fois, on peu vous dire que l’eau est frette en tabarouette! C’est également ici qu’on comprends que cet endroit est magnifique car c’est la nature qui prime car laissée sauvage! On en profite pour se faire un petit lunch et dîner au bord de l’océan les pieds dans le sable (non, non surtout pas dans l’eau!!) et d’écrire un peu avec le son des vagues. Y a pire hein! Puis petite balade et on remballe pour essayer des se trouver une place de stationnement en « ville ». Yéé on trouve!!! Marche sur la jettée et puis petit café à la terrasse vue sur mer d’un resto sympa et le va et vient des hydravions. C’est tu pas assez: prendre le temps… de prendre le temps ça! On en profite pour faire le point sur les jours à venir et le planning du retour. Ben oui il faut revenir! 😭

   

Retour au camping, feu de camp et souper saucisse/salade, simple mais efficace. Petite marche de soirée sur le bord de l’océan accessible à pied de notre campement et la on aperçoit des tas de familles et amis qui se font des feux dans le sable et même certain qui y font des guimauves! Pour faire changement ça sent pas mal la boucane! On revient à notre campement presque assis avec nos voisins 😆! Tisane et un peu d’écriture et puis dodo.

Jour 26

Debout ~7hrs, très frais et brumeux on se fait notre café, toast…puis on pars pour les plages histoire de marcher un peu dans le parc nationale du Pacifique Rim avant le rush matinal des stationnements plein. Ici il y a des kilomètres de belle plage de sable encore sauvage (pas de gros hôtel). 1er arrêt à la plage Incenerator Rock. Wow c’est le seul parking d’où on a une vue direct sur la plage . Il est 8h et déjà des surfeurs sont dans l’eau mais comme tout est grumeaux ça donne un air mystique à l’endroit! Mais comme nous on veut aller faire de la randonnée on continu plus loin dans le parc en auto avant d’aller marcher quelques heures sur Wickaninnish Beach et South Beach. Retour au VR, on se fait un petit lunch et nous retournons sur la plage pour manger. Encore plus beau que ce matin, le brouillard s’est dissiper un peu et la vue est géniale. Puis on décide d’écrire un peu pour le blog que vous lisez….Denis fera aussi un petit power nap…

Incinerator beach:

  

Wickaninnish Beach:

 

  

    

Sable super fin!!

Enfin!

Bon assez de repos, debout et marche sur la plage pour admirer ce splendide panorama!!! Holà qu’est ce qui se pointe à la lisière des buissons? Mais oui un ours noir!!! Nath jubile et plus vite que Lucky Luke elle pointe la caméra dans sa direction (il est à environ 50M de nous) et commence à filmer…🐻🐻🐻elle est comme une enfant!!! 🤪😆

Ho attendez, voyez-vous ce qui vient de sortir du bois? Bon attendez allez voir le vidéo ci bas ….

Départ de la plage, oups lumière « Check engine » allumé dans le dash de la van, 😲🤔 pas bon signe….recalcul de l’itinéraire et direction Tofino voir si on trouverait pas un garage ouvert…, en plus Nath rêve et salive d’un bon « ceviche » depuis qu’elle est sur le bord de l’océan. Premier constat moin de monde et plus facile de trouver un stationnement mais pas de garage. Ça va mal car pas non plus de “Ceviche”…ce sera finalement souper spaghetti au VR! On écris encore des lignes puis dodo! Mais on a vu un vrai nounous! 🤪😁

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Vallée de l’Okanagan vers Île de Vancouver

Jour 19 (suite):

On fait la route jusqu’à Kelowna…c’est vraiment de valeur car la fumée nous empêche de voir le paysage magnifique. On serpente la rivière North Thompson et on ne voit même pas l’autre côté tellement c’est dense! Et c’est là qu’on comprends avec toutes ces affiches indiquant d’appeler pour indiquer des feux etc. Puis que c’est coutume qu’en juillet et août c’est pas mal comme ça chaque année .. il ne pleut jamais ou presque pas et quand il y a de la pluie c’est souvent des orages et que la foudre déclenche les feux! En nous on l’apprends là!

Quelques photos enfumées de la vallée

Myoni et Barley mon seul petit ours!

Petit arrêt pour le lunch dans une micro-brasserie à Kamloops (rien de spécial, grosse ville) où le serveur nous demande si on veut une place avec vue sur la terrasse « enfumé » il est pas mal drôle! Et puis on prends tous une bière et sandwich ou burger avec FRITES!😋

Puis on continu notre chemin jusqu’à Kelowna où on trouvera difficilement un campement pour aboutir dans un genre de grand stationnement. On en avait trouvé un juste avant, quand même assez cute mais une fois presque installé les gars sont revenu de l’office pour payé en nous disant de remballer le tout car pas le droit au chien! Donc en arrivant c’est plein d’enfant qui disent entre eux: des licences du Québec! Ils étaient tous Québécois mais la belle affaire dans notre stationnement (Willow creek campground) c’est que nous avons une porte donnant accès au Lac Okanagan l’autre côté de la rue. Une fois installé GO pour la trempette. La petite plage est déserte à cette heure (18h~) et on assistera à un beau couché de soleil enfumé. 1, 2,3, GO dans l’eau ça fait du bien même si ce n’est pas si chaud ça compense pour les fois où on ne pouvait y accéder! Ça semble gigantesque comme lac avec toute ces grosses cabanes directement sur l’eau Avec tous leur gigantesque quai privé! Bon on retourne à notre campement se faire à souper et après on prendra une marche à travers cette petite ville, eeeeee grosse ville!

Ca s’ouvre comme um éventail’

Jour 20

Quand même tranquille ce « stationnement » le matin…bon à part les quelques travailleurs partis très tôt. La femme des petits Québécois est venu nous jaser avant notre départ et nous apprend que eux sont ici depuis un mois (😲) car ils viennent s’établir pour 2 ans et la il recherche une maison à louer car ce campement a été vendu pour faire des condos….(qu’elle surprise!… pas elle! La vente). En fait ils sont 2 familles partis de Québec et ont besoin d’un changement. Pour l’instant les petits sont inscrit à l’école française mais hésites encore à les mettent en immersion! On est stupéfait! Chacune des familles vivent dans leur grand « fifth wheels » et les maris sont parti travaillé ce matin!

Bon assez le placotage mais avant on appelle un autre camping (Wood lake campground) question de réserve pour ne pas se faire prendre ce soir et on prend la direction du Canyon Myra pour faire une bonne randonné. Wow se sera magnifique car déjà les paysages sont de toute beauté.

Juste pour vous dire au fond de cette photos c’est pleins de montanges mais on me voit rien avec la fumée

On arrive tout en haut ouais ça sera pas facile ça avec un dénivelé de 900m car on va descendre pour remonter à la toute fin, que je me dit. Eh bien pas du tout, c’est pas ça « pentoute ». C’est un sentier “Kettle Valley Rail Trail” nous faisant passer sur le chemin de fer qui n’est plus en opération depuis les années ‘89 et où un gigantesque feu de forêt en 2003 a détruit plus de 12 des 18 ponts en bois! Une fondation mise sur pied s’est donner comme mission par apprêt de reconstruire ces ponts pour préserver leur patrimoine. Bon ils louent des vélos pour faire le chemin 24km A/R mais nous on marchera avec Scotch…je pense 20km. Dommage encore avec cette fumée on a de la misère distingués l’autre côté. Mais ce sera beaucoup plus facile que ce que je n’avait imaginé mais très beau d’observer l’ingéniosité de ces ponts. On traversera même 3 tunnels.

Bon étant dans la vallée de l’Oukanagan réputée pour ces vergers d’abricotiers, pêchers, cerisiers et vignobles on arrête dans le vignoble le Camelot faire une dégustation ( n’ont plus de rouge juste blanc et rosé) bon aller on achète le rosé. Puis autre arrêt dans des étales de fruit et légumes (comme chez nous).

Et à la recommandation de Johanna, on arrête dans une microbrasserie BNA pour déguster un bon lunch mais il est presque 16h déjà! Wow wow wow, je me prends bien une bière rouge (probablement avec canneberge ce qui efface le goût de la bière 😁) mais l’intérieur est magnifique il y a même au 2e quelques allées de quilles et aussi un camper en plein milieu qui sert de bar! Mais attendez de voir nos entrées dont celle des zucchinis frits. Tout était très bon. 😋🤪Je recommande a tous l’arrêt. Merci Jo!

Miamm!

Arrivés à notre mega camping remplis de bateaux, l’office est fermé et on ne sait pas trop lesquels sont nos terrains réservés. On était supposé être séparés mais Claude a vue en arrivant 2 terrains côté à côté et c’est là qu’on s’installera après avoir chercher comme on peut a rejoindre l’office. Je dirais que notre spot est enchanteur à cause de creek et ses canards juste derrière notre emplacement. Petit tour pour voir la plage ….qui donne direct sur les quais des bateaux en fait elle est entourées par ceux-ci. Assez bizarre. Bon enfin tous pour la bonne douche brûlante et je me ferais même faire la cour par un des résidents de ce camping qui voulait me faire un tour sur son fauteuil roulant. “Goergeous Nataly”… 🧝‍♀️ha ha on a bien rigolé!

Malgré nos énormes entrées à brasserie, on se fera du très délicieux blé d’inde sucré même si on n’avait pas faim pis on fêtera un peu car il s’agit de notre dernier souper avec les amis.

Jour 21 (séparation d’avec les amis)

Nath semble être la seule à avoir bien dormi malgré le bruit d l’autoroute et de camion sur le camping. Petit déjeuner tous ensemble et c’est un mélange bizarre de tristesse et aussi de fun (car le 1ère vrai expérience pour nous en VR seuls) que nous nous quittons car c’est ici que notre route se sépare de celle de nos amis (sniff…) très car ils ne se rendent pas à Vancouver l’ayant déjà vue.

Donc, départ de Woodlake direction Vancouver. Petit arrêt pour gaz et propane et nous sommes partis. Pas de destination précise on va voir au fur et à mesure. Premier arrêt petit détour pour balade en train du Far West (Kettle Valley Steam Train), pas de veine car c’est fermé le Mercredi, dommage ça aurait donné encore plus de signification à notre promenade du Myra Canyon.

Bon pas le choix, on reprends la route, cette fois on essai un vignoble( Nath reconnaît la marque car déjà vue à Niagara: Inninskilin) ils font du Zinfandel!!! Pas un succès car pas de Zin…en dégustation et les deux autres que l’on goûte sont « ordinaires ». Arrêt dans un 2e, au Rustico Farm & Cellars, petit vignoble qui ne se prends pas au sérieux selon le Loneley Planet….mais tout à changé, le proprio a donner sont exploitation en concession et par le fait même l’originalité qu’il apportait à disparue et fait place à la commercialisation… au moins ils font du Zinfandel dons on goûte 2 autres cépages avant le Zin mais pas de veine là non plus le vin n’est pas dans la palette de goût ni de prix de Nath. On rapportera quand même une bouteille de Cabernet pour « la route »….

On reprends la route vers Osoyoos se disant que l’on trouverait bien un endroit pour planter notre VR… wow une péninsule (parc provincial Haynes Point) donnant sur le lac du même nom. Il est full mais accepte le camping overnight pour une nuit seulement 😁🏝. Petit astinage à savoir si on paye ou pas et puis hop un monsieur arrive en cart de golf et nous réclame 32$. Voilà notre réponse pas cher quand même pour l’endroit en plus de souper au milieu du lac…avec des bateaux de Wakeboard (avec musique)!!! Quelques lancés à la mouche pour ne pas perdre la forme (mais sans convictions) et comme d’habitude pas de poissons (Denis se demande si le vrai poisson n’est pas finalement celui qui tiens la ligne!!!). Donc pas de poisson pour souper, ce sera recette de pâtes, tomates, échalotes, thon et fromage (Kraft dinner façon Nath et Denis!). Puis petite marche autour de la péninsule avec le chant des criquets (très grands terrains tous disposé sur le bord du lac) et dodo au son des vagues!

Jour 22

Debout tranquille, lent, on saute dans le lac pour la douche, puis petit dej. au truck food (notre VR!!!). On remballe et c’est partis direction Vancouver.

On emprunte la route 3, on passe par Princetown, Hope, etc, de beaux petits village très pittoresques. Beaucoup de chose à voir sur la route mais toujours la fumée des feux de forêt qui nous voile les splendides paysages (enfin on les imagines…). Les paysages sont tellement changeants que c’est difficile de tout voir, d’où on est tout est sec, presque plus de végétation, on se croirait dans un film de cowboy au far west mais tantôt avec des plantations de vignes, pommes, d’abricot en plus de tous les fruits et légumes……c’est quand même très beau!!! Petit arrêt pour quelques fruit et des cerises (miam, miam).

La route est majestueuse à travers ces montagnes et soudain la forêt change et devient plus dense et verte. Quel changement!

A Hope, on arrête à un view point comme ça pour voir un tas de roches accolé à une montagne. Quand Denis au retour de la toilette en profites pour lire le panneau et m’indique qu’en janvier 1965 exactement ici, une partie de la montagne c’est effondrée suite à un tremblement de terre et à tuée 4 personnes sur le grande route qui était tout en bas!😟😱. Ces personnes étaient coincées là car le route était fermé a cause d’avalanche plus loin! ( c’est ce qu’on appelle être dû!!) il y avait même un lac…aujourd’hui plus rien ni est apparant! Notre vision a quelques peu changé après….

Un autre petit bijou d’arrêt en chemin : Bridal Veil Falls. Moment magique dans une forêt enchanté avec tout ces arbres avec de la mousse et on se prépare à toute une monte même si la marche est courte (20 min). Puis wow un ange nous apparaît dans cette cascade d’eau….

On tranche finalement de se rendre sur l’île de Vancouver au lieu de la ville pour notre itinéraire. Plus nature! Puis on se rends à Chilliwack (environ 1:45 hrs de Vancouver) où Nath déniche le Vedder Campground, près d’une rivière à saumon….on s’installe rapidement et souper, ce sera recette de pâtes, tomates, échalotes, thon et fromage (Kraft dinner façon Nath et Denis!). Puis un peu de lavage à la course (Merci Nath!!) et dodo.

On tente quelques lancés et ????… puis rien a part 2 filles en « costumes d’Adam » qui viennent se baigner
Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique

BC – Wells Grey

Jour 15

Départ de Jasper et au revoir les Wapitis (un troupeau vient même nous dire au revoir encore de plus près.

Petit déj. et direction BC(Colombie-Britannique/British Colombia) où on reprends la route en direction du parc National de Wells Gray pour se trouver un endroit pour coucher car nous avons oublié de réserver une nuit. En arrivant au BC on recule encore l’heure, on a maintenant 3h de moins de Montréal.

On passe par le Mont Robson (3954m), il est un des plus haut sommet du Canada mais le 2e du BC. Dommage on voit de très belles photos de randonnées dans les guides qui passe tout à côté du glacier mais celle ci ne se font pas en une journée et il aurait fallu réserver plusieurs mois auparavant.

Encore beaucoup de fumée qui nous empêche d’apprécier les paysages à leurs juste valeur. La route est quand même magnifique sillonnant entre les montagnes et les vallées. Petit arrêt à Valemount pour faire des provisions (Claude en profite pour chouchouter son VR…) pendant que nous allons acheter des brioches et pains dans une boulangerie/pâtisserie locale….il fait très chaud et les spot à l’ombre sont de mise.

On trouve un camping juste avant Clearwater, le Birch Island Campground, lieu qui semble à l’abandon, aucun accueil, personne pour nous recevoir mais les terrains sont pourtant bien là. Un certain monsieur nous dis de se choisir un terrain et qu’il viendra nous collecter plus tard🤔🤔🤔.

On s’installe en moins de deux, il fait très chaud, on va aller voir si on pourrait pas se baigner dans la rivière qui est à proximité…pas de chance, le courant est trop fort et la rive trop abrupte pour y descendre en sécurité….on repassera pour la rivière. Étant donné que tous les services sont branchés la douche de nos amis sera le plan B très apprécié. L’eau presque froide est de mise!

Souper marche et dodo dans ce camping d’allure village fantôme du far west….

Jour 16

Départ pour le Parc Provincial West Gray où on va camper nos VR pour 3 jrs histoire de leur donner un répis….à l’entrée du parc on en profite pour acheter nos permis de pêche (oui Denis y crois encore que le poisson ça existe….), pas donné $$$ mais pas le choix car les permis pan canadien ça n’existe pas…..(nos amis ont été très patients de nous attendre…) Puis on est prêt à partir pour notre camping à 65km de là (dont environ 25 en terre!!!).

Chemin faisant on arrêtera voir deux chutes et marcher un peu. La première, « Spahats Falls » est très haute et pas large car elle se perd dans un canyon profond. Mais ça valait l’arrêt quand même! La 2e « Moul Falls », c’est un sentier de quelques km qui débouche sur une merveilleuse chute où nous pouvons même aller marcher derrière le rideau d’eau de celle-ci. Vraiment spécial et génial!! Beaucoup plus éclatante que la première. Il y en a plein d’autres mais on préfère aller s’installer à notre campement.

On dînera dans une halte routière à mi-chemin dans le parc. Arriver au camping, c’est un peu la cohue, jamais vu la formule d’accueil sans gardiens. On s’installe sur notre site (déjà réservé) puis plus tard dans la journée un gardien passera pour officialiser notre présence. Denis ne se sens pas très bien aujourd’hui donc petite sieste pour lui pendant que les trois autres lurons partirons en randonné. Wow c’est magnifique nous sommes encore adossé à une superbe rivière dans lequel le courant est trop fort et non accessible! Mais plus loin, de petite cascade et des pêcheurs dans l’eau! Yahoo, ça promet pour demain. Pis chemin faisant ils réservent canot et kayak pour le surlendemain. Retour au campement, souper.

Jour 17

Aujourd’hui on est le 11 août et on a une pensée pour notre ami Stéphane et sa conjointe Danielle qui se marie. Tous nos vœux de bonheur vous accompagnent les amis!!!

Petit déj. très relaxe aujourd’hui et puis nous (Nath et Denis) irons tenter notre chance à la pêche. Courte marche jusqu’à la cascade et hop les lignes prennent leurs envols. Beaucoup de courant et wow Nath après 2 lancés a déjà un poisson, mais ça promet, elle le remet à l’eau se disant qu’on prendra beaucoup plus gros. Mais comme d’habitude seulement 2 petits poissons morderons à nos lignes après près d’une heure d’essaie. Bon on change de spot pour aller en amont de la cascade. Pas plus de veine, Denis se plaît à dire que s’il avait pris autant de poissons qu’il a laissé de mouches dans les branches on aurait eu un somptueux souper….on rentre bredouille!!!!! Pendant ce temps nos amis sont allés marcher avec Scotch sur le sentier qui nous mènera au départ des canots et kayak.

Regarder comme il faut!

Tous le monde est de retour, petite partie de Molku pour nos amis puis on se prépare un autre bon festin….et puis oups orage mais pas de soucis on est là l’intérieur de la tente cuisine à nos amis bien au sec. Ventre plein, finale de la partie de Scrabble des filles commencé plus tôt et dodo!

Jour 18

Aujourd’hui c’est frais et humide, on ne sait pas trop s’il va pleuvoir ou non mais on part tous pour notre expédition sur le lac. Ho et Claude prendront finalement le kayak double et nous le canot pour pêcher. On part un petit peu après Claude et Johanne car on a plein de truc à apporter un petite km ou plus à se rendre au resto où on a réserver pis ho surprise on doit aller chercher notre canot par un sentier à 45 minutes de la 😲☹️ on est déjà chargé comme des mulets et on en ajoute avec la ceinture de sécurité, les rames et un seau! Bon pas le choix. Finalement on arrive et met le tout à l’eau, pas chaud et un moment le vent se lève et de veinez encore….pas un seul coup🤬! On se dit: y a pas de poisson ici et après un moment on retourne au point de départ et la Nath les voient: ils sont tous là, pas petit du tout hein, plantés tous côté à côté à ne pas bouger. Vite on se dépêche on leur lance mouche, et autre bidule, etc. Hé bien non… il n’ont pas faim!!! 😕😔

On aperçoit les amis qui reviennent de leur belle balade en kayak et nous allègent un petit peu sur le retour!

La soirée sera très relaxe encore….

Jour 19

Lever un peu frais et brumeux. Youpi on remballe le tout et on repars a la découverte! Ouais mais avant 25km de chemin de terre. … puis on arrête a merveille du part a ce qu’il parait: la chute Helmcken. 463 pi de ht (141m). La 4e plus haute au Canada!

Nous elle est tout enveloppée de brume ce qui lui donne un air mythique!

Aller on se revoit plus tard sur la route!

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 4. Colombie-Britannique | Mots-clés :

Alberta (Fin) – Jasper parc provincial

Coucou he oui c’est nous… ca été long mais attention maintenant ca va déboulé les articles … on va très bien ne vous inquiétez pas. C’est juste qu’on fait trop de chose et comme la route est belle et sinueuse et bien il est impossible d’écrire en chemin!

 

Jour 13:

Aujourd’hui c’est l’épicerie, lavage et quelques commission dans le village de Jasper. Alors on pars tous dans nos VR respectifs. On est juste avant le village a quelques minutes de voiture seulement. Bon une fois tout ça complété on décide de se séparer pour faire quelques affaires chacun de son côté à son propre rythme. Par contre notre visite au village nous apprends 2 choses: la boucane qu’on voit partout est causé par les feux de forêts en Colombie-Britannique(BC), il y en a plus de 400 en activités mais contrôlées! Et c’est à cause de cela que durant le reste de notre voyage presque, on ne verra pas très loin. On a été chanceux lors de la route Parkway Icefield. 😌 Puis les arbres rouges viennent aussi de BC causé par une bibitte (Pines Beatles) qui se logent entre l’arbre et écorce et le tue. Après maintes recherches rien est encore trouvé pour arrêter ce fléau.

Nous on décide d’aller voir la Chute Athabasca qu’on a pas vu la veille en s’en venant. J’aurais bien aimé retourner voir le Glacier Athabaska et faire la randonnée mais cela était un peu trop loin et de toute façon on aura sûrement la chance d’en voir d’autre! C’est comme ca il faut faire des choix !

Couleur de l’eau impossible d’y pêche

La chute est magnifique (ben oui comme toujours) et c’est vraiment fou le débit d’eau qui tombe et les tourbillons. On voit même des canyons qui a l’époque ont du être utilisé par le chemin de l’eau et qui sont maintenant abandonnés et où on peut marcher maintenant. Arrivé tout en bas on se demande s’y on peut pêcher mais on nous indique que cela prendrait des méchants gros appâts car avec cette eau laiteuse, le poisson n’y voit vraiment rien!

Au retour vers notre camping on décide d’aller a la pêche dans une petite rivière pas très loin. Et ben pas un coup! Denis essai à la mouche et moi à la ligne morte. Un monsieur et son fils viennent aussi pêcher et nous souhaites bonne chance 😉 mais je pense que lui aussi en avait besoin! Son fils ira se baigner dans l’eau qui semble glacé (quel courage)! On entendra plusieurs sirènes de police, pompier et ambulance durant ce temps et apprendra par la suite qu’un accident mortel a eu lieu et que la route a été barrée plusieurs heures. 🙁

Au retour au campement Johanne est toute fière de nous montrer les animaux vue sur la route (j’en aurais fait autant) qu’ils ont emprunter lors de leurs balades: chèvres de montagnes et Wapitis. Tandis que nous rien et toujours pas de petit nounours. A part celui que j’ai entrevu sur la route « Icefield parkway » et que je pensais sur le coup avoir vu un sac a vidange noir jusqu’a ce qu’il bouge! 😲 On n’a pas pu arrêter car il y avait une garde du parc qui criait a tous de circuler justement pour ne pas causer d’accident, j’imagine!!!!

Le soir au campement en allant chercher de l’eau chaude au toilette du parc pour faire la vaisselle, en ressortant j’aperçois un cheval laissé dans le chemin en train de brouter! 🤨 Ça m’a pris un moment avant de constater que ce n’était pas un cheval, mais un Wapiti 🤪 puis il n’est pas tout seul, d’autre femelles aussi s’y trouvent dans les environs. Je capote!!!! Ils sont tous près de moi. Et sont juste à côté d’une gang à la table de pique-nique et ne les voient pas. Merde je n’ai pas mon cell ou Kodak!

Petit feu car la température descend très vite et beau dos avec tous ces petits Wapitis en tête. Ça finit très bien notre soirée.

Jour 14:

Bien dormi même si on se les gèlent (6 C dégrée seulement) mais toujours beau. Ce matin on part en gang vers le Lac Maligne…euh non car on a manqué la sortie et on est presque rendu a la source Thermale Miette quand on s’en rend compte….(en passant j’ai abandonné cette idée d’aller aux sources car hier Jo et Claude y sont aller et ont vue que c’était des piscine hors terre qui était remplie de cette eau sulfureuse! On a tous désenchantés).

Donc demi-tour! Mais le chemin est incroyable! Des montagnes partout plus ou moins boucanés mais on les imagine et avec des cours d’eau de couleur bleu azur ou jade. On voit des chèvres de montagnes , on arrête. Ha c’est parce qu’on est avec Jo et Claude qu’on est chanceux.

On reprends la sortie manquée et direction le Canyon Maligne. En fait c’est une belle randonnée de quelques km où on traverse des ponts enjambant le rivière. Paysages sublimes et toujours beaucoup de monde.

C’est qui le poisson?

Mon ours pour l’instant
Un con au passage qui ne connait pas le danger

Au retour on arrête pique-niquer sur le bord d’une rivière et ensuite Claude et Jo continu vers le Lac Maligne tandis que nous on va tenter notre chance dans cette rivière. Ouch les pieds me gèlent en traversant faut pas trop s’attarder mais c’est plein de roches! Et devinez quoi: ben rien! Bon mais c’est quand même fou juste à l’idée de pêcher ici entouré de ce paysage! Et moi( Nath) je m’imagine juste voir un ours pêcher et le regarder tout en le prenant en photo. 😁

Y aurait dû en avoir du poisson ici?

Direction Lac Maligne on voit le Lac Medicine, bleu turquoise avec une très grande partie de la forêt brûlé en 2015. Ce lac alimente le Canyon Maligne sur une distance de 17km en source souterraine!

Non mais c’est tu assez magnifique!
Lac Medicine

Arrivé au Lac Maligne, sur le coup un peu déçue jusqu’à ce qu’on étudie la maquette 3D et qu’on voit que ce lac est entourée de montagne et même de glacier! Mais avec la fumée pressante on ne distingue pas très bien toute cette beauté.

r

Tout ce que j’arrive a voir comme ours…

Au retour on tente notre chance à la pêche à la mouche dans le lac Medicine (vous vous demander pourquoi cette acharnement hein, nous aussi). Y a même pas de ménés on aurait dû allumer!

De retour au camping devinez quoi? Johanne nous montre ces photos de nounours! 😫😭…Chanceuse! Un monsieur lui dit de faire attention à son chien car l’ours pourrait le tuer!! Ça lui laisse un mauvais goût!

Le soir en entend un drôle de bruit, Denis me dit que c’est les enfants, mais le bruit est constant et ben c’est un Wapiti qui appelle la famille et ça y est on voit encore notre troupeau de Wapiti….magique! Ça y est j’établis l’hypothèse suivante🤔: il y a plein de Wapitis ici car il se sente en sécurités, les humains les protègent des ours! Et Claude m’indique également le lien avec le nom de notre campement: Wapiti! Et qu’on est fort! 🙄

Vos aventuriers,

Toujours pas de poisson!
C’est tout ce que j’arrive a voir comme ours!
Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 3. Alberta

Alberta (3e partie) – Banff …suite

Jour 12:

C’est le départ de notre campement dans le Parc National de Banff (ben oui on a réservé que 2 jours alors qu’on aurait pu en passer 3 à 4 facilement.)

Mais avant d’aller au Lac Louise on passe voir une des merveilles du parc soit le Canyon Johnson. Il y a plein de monde (hum ça nous fait penser a notre 1er jour de trek du W en Patagonie…🤔) et comme la plupart du temps on marche sur des passerelles bien faut être patient. L’endroit est magnifique, les passerelles sont accrochées a même la falaise pas facile pour ceux qui ont le vertige. On passera tout droit sur quelques points de vue a cause de la filée de gens attendant!

Puis direction Lac Moraine et/ou Lac Louise. Le premier étant plein (fermé trop de monde), on se rabat sur le Lac Louise (il y a pire que ça dans la vie!). Encore plein à craquer mais on arrives tout de même à se trouver 2 emplacements dans le stationnement. Puis devant nous dejà le fameux Lac Louise et l’hôtel Fairmont (les deux sont majestueux!!!). Oh mais il y a foule et de toutes les nationalités. La couleur du lac de ce point de vue n’est pas tout a fait au point a cause des vents. On décide donc d’aller vers une maison de thé au haut d’une des montagnes et se donner un autre point de vue du lac et en espérant s’éloigner de la foule. ~3 km d’ascension avant d’arriver là haut (Lac Agnès et maison de thé du même nom), petit oasis de paix et de sérénité (en d’autres temps car aujourd’hui bondé comme partout ailleurs). Mais c’est quand meme une tres belle randonnée a faire avec de tres belles vues surtout en haut. Puis Scotch sera au paradis l’instant d’un moment car ici les tamias sont obèses tellement les gens les nourrissent( malgré l’interdiction).

Retour aux VR, petite frousse pour nos amis car leurs VR semble avoir disparus….🤔🤔☹️. Heureusement ce n’est pas le cas, il est dans l’autre stationnement 😂😅🤣 petite erreur d’orientation!!!

Regarder au pied droit de Denis

C’est alors que l’on quitte en direction du Parc Nationale de Jasper en prenant la route spectaculaire: “Icefield parkway” longue de 230km comprise entre le Lac Louise et la ville de Jasper. C’est sur cette route que l’on devrait se rapprocher le plus des sommets escarpés des Rocheuses avec notre véhicule. Une route de ~ 3h passant au travers le Parc National de Jasper. On devrait donc être à notre campement vers 20h. Donc pas trop d’arrêt en chemin malgré ces très grandes beautés naturelles. Dommage car cela aurait vraiment valu la peine de prendre plus notre temps surtout pour le trek au pied du Glacier Athabasca mais là juste devant le glacier on vient de perdre plus de 15 degrés avec ces vents! Brrrrrrr. Pas le temps car il reste encore 1h de route…

Photos glaciers Bow

Autres photos:

Photos Glacier Athabasca:

En chemin,un autre fait que l’on remarque est le changement à la foret dans les montagnes: on dirait que tout est très sec car on voit plein de pins morts (tout rouge)!

Enfin nous voila au camping Wapiti avec cette fois l’autorisation de faire des feux 😳 (hein mais on ne comprends rien vu les arbres mais bon). Il y aussi une notion de faire très attention aux grizzlis qui rodent dans les parages pour attraper les petits wapitis… Mélange de 🙁 et😀 pour moi!

En montant nos campement respectifs on trouve que ça sent bizarrement la fumée mais bon c’est normal puisque le gens font des feux!

Alors souper, vaisselle et dodo!

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 3. Alberta

Alberta (2e partie) – Banff

Eh oui des nouvelles nous enfin! C’est que nous venons de séparer le quatuor car nous empruntons maintenant des chemins différends! Et nous aurons par le fait même un peu plus de temps pour l’écriture. Mais on ne vous cachera pas que c’est dur de se rappeler ce qui c’est passer il y a plus de 10 jours🤭. Mais bon on va essayer🤔😃

Jour 10:

Nous avons quand même bien dormis dans le stationnement du Walmart. (Oui oui nuit de retrouvaille pour notre autre couple!)

Alors petit Tim Hortons pour déjeuner et go pour les emplettes car on trouve toutes les boutiques ici: Canadian Tire, épicerie, pharmacie(transfert d’une prescription oublie à la maison pour Johanne), magasin de sport, etc. Bon ça y est, on est prêt a partir pour la suite de la grande aventure.

Intermède très original

Puis suggestion de Denis: direction le Refuge pour chien loups « Yamnuska Wolfdog » qui est sur notre chemin. Très thématique pour Denis, ce refuge a pour but de préserver ces espèces (mixte de chien et de loup à différent pourcentage)et leurs donner une deuxième chance (ils proviennent presque tous de propriétaires qui les ont abandonnés car incapable de s’accoutumer aux besoins de l’animal ou encore de chenils fermés par des organismes de bienveillance pour animaux tel la SPCA chez nous).

t

Quel étrange et sereine ambiance

ici entouré de ces magnifiques bêtes. Chacun a sa petite histoire et son caractère très particulier. Ils ont l’air si doux et amical mais à ne pas si m’éprendre car il ne faut pas entrer dans leur bulle…..juste d’entendre leurs grognement et hurlements nous donnent des frissons….des tonnes d’information nous font apprécier cette race particulière d’animaux.

Jamais nous aurions pensés pouvoir approcher ces magnifique animaux de si près dans notre vie, quel privilège!!! Memes si les grillages sont omniprésent cela ne représente pas tellement une barrières pour eux vers la liberté mais plutôt à les protéger des humains !!!!😟

De passage a la boutique, Denis craque même pour la petite Miyonï, on la ramène avec nous elle nous servira de porte bonheur pour le reste du voyage!!!

On reprends la route vers le Parc National de Banff. On commence a apercevoir au loin le profil des montagnes. 😲 . C’est gris un tout petit peu mais on sent que ça va passer. La route est toujours très belle en plus des paysages. ( je l’ai deja dit je crois….pas comme nos routes)

On arrive a notre campement assez au sud du parc, “Two jack Main” vers 18h. On s’installe et on se rend compte qu’on a pas le droit de faire de feu de camp. C’est que le temps est très sec et les conditions de feu sont très élevées. Souper gastronomique encore, petite marche pour Scotch et puis hop dodo…

Jour 11:

Aujourd’hui 5 Aout (bonne fête Joel!) nous partons tôt pour aller visiter/voir la ville de Banff et le lac Minnewanka. Pas facile de trouver le départ du sentier que nous voulons faire, même impossible, après plusieurs minutes de recherches on décide d’opter pour une autre marche le long du « Bow river » qui traverse Banff et se termine avec une splendide chute de plusieurs mètres. Impossible de dire combien de gens sont ici en ce long congé (pour eux). On marchera ainsi aux abords de la rivière sur plusieurs kilomètres. Beaucoup de monde c’est complètement dingue, heureusement on est arrivés tôt!! On en profite pour s’acheter chacun un permis de pêche et poivre de cayenne contre les ours, oui, oui ici ils recommandent de ne pas partir en randonnée sans en avoir, on est loin des beaux jours de « Yogi l’ours » ou « Les Ours Mal Léchés » (The Hillbilly bears)…Bon quand même Nath aimerait VRAIMENT voir un Grizzly dans une rivière pêchant/chassant des saumons….

On marcheras ainsi une vingtaine de km dans Banff, belles maisons et aussi des architectures très spéciales, a voir!!!

Dîner rapide sur la route (yé c’est super en VR) et en route vers le lac Minnewanka, là c’est la cohue, plein à craquer mais on ne se laisse pas décourager, l’environnement est splendide, l’eau du lac est émeraude, plusieurs canotiers s’y baladent! Il y a même un tout petit village inondé que seuls les plongeurs peuvent appréciés. On a même vue un pêcheur avec sa femme se préparer à partir dans leurs « kayak » de pêche, vraiment tout un attirail !!!

Retour au camping, les paysages sont splendides, à couper le souffle! Souper, marche et dodo( vraiment une belle routine!).

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada

Alberta (début)

Jour 8 … suite

On prend la direction du Parc Provincial des Dinosaures. En quittant l’autoroute le pâturage apparaît et il fait chaud de plus en plus! On voit un coyotes sur le bord du chemin et quelques chevreuils. Et après avoir beaucoup roulé on se demande si on va avoir de la place a ce camping car dans mon « Lonely planet» il indique qu’il est tres populaire. Ah zut une affiche indique « full » un bon 5 km avant d’arriver. Pas grave on prend une chance et on leur sortira nos violons… on arrive du Quebec bla bla bla.

Puis un moment donne on aperçoit au loin les formes d’étendue bizarre … magnifique! J’en ai presque les larmes au yeux. On dirait Jurassique park!

À l’accueil, le gars nous indique qu’il y a plein de terrain. On ne comprends rien mais on est 😃! Encore un superbe repas et puis un moment gros nuage noir qui se dirige vers nous et oups le vent!!!! Vite on ferme les auvents et de justesse celui de Claude. On fair la vaisselle a 100km/h et on s’assoit pour admirer le ciel avec les éclairs et au final pas de pluie pour nous. Pendant la nuit on a entendu des coyotes hurler.

Jour 9 (le grand jour)

6:00 je me lève pour aller photographier les montagnes avec le levé du soleil. Puis un moment j’entend un bruit constant et me demande qui est l’ innocent qui veut réveiller tout le camping!!! Puis j’y pense j’avais mis le cadran a 6:30 et j’ai laisse mon cellulaire sur la table de pique-nique😧😳🤭😏je déboule la montagne a toute vitesse…et j’aperçoit des un chevreuil vagabondant juste à côté de notre campement!!!! 😲

On va marcher avant de déjeuner car il va faire tres chaud dans ce désert. On emprunte le sentier des fossiles! Il y en a deux en demonstration sur le site qu’ils ont protégé. C’est extraordinairement et irréel! On tripe tout très fort et moi je n’ai plus de mots. Ils ont trouvé environ 400 fossiles de dinosaures ici dont 40 espèces différentes.

On revient au campement et on est pas pressé se puisqu’on s’en va chercher Johanne a l’aéroport a Calgary qui est a 2h30 d’ici. Donc ménage intérieurs des vr

Sur la route on cherche un Canadian Tire car on veut faire un Joke et l’accueillir avec des chapeaux quétaine en paille rouge avec sigle du Canada. A défaut de ne pas trouver on achète des bébés drapeau!

En arrivant a Calgary on cible le centre-ville avec un parc. Mis a part les nombreuse passerelle en verres(pour leur permettre l’hiver de ne pas avoir a circuler dehors(y doit tu faire frette) au haut des rues. Mais je n’ai pas de coup de coeur pour la ville.

Entretemps Marjorie nous indique qu’elle est en escale a Calgary!!!! Mais dommage on ne pourra pas se croiser.

Donc enfin on va rejoindre Johanne (yé solidarité féminine pour moi). Le quatuor est maintenant réunit! Puis bla bla bla pour les filles. Arriver au vr je filme la petite surprise que Johanne a réservé pour Claude (hi hi elle s’est fait tatoué un tout petit message codé entre eux datant du début de leur relation!!!☺️). Puis

oh que Scotch est heureux de retrouver sa maitresse et vice versa.

Se sera petit souper resto et dodo au Walmart (que de romantisme).

Le quatuor bipède et notre mascotte scotch!

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada, 3. Alberta

Manitoba et Saskatchewan (les Prairies)

Jour 6(suite):

On entre au Manitoba. Bien aux dires de certains les prairies c’est long et plate à traverser, mais nous on a bien aimé! Faut dire que le jour avant avait été bien long et vraiment plate mais là: on voit loin et il y a des choses a regarder quand même!

1er constat l’état de la route: oh ce n’est pas pareil comme l’Ontario hein! Ça brasse pas mal plus et l’affichage ici est bilingue, tant mieux ça nous donne le temps de relire l’information sur la 2e inscription. Pis wow la limite est 110 km/h

Donc on y verra des champs de tournesol et autres céréales.

Et un moment près de Winnipeg le vent c’est mis a soufflé et on n’était même plus capable de fermer une de nos fenêtres tellement il poussait ( bon je sais notre véhicule n’est pas jeune )

15:30 (une chance on a reculé l’heure), 715 km et environ 8h de route, on entre à Winnipeg et on se dirige directement dans le centre en direction du musée canadiens des droits des humains. Apres quelque bug avec les « gps » on trouve et se stationne directement dans le centre-ville. Juste a côté de la place des Fourches qui est le parc central pour faire marcher Scotch. Très bel endroit propre situé en bordure de rivière. On remarque que beaucoup de choses sont dédiés aux enfants ici, belle mentalité.

Aller on se trouve un campement (Koa) en sortant de Winnipeg sur le bord de la Transcanadienne…ouenh bien j’ai souvent ris des gens qui allait sur le camping de la 20 a Ste Madeleine… mais on avait pas mal l’air de ça. On essais de se cacher du vent comme on peut car il fait froid et on se préparera un autre festin. Douche chaude hum!!

Jour 7:

On prends ça relaxe ce matin et on prends le temps de déjeuner avec notre petite cafetière Nespresso et Claude sort son grille pain ( on en profites on est branché sur l’électricité ). 9:10 c’est un départ direction Regina ( Saskatchewan).

On fait un petit detour vers le parc provincial Spruce Woods pour visiter les dunes de sable: Spirit Sands. Superbe promenade, où on se fait les mollets par moment.

Petit bleuet mais sur conifère!!!

r

J’en profites pour faire des trous

Pas très long a traverser le Manitoba, une chance qu’on a sorti de l’autoroute pour aller voir un peu plus loin

Puis on entre en Saskatchewan! On recule encore d’une heure ( on est 2h de moins de chez nous maintenant). Les paysages changent un peu. Premièrement les routes sont mieux. Puis on apercevra plusieurs anciens silos de grains très bien conservés. La route est vallonnés également et les cultures sont plus variées avec aussi des élevages de bétails bovines.

Un moment Denis m’indique de regarder les gigantesques statuts au loin en me disant que ça va etre énorme ce qu’on va voir mais qu’on sera plus proche! Mais ca s’adonne que ces gigantesques statuts sont des silos a grain🤣

On arrive assez tot a Régina et comme d’habitude on essaie de trouver un coin pour aller marcher avec scotch. Donc on repère le parc centrale sur le bord de l’eau. Et on essais aussi de trouver un endroit pour faire nos délinquant et coucher sur le bord d’une autre marina mais celle ci s’annonce assez occupée. Plus tard en mangeant de la pizza sur le bord de l’eau on verra qu’il y avait plusieurs groupe amateur qui étaient sur place pour tenter l’experience de ramer sur des espèces de bateau dragons (genre). Ça doit être assez sportifs. Puis un moment on voit bien que la place sera occupée très longtemps alors on décide de quitter la ville de Regina pour se rapprocher d’une activité que l’on veut faire demain a Moose Jaw. Se sera donc le stationnement de Walmart pour 0$ a Moose Jaw. ( non mais c’est mieux que de payer pour un koa sur bord de l’autoroute!!!!). En plus on se stationne a l’arrière dans le champs. Cette nuit là il y aura pluies fortes et orages!

Jour 8:

On déjeune au Tim, on fait une épicerie au Walmart puis on a se dirige au Tunnels de Moose Jaw creusés sous les rues de la villes qui ont une histoire à la fois tragique et intéressante. Soit celle de la dures conditions de vie de centaines de travailleurs chinois engagés pour construire le chemin de fer du Canadien Pacifique puis l’autre tour guidée qui nous intéresse( car on est limité en temps) sera celui du temps de la prohibition aux Etats-Unis où la ville servit de base de replie a Al Capone et ses sbires qui utilisait les tunnels pour échapper a la police. Mais vous ne saurez pas grands choses car c’est la loi de l’Omerta et nous ne pouvons parler!!! Mais cette visite était vraiment bien faite et très intéressante!

Puis nous reprenons la route pour finir de traverser la Saskatchewan que nous trouvons tous très belle à notre grand étonnement. Car l’autre partie est vallonée et parsemé par ci par là de lacs de sel et de temps a autre a ce qui ressemble de l’extraction de sable bitumineux.

Puis un moment donner on entre en Alberta…..

Catégories : 2018-Van du Bonheur au Canada

Ontario (partie 2)

Jour 3 (Suite):

En route vers le Parc provincial du Lac superieur en faisant une halte pour diner a Sault-Sainte-Marie. Direction le Canal qui sépare le Canada des Etats-Unis.

Le site historique est fermé mais cela ne nous empêchera pas de visiter le canal. Elle était jadis l’écluse la plus longue au monde. Maintenant elle ne fonctionne que pour les bateaux plaisanciers. Nous empruntons également le sentier Attikamek pour une petite randonnée pour nous tous. Wow cela nous amène vers le barrage qui sépare 2 des Grands Lac, soit le lac Supérieur qui se jette dans le lac Huron. Magnifique endroit en plus il ya des pêcheurs. On continu cette randonnée a travers marais et canards. Oh que Scotch est excité là!

Bon on saute tous dans les VR car il nous reste au minimum 1h40 a faire de route avant de se rendre a notre campement Agawa Bay.

Mon livre m’indique que la route d’ici là, sera une des plus belles en côtoyant le lac Supérieur au couleur turquoise!

Wow notre camping s’étend sur plus de 1.5 km de long sur la rive du lac. Mais nous somme un peu reculées ne voyions pas directement la plage. Mais c’est quand meme magnifique le temps de s’nstaller (un peu plus long car la on monte la dinette a Claude) et hip sur la plage. Denis et Claude très courageux irons dans le lac ( pas chaud a ce qu’il parait! ) tandis que moi j’opte pour la douche chaude😁

Scotch est complètement « ma boule » avec tout ces petits suisses tout autours. On jurerait qu’ils s’amusent tous à ses dépends!🤪

Encore un bon petit souper et on remarque que le soleil se couche plus tard! Mais on ne se couche pas tres tard quand même 😴 !

Jour4:

Oh ici le mercure a descendu cette nuit car j’ai eu un frisson toute la nuit!

Yé, aujourd’hui pas de km en VR!! 😆. Gros dodo et on se la coule douce …eeee non pas trop! On marche l’aller-retour(3km) vers l’accueil pour voir si on peu se rapprocher de l’eau en changeant de site … peine perdue. Puis on prépare un lunch et on part en randonnées sur la trail côtière de 64 km!!?! Euh non on ne fera qu’une partie. Empreinte d’ours!!

Empreinte d’ours!

Superbe marche avec une température très agréable. On pense même avoir vue des trace de pattes d’ours!! Bon je n’ai pas arrêter de dire que je voulais en voir… mais pas trop prêt quand même ! Ho qu’on est content de revenir(20.5km en tout de marche) et de prendre ça relaxe sur le bord de l’eau en plus de s’y baigner! On passera quelque heures a relaxer un peu fatigués face au soleil de fin de journée. Et puis??? Festin de côtelette d’agneau. Hum que c’était bon avec en plus petite patates grelots aux 🍋.

Jour 5:

Ha ha cette nuit on a prévu le coup car les Ratons Laveur sont venu rejoindre les Ratons Labeur 😉( jeu de mot avec le nom de notre entreprise et ma doudoune en polar ).

Petit dej et décollage a 9:20, direction Thunder Bay.

Petit arrêt a Wawa avec comme pièce de fond une énorme Outarde! Puis on roule tantôt dans le bois et tantôt sur le bord du lac supérieur. Pas grand chose a voir a part les paysages.

On arrête dîner a Terrace Bay où on voit un canyon avec une chute d’eau s’y déversant. Tres beau! Oups scotch on profite pour faire un « poupou » sur la passerelle!

Ah non, pas de Canyon Ouimet 😭 car le chemin est fermé et comme ici les indications sont toujours dernières minutes 🤬 bien on a aussi manqué le détour v’la belle lurette.

Arrivés à Thunder Bay c’est le déluge, on se dirige vers un Canadian Tire, LCBO et une épicerie puis on cherche un endroit ou on fera nos délinquant pour une nuit. Avec l’application iOverlander je déniche un endroit situé dans une descente de bateau public. Sur le chemin on voit une autre van comme nous sur le bord d’un canal, a retenir si ça ne convient pas. Finalement ça semble bien et mis a part des outardes, personnes. Oh oh Claude a oublie de tenir scotch et lui n’a qu’une idée en tête: la liberté et a moi les Outardes! Ha Ha quel beau film. Mais malheureusement aucune image de ceci..ou presque.

Bon une foi le petit vagabond rattrapé on s’installe et deviner quoi pour souper ? Euh non, pas gastronomique cette fois: Hot dog 🌭

Finalement les moustiques nous oblige a entree mais contrairement a ce qu’on pensait, pas eu d’autres amis non attendu (niking). Une chance on n’est pas le week-end!

Jour 6:

Aujourd’hui se sera une très longue journée de voyagement car on vise Winnipeg 750km~. Donc pas de déjeuner on arrêtera en chemin après la ville!! Ho ho pas de veine car rien a cette hauteur: se sera donc café dépanneur avec viennoiseries toute molle😩

Hum pas grand chose a raconter sur le chemin car a part roches et sapins presque rien. Sauf oups une van dans le fossé….probablement il s’est 💤.

Ha on vient de changé l’heure a Dryden!!! 1h de moins. Mais aucune indication et loin d’être sorti de l’ontario encore!!!

On devrait atteindre le Manitoba dans 3h45 plus tard (350km)!!! 😳

A voir su, on aurait pu prendre la route du sud, un peu plus longue mais il aurait fallu que Claude ait son passeport car on bifurquait par les states!

A bientôt, vos aventuriers avec Claude et le petit vagabond!

Catégories : 1-Ontario, 2018-Van du Bonheur au Canada

Ontario (partie 1)

Chute Bridal Veil, Kapawong, Iles Manitoulin

Nous sommes actuellement rendu au 6e jour a Thunder Bay en direction de Winnipeg au Manitoba où une grosse journée de route nous attends! (7h30 700km)

Alors voici l’itinéraire des derniers jours:

  • 1 Matawa, Parc prov Samuel de Champlain
  • 1 Iles Manitoulin
  • 2 Park provincial du Lac Superieur
  • 1 Thunder Bay

Notre but est d’arrivé a Calgary, Alberta vendredi pour aller chercher Johanne a l’aéroport.

Jusqu’a maintenant presque toujours du soleil exception d’hier ou nous avons eu un orage a Thunder Bay ( elle porte bien son nom)!

L’ontario est actuellement frappé de plusieurs feux de forets en raison du temps très sec et des orages mais jusqu’à maintenant nous n’avons vue aucun de ces feux.

Notre 1er jour, se résume a de la route, un arrêt a Petawawa pour le lunch avec saucette à la plage puis direction Parc provincial Samuel de Champlain pour réserver une nuit. On trouve mais comme un des 2 terrains n’est pas vraiment approprié pour notre vr on mettra les deux sur le même. La tension descend de notre côté et on se fait un merveilleux souper: brochettes de bisons. On se félicite pour notre achat de poêle combiné avec BBQ sur kijiji durant nos mésaventures.

Jour 2: Apres une bonne nuit de sommeil on décolle direction les Iles Manitoulin plutôt que Sault Ste-Marie, tant qu’a passer profitons-en!

Wow wow, dès qu’on quitte la trans-canadienne (la 17) pour la 6 vers les Iles, le chemin est sublime. (De toute façon l’infrastructure des routes en ontario n’a rien a voir avec celle du Quebec! On se fait avoir chez nous comme ça se peut pas.)

Donc des paysages sublimes avec tantôt des marais, baies, rocher etc. L’instant d’un moment avec le vent on se penses a Cap aux Meules aux Iles de la Madeleine!

On décide de faire une petite randonnée ( Cup and Saucer trail 4km). Scotch est super content et nous aussi. Beau petit sentier.

t

2e arrêt a Kapawong pour voir les chutes Bridal Viel. Et j’en profites pour faire un petit tour derriere tandis que scotch pousse ses petites pattes un peu plus loin dans l’eau ( il n’est pas tres fervent de l’eau). Puis on se dirige vers Gore Bay pour y voir son phare. Finalement au bout du tres long chemin on l’aperçoit! Et on décidera de faire nos délinquants et d’établir notre campement ici.

Le terrain de camping abandonné

Un moment un jeune homme débarque de son camion ( Denis pense qu’on va se faire avertir). Et bien non, il « capote » sur le vr de Claude…c’est vrai que c’est tout un équipement son Safari Condo!). On fera petite jasette avec Collin et Michelle pendant que Scotch fait buddy avec leur petit chien. Il nous quitte car eux doivent aller rejoindre le ferry. (Ils arrivaient de Thunder Bay!!!!)

Quel endroit sublime, on dirait la mer devant nous avec le bruit des vagues. On se fera encore un souper gastronomique et dormiront comme des bébés.

Jour 3: Au petit dej, une femme du coin a bicyclette arrête et informe Denis que juste a cote de nous au bout il y avait jadis un camping. En y faisant une petite marche on découvre l’endroit splendide, où tout y est encore et bien entretenu…l’histoire ne dit pas pourquoi il n’est pas en opération.

On remballe le tout(assez rapide) et on quitte ces iles a peine visitées 😢 c’est qu’on a de la route a faire en direction de notre réservation au parc provincial du Lac Supérieur (campement Agawa Bay) où on passera 2 nuits.

Catégories : 1-Ontario, 2018-Van du Bonheur au Canada | Mots-clés : ,

L’Ouest Canadien… avec la van du Bonheur

Bonjour!  Nous revoici pour une toute nouvelle aventure avec notre dernière acquisition surnommée:    La van du BONHEUR!    

Hé oui nous avons décidé l’automne dernier (sur un coup de tête…bien pas si différent des autres fois), d’accompagner nos amis dans leur trip de parcourir l’ouest Canadien en VR!

En passant… notre aventure a déjà débuté depuis quelques semaines grâce à nos quelques expériences de préparation en camping de façon autonome. Cela nous a mené a des réparations mécanique ou bien de déceler des soucis techniques tel que système  solaire défectueux (ce qui nous a un peu accaparé), ou encore d’optimiser l’intérieur afin de gagner le plus de place possible!  Bon fallait s’y attendre puisque nous avons acheté usager question d’économie… mais ça permis de gagner en maux de tête!!! 😣

Pas sûr que « van du bonheur » était bien représentatif avec notre longue et très pénible investigation des dernières semaine sur un problème des panneaux solaires, réglé la veille du départ seulement!!! Mais bon maintenant c’est de l’histoire ancienne puisque je vous écris en chemin ENFIN…  un peu extenué 🤪 mais le dépaysement devrait faire son effet assez rapidement😉

Alors nous voilà, enfin prêt pour observer peut-être (je croise les doigts): grizzly, ours noir et autres dans nos fabuleux parcs des Rocheuse (Banff, Jasper, Whistler, île de Vancouver, l’océan pacifique et autre non encore défini.

Donc suivez bien nos futurs aventures… à la découverte de notre grand pays!

Nb: un gros merci encore a nos voisins  gardiens (pour Tiger et la maison)

Nath et Denis, vos aventuriers accompagné de Claude et Scotch (Johanne viendra nous rejoindre a Calgary)Claude a PetawawaPlage Petawawa a côté de la base militaire1er dodo Park Samuel de Champlain après Matawa

Catégories : 0. Préambule, 2018-Van du Bonheur au Canada | Mots-clés : , ,

Kazakhstan fin (avec un petit bout d’Amsterdam)

IMG_4013

Dernier jour à Astana
Notre retour en avion d’Almaty à Astana s’est bien passé. Une chance car se sera une grosse journée de transport aujourd’hui puisque cette nuit nous revenons également à la maison par le biais de 2 vols avec une très longue escale a Amsterdam.

Alors direction appartement a Marjo pour dépôt des bagages et dernier souper ce soir dans cette ville avec Marjo et quelques amis. Ils nous promettent une belle expérience dans un restaurant proposant la bouffe kazakh avec quelques Shachlik dans des petites cabanes.

Alors recharge des appareils (Ipad, cellulaire et batterie de secours) puis on ne sait pas trop comment utiliser notre temps d’ici la fin du spectacle du Cirque avant de rejoindre Marge. Il y a bien le méga centre commercial tout en bas (Mega Silkway) mais non merci au magasinage. Alors il nous reste qu’une seule option celle de se promener aux alentours du site de l’expo car si nous restons a l’intérieur de l’appartement nous allons nous endormir et il ne faut absolument pas si nous voulons être capable de se sortir du « jetlag » le plus rapidement possible une fois arriver à la maison car n’oublions pas nous avons 10 h de décalage à rattraper.

Pas grand chose a dire sur notre promenade sinon celle d’observer que dans le nouvel hotel Hilton tout récemment construit plusieurs lumières dans les chambres sont allumée pour faire croire a un hôtel habité! Puis on trainera juste derrière le chapiteau du cirque en écoutant la musique et s’imaginant lequel des spectacles est en temps réel.

Puis direction le restaurant « les crottes » joliment rebaptisé ainsi à cause des shachilk de saucisse ressemblant tantôt a des petite ou moyenne crottes….(Le vrai nom je ne suis pas capable de l’écrire) Mais une chance le goût n’en a sûrement aucune ressemblance (Ha ha!) Le restaurant ressemble à un genre de terrain de camping, puisque localisé dans le bois (c’est pas peu dire ça a Astana) avec toutes ces petites cabanes avec voiles ou on s’assoit
en indien tout alentour de la table… C’est vraiment charmant et reposant. On sera une dizaines environ a partager des plats et des histoires que je ne peux pas répéter puisque « ce qui se dit au Kazakhstan doit demeurer au Kazakhstan » (Ha ha! ) Alors c’est ici comme ça, qu’on quittera Marjo et la gang et prendront le taxi directement vers l’aéroport question d’être 2h-3h d’avance avant notre vol de 4 h du matin…

 

Conclusion de notre voyage au Kazakhstan
Au final on est content de rentrer à la maison : non pas que le Kazakhstan ne soit pas un pays intéressant bien au contraire. Mais 2 semaines au pays est bien trop court! Il nous aurait fallu un minimum de 4 semaines et plus pour se promener dans les campagnes et voir beaucoup plus que ces 2 grandes villes. Idéalement ne passer que quelques jours a Astana et un peu plus a Almaty pour pouvoir profiter des treks avoisinant. En plus nous aurions pu apprendre un minimum du vocabulaire ou du moins l’alphabet cyrillique (russe) tellement différent du notre (alphabet latin) et ainsi être capable de lire le russe et/ou le Kazakhstan et reconnaître quelques mot a leur sonorité.

Qu’est-ce que nous retenons de ce pays : Qu’il est très grand, en voie de changement et/ou de recherche d’identité puisque nouvellement indépendant (20 ans mais quand même c’est très jeune pour un pays immergent), des gens curieux et désireux de faire connaitre leur pays. Avec une très forte croissance, jamais vu autant de poussettes et de jeunes enfants. Possédant un climat avec des températures extrêmes (été très chaud et hiver très froid). Mais que nous ne pouvons absolument pas en dire plus puisque notre temps a été de trop courte durée et limité qu’à 2 grandes villes soit: Astana et Almaty. En plus d’être concentré pour visiter Marjorie travaillant à l’Exposition Universelle dans la ville d’Astana, capitale du pays, qui amène beaucoup de touriste d’ici et d’ailleurs du pays et qui sera sûrement très différente une fois l’exposition terminée.

 

 

Un petite vite à Amsterdam, le temps d’une escale
Disposant d’un peu plus de 9 hres d’escale à Amsterdam, on profitera de ce temps pour aller faire un tour dans cette grande ville, très différente et tellement libre puisque cette ville légalise le pot et la prostitution. Pour Denis se sera même un retour dans ses souvenirs de jeunesse en visite de cette ville pour des compétitions de Water polo. Ça devait être beau ça une gang de jeunes athlètes!

Le centre-ville est seulement à 15 minutes de train directement de l’aéroport. Donc nous voilà à 7h00 du matin déambulant dans les rues entrecroisée par ici et par là de canaux. Le ciel est gris et la température un peu fraiche. Il y a quelque personnes déambulant également…on voit que la ville se réveille tranquillement et n’est probablement pas encore remise d’une nuit agitée puisqu’on retrouve encore pas mal de déchets. C’est le paradis des vélos, des trains électriques et des piétons. Il faut regarder a deux fois avant de traverser la rue.  L’architecture contraste avec Astana (très futuriste) que l’on vient à peine de quitter. Ici les demeures sont vieilles et croches, et très souvent les pieds baignés dans l’eau. On se promène tantôt sur des grandes avenus, des fois sur de minuscule rue à la recherche d’un restaurant question de déjeuner.

On passe plusieurs « coffee shop » mais je m’aperçoit que ce ne sont pas des endroit où on prend des cafés mais bien où on fait ses achats de « pot » et on fume un bon coup! La question que tout le monde se pose : est-ce qu’on a essayé? Non, ça ne m’est pas venu à l’esprit et Denis, faudra que je lui demande? Mais par contre j’ai eu l’idée d’acheter des biscuits au pot pour ma mère (eh oui c’est vrai maman) question de te faire relaxer et pour le côté médicinale…mais je ne pense pas que ça aurait passer à la douane car bien que le Canada légalisera sous peu cette substance cela ne se fera pas avant 2018.

Cette ville est bourré aussi de musé même celui de Van Gogh! Mais nous nous contenterons que de marcher et même de se perdre car on sera désorienté par moment et repasseront plus d’une fois sur la même rue. On y verra aussi plusieurs bateaux maisons accostés sur le côté des grands canaux. Puis arrêterons pour acheter un chandail avec une affiche en plus de prendre une petite pause pour le lunch à regarder les tours de bateau pour les touristes.

Puis c’est le retour vers l’aéroport en train juste à temps car 5 minutes plus tard la pluie s’est mise a tombée. (mardeux qu’on est)

 

Voilà notre voyage est complété et à bien finit malgré les débuts difficiles. C’est sûr que les aventures du début de notre voyage ont transformé un peu celui-ci mais ne nous empêchera pas de repartir à l’aventure dans le futur. (désolée maman!)

Alors à un de ces jours pour une prochaine aventure!

Denis et Natasha (ex-espionne russe)

Catégories : 2017 Kazakhstan, Conlusion

Kazakhstan – Almaty

…Prise 2 mais cette fois avec les photos et quelques modifications au texte à la fin…(erreur de l’admin du site de ce blog, c’est à dire Nath, désolée!)

 

Enfin de l’air des montagnes 

Debout un peu plus tôt, car c’est un départ vers l’aéroport pour la ville d’Almaty, dont tout le monde dit n’avoir rien en commun avec Astana, avec ses belles montagnes et ses cimes enneigées.

Donc arrivés à l’aéroport, on croise beaucoup de gens du show qui quitte la région pour s’emplir les poumons d’air frais et de paysage le temps d’un week-end. On peut dire que ça parle pas mal le Québécois tout d’un coup!

Après ~1h30 de vol et 30 minutes de taxi on rejoint notre gigantesque hôtel de 25 étages! Ça clash avec notre fameux hostel mais nous n’avons pas été capable de trouver de quoi de similaire étant à la dernière minute….bien oui c’est que jusqu’à la toute fin, nous avons essayé de nous « booker » un trek de 1 ou 2 jours mais tout était complet pour les prochains 10 jours ou sinon trop loin, ils nous auraient fallu au moins 3 jours de disponibilité et le but c’est de faire de la randonnée avec Marjo…Alors voilà pourquoi on se trouve là!

Après le check-in et déposé nos bagages, c’est avec notre petit groupe de 6, composé d’amis à Marjo, qu’on repart immédiatement vers la montagne, Shymbulak une station de ski où on devrait respirer en masse. Mais avant, hop dans le bus! « Woh woh mais arrêtez de poussez, il ni y a plus de place!! » mais ça l’air qu’a chaque arrêt, il en a qui trouverons à écraser un peu plus pour entrer…! 30 minutes comme ça c’est assez pénible surtout que ça l’air qu’on s’en va tous à la même place 😖ouf terminus…

On trouve comment ça marche pour accéder le sommet et on paye une passe pour la journée qui comprends 3 remontés en gondole aller/retour. Ouais mettons que c’est plus une demi journée puisque le dernier départ d’en haut est à 4h et qu’il est déjà 13h. Tout ça pour 3,500 kzt chacun ($14). La 1ère montée dure ~20 min mais le paysage est sublime malgré le fait que les deux autres Monsieurs Kazakhs avec nous dans la cabine sont un peu dans notre bulle! Une fois débarqués, se sont quelques resto avec ses terrasses avec peau de mouton sur les chaises qui nous entourent. C’est vraiment charmant et on prendra une petite pause le temps de faire le plein d’énergie. Ensuite on décide de grimper à pied pour rejoindre le 2e téléphérique question de se faire un peu les jambes… On voit difficilement les sommets qui sont dans les nuages mais c’est vraiment cool et aussi essoufflant puisqu’on commence à sentir l’altitude 2400 m …puis on prends la 3e remontée en gondole car le temps va nous manquer sinon.

Quelques 3100m, nous sommes au points culminant et les sommets sont toujours timides mais on en voit quelques uns qui se dégênes! Tiens tiens, on rencontre quelques autres amis de la troupe, en fait pas mal tous sont là, le temps de quelques photos et aller hop on redescend en gondole car le temps est trop court pour faire autre chose et la température est assez froide. Puis à l’autre descente on split notre petite gang en deux. Seul moi et David retournerons en gondole question de se sauver les jambes pour le lendemain…et les autres ( Marjo, Annie, Denis et Fred) entamerons une course contre la montre (50 min pour redescendre cette partie contrairement à 1h30 pour la monté à pied). Puis on se retrouve tous encore sur la terrasse…comme on dit chez nous: « grosse vie sale »😎😁

   

Les Finfinnos ou les gens brillants

Là on mangera encore, « il me semble qu’on fait juste ça dans ce voyage »! Puis on en fera une belle car «finfino »😌 qu’on est, on laissera la dernière gondole partir à 18h pour se dire qu’on prendra l’autobus qui fait la navette par la suite….mais le problème c’est qu’on n’est pas les seules qui se disent ça et l’autobus elle ne remplit seulement que les places assise alors pas question d’attendre plusieurs heures…😳😲😒😕🤔😬 on se dit qu’on va marcher🤔 ouais mais ça risque d’être très long….puis non, on va tenter de prendre des taxis….c’est qu’on est au moins 13 de notre groupe! Ha bizarre, tout à coup il y a un taxi qui se présente à toute les 2-3 min ….hum ça sent le coup monté mais bon ça nous coûte presque rien et comme on est le dernier groupe on prendra le taxi à 5 😬… il y a tout un avantage tout à coup de souffrir du mal des transports car devinez où moi je suis assise? 😏

La descente en voiture plutôt que la gondole nous amène un autre paysage qui est très intéressant. On se questionne également beaucoup en apercevant un gros barrage permettant aux voitures de traverser la gorge entre les 2 montagnes mais qui ne semble pas non plus à un barrage ! 🤔 En cherchant sur internet, on découvre que ce barrage à pour objectif de bloquer la descente des avalanches ainsi que de la montée soudaine des crus des eaux.

 

Puis arrive le moment fatidique où le taxi nous débarque à l’arrêt d’autobus car notre retour n’est pas encore terminé. Vous vous souvenez:  plein de gens dans le bus qui nous écrasent? Eh bien oui, on se la fait une deuxième fois !!!😒😩 😖  Mais cette fois on est quand même tous regroupés ensemble et on tente tant bien que mal de protéger notre bulle!!!

Arriver à l’hôtel on prends une pause avant de se retourner pour le souper. Puis hop on marche à travers cette ville tout à fait différente d’Astana. Mais c’est que cette ville n’est pas nouvelle, il y a de l’histoire et ça ressemble un peu plus au grande ville avec des arbres très haut mais de la pollution😷🤧 aussi et cela même si on est bordé de montagnes majestueuses. Puis on ira à la terrasse d’un restaurant ordinaire et un peu éclectique mais avec un serveur vraiment sympathique et très débrouillard malgré le fait qu’il ne parle pas anglais et que seule Annie arrivera à sortir quelque mot de russe. On passera une très belle soirée où cette belle gang de techniciens nous parleront de leur déboire à leur arrivée à Astana il y a plus de 3 mois et du montage de la scène en même temps que la construction de l’ensemble du site de l’expo. Mais surtout de ses bourrasques de vent dans cette steppe où tout pouvait s’envoler… même une feuille 4×8 en plywood🌬
Puis David me montrera une application de « google translate » qui permet de traduire instantanément un texte, tel un menu, seulement en passant l’écran du téléphone dessus et qu’à l’écran on voit simultanément le texte dans notre langue! 😗😲😀 Je ne savait pas du tout que cette technologie était en place mais je peux vous dire que cela est très pratique surtout quand l’alphabet est différent du notre! Retour à l’hôtel et dodos😴

Journée d’ascension

Aujourd’hui debout tôt car on part faire une randonné au sommet des montagnes, objectif mettre les pieds dans la neige☃️. Donc même transport qu’hier mais cette fois ci on sera assis confortablement dans le bus et direction du premier téléférique et ensuite les 2 autres. Puis on y est, la balade commence sur un sentier très rocailleux et sur des montées plutôt abruptes. Le temps est clair et on peut voir les glaciers de l’autre côté de la vallée, vraiment pittoresque. On continu notre ascension mais le temps semble vouloir se couvrir, on aperçoit au loin les nuages s’engouffrés entre les montagnes comme si ils étaient poussés dans un tunnel. Puis ce sera au tour de la crête de la montagne de nous envoyer des nuages, ça y est on est entourés!! Quel spectacle ahurissant de
voir le décor changer si rapidement sous nos yeux!!! Puis viennent quelques flocons de grêle, ne sachant pas trop si cela va empirer Annie nous trouve un abri sous un petit promontoire. Nous allons en profiter pour casser la croûte tout en espérant que le temps se dégage car il commence à faire froid. On pousse un peu plus loin notre randonnée mais il fait de plus en plus froid et on voit de moins en moins car on est dans les nuages. On décide donc de rebrousser chemin, bonne décision car on peine à s’orienter et trouver la piste tellement le brouillard est dense par endroit, mais tout se termine très bien car nous allons tous pouvoir se mettre les pieds sur un minuscule bout de glacier, donc mission accomplie! Tout en marchant dans les roches on peut entendre une rivière souterraine qui passe sous nos pieds, c’est magique!!! On commence à voir la station du téléférique au loin, yéé! On perd pas de temps et hop dans la gondole pour la descente jusqu’au niveau des terrasses restaurants. Puis resto au chaud cette fois et repos avant de revenir à l’hôtel où on n’est pas trop empilé dans le bus.

 

 

    

On se retrouve le soir pour un resto dans un genre d’établissement Indien avec de jolies petites huttes avec coussins et voiles tout autour qui font office de « tente » pour prendre notre repas! Wow ce sera un festin de bouffe, la table est pleine!!! Le service est excellent et la nourriture sur la coche comme on dis 👍! Très belle soirée avec Marjo et ses amis.

 

Fin du week-end car … »The show must go on! et les derniers jours pour nous a Almaty « 
Ce matin on se sépare, Marjo et la gang prennent l’avion pour leur retour au travail à Astana, ils ont presque les « blues » car Almaty est de loin plus agréable!!! Allez, au revoir 🙋🏼🙋🏼‍♂️!

Quant à nous, on prends la direction d’un centre de traduction référé par notre hostel à Astana car un des résultat d’examen est seulement en Kazakh. Un peu difficile de s’y rendre car l’adresse que nous avons n’est pas la bonne, heureusement nous avons aussi le # de tel. Donc appel à l’endroit en question, correction de l’adresse et 10min. plus tard, on y est. Wow on est très bien reçus, ils sont très professionnels, le document sera prêt demain (2 pages de termes médicaux) avec un certificat de traduction (impressionnant de trouver ce genre de service ici!). Ça nous coûtera environ 12$ pour le tout!!!,( hey Liette on te donnera le contact car ils offrent des services internationaux via internet!). 

On pensait ensuite aller faire une randonnée mais à l’heure qu’il est on a plus de temps, donc ce sera le «Green market », un espèce de gigantesque bazar moitié intérieur/extérieur où l’on trouve à peu près de tout: bouffe, jouets, babioles, vêtements et j’en passe. Malheureusement rien ne nous accroche mis à part les abricots et figues fraîches que l’on nous fait goûter. Bon truc car on en achètera un peu, question d,etre poli…. à un très gros prix pour ici! (Ce n’est pas parce qu’on voyage beaucoup que ne se fait pas avoir de temps en temps) On voit bien dans les yeux de tous les vendeurs qu’on s’est fait rouler mais que voulez vous « on en gagne, on en perd »!!!

Puis on ira sur le «Kok-Tobe» une montagne d’où part une télécabine presque derrière notre hôtel. Bien que Marjo nous ai avisé que c’était très touristique on a été content d’y faire un tour car cela nous permettais d’avoir une belle vue en retrait des montagnes. Puis on le compare un peu au point de vue de la Montagne du Mont-Royal chez nous qui est quand même un bel attrait…

 

Les Beatles

Petite parenthèse: Une autre chose intéressante de ce pays est que les parcs d’attraction sont partout dans les endroits public et non pas exclusivement dans un site fermé comme chez nous, bien que chaque attraction soit payante. Cela va sûrement aussi avec le fait que ce pays doit être en pleine effervescence et accorde sûrement de bon privilège a la famille vu le nombre d’enfant ici.

Bon on tentera de se trouver une bonne table à l’un de leur restaurant avec vue tout en haut mais les menus ne sont écrit qu’en russe et je n’ai presque plus de batterie sur le téléphone. Puis Denis ne le sent pas, on dirait qu’il manque quelque chose. a ces resto.. un charme peut-être ! Alors on redescendra dans la gondole à la tombé de la nuit d’où on apercevra au loin quelques éclairs dans le ciel…. puis on se dirigera dans un petit café, découvert par hasard, et où on rencontrera des amis qui nous disent quelques choses…

  

Puis notre dernière journée a Almaty ne sera pas très spectaculaire: fermeture de nos bagages, check-out, récupération du fameux document traduit à l’agence et quelque pas à travers la ville encore avant le prise de l’avion pour  le retour vers Astana. On a pensé un moment faire changer notre billet internationale de vol de retour question de prolonger ce voyage…et pouvoir faire enfin une longue randonnée à travers Almaty et ses montagnes. Mais cela n’a fait que nous effleurer l’esprit car après réflexion on s’est dit qu’à la place on profiterait de la fin de l’été chez nous au Canada.

 

Denis écrivant un des articles du blog

Natasha, l’espionne russe s’amusant a se prendre pour une asiatique en faisant un selfie

 

 

NB:  en passant nous sommes maintenant revenus au Canada depuis hier….un autre et dernier article sera publié d’ici demain et mettra un terme à ce rapide voyage!

 

Catégories : 2. Almaty, 2017 Kazakhstan

Kazakhstan -Astana 3

p81200501.jpg

Journée à l’expo et Cirque du Soleil
Nous voici a l’arrêt d’autobus qui nous mènera au site de l’expo. Un panneau nous indique que notre bus sera là dans moins de 5 minutes. 90kzt chacun (0.35 $) et quelques 10 minutes plus tard on rejoint Marjo pour déjeuner à son centre d’achat tout juste à côté de son complexe d’appartement. On aura droit à des déjeuner américain, autrichien qui ressemble quelque peu à nos déjeuner mais bien sûr ici on ne reçoit pas nos assiettes en même temps. Denis et moi aurons finit la nôtre une fois que Marjorie recevra la sienne…mais bon ici c’est comme ça! 😕🙃

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis on se dirige sur le site de l’expo qui est très vaste comme tout le reste et pour l’instant assez désertique. Marjo tente de nous amener sur le backstage du Cirque sans succès. Donc on se dirige au pavillon principal celui du Kazakhstan, soit l’énorme sphère. C’est

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

énorme, on doit prendre l’ascenseur et commencer tout en haut ce qui doit équivalez à plus de 12 étages puisque physiquement nous en aurons je crois que 8 étages à visiter. On se croirait dans un casino avec ses ascenseurs tout vitrés et ses lumières…. Je n’expliquerai pas chacun des étages mais en fin de

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vue du haut de la sphère

compte se sera le plus beau et le plus intéressant des pavillons. Car le thème (l’énergie du future) aura été couvert en profondeur. En fait chaque étage couvrait un aspect tel que: l’eau, la bio mass, l’énergie cinétique( kinetic), et j’en passe mais c’était vraiment intéressant et je pense que si on avait pris le temps de tout lire on aurait passé toute la journée dans celui ci. Sans compter en plus la vue que nous avions de la ville d’Astana tout en haut.

Je dirai que les autres pavillons sont soit une réplique d’un des sujets traités dans le principal ainsi que  des statistiques de consommation/réduction des énergies polluantes vers les énergies vertes ou sinon une présentation de vente de leur pays. Le Canada n’y est pas et c’est une des questions principales qu’on se fait poser lorsqu’on rencontre d’autre gens. Comment se fait’il que le Canada est absent? Oui bonne question!🤔 Peut-être n’était-ce pas une priorité pour l’ancien gouvernement😉. Espérons que le gouvernement actuel nous fera honneur lors de la prochaine Expo…..

Bon après on fera quelques autres pavillons avant de nous séparer de Marjo dont le travail appel.
On continu notre visite, à regarder la file à l’entrée de certains pavillons il doit avoir vraiment quelque chose d’intéressant à voir, mais se sera une certaine déception entre autre pour l’Allemagne. Puis après notre frustration passera dans l’attente des filées comme celui de la Korea où nous attendrons plus de 30 minutes avant de s’apercevoir qu’il font passer des groupes avant nous en plus! Ou celui de l’Afrique du sud où on vivra ce que c’est qu’une marée humaine qui se serre pour entrer coûte que coûte en premier dans le pavillon…WOW je n’aimerais pas vivre une panique dans un stade!😰
Ce que l’on retient? Je ne sais pas trop, peut-être que nos attentes étaient grandes en termes de découvrir de nouvelles source d’énergies ou façons d’en produire mais ce n’était pas le cas. Je pense à Nath qui aurait aimée volée ou encore voir un début de téléportation! 😔 Mettons que ce n’est peut-être pas notre tasse de thé ( ce que l’on préfère). Tout est si vaste et après avoir constaté que les sujets et expositions sont très similaires d’un pavillon à l’autre on ira reposer nos pieds au café avant le spectacle du Cirque ce soir.

Et voici le grand moment:

On entre dans l’énorme tente du Cirque, tout en noirceur et tient on rejoint Marie la copine de Stan qui est assise à nos côtés. Marjo nous réserve un de ses petits tours coquins: un des artistes (amuseur de foule….et sera aussi un des personnage du spectacle) vient s’assoir à nos côté et les spots sont sur nous pendant ce temps. Tout le monde nous regarde! On est des vedettes. Ah, aussi maintenant tous les spectateurs connaissent Denis et Nathalie car (Stéphane) l’amuseur de foule à fait scander nos noms par la foule…..quel début de spectacle, toi là Marjo!!!

Fidèle à leurs réputation les artistes/athlètes du spectacle nous en mettent plein la vue, les numéros sont de haut calibre, la musique nous entraîne et la chanteuse nous fait vibrer par sa voix puissante et tendre en même temps. Les costumes, maquillage et toute cette mise en scène nous en met plein la vue. C’est spécial de voir les performances de ceux que nous avons rencontrés au lac Borovoye dans un tout autre contexte! Tout un show, comme on dit: on a la mâchoire par terre durant tout le spectacle😲👍👏, le temps passe à la vitesse de l’éclair, c’est déjà fini et on dirait que ça vient seulement de commencer!!!😩…..maman c’est finiiiiiii😭. Désolé pour vous on a presque pas de photos car ça nous est défendude peur qu’un artiste se fasse éblouir par le flash! Par contre je vous suggère ce site sur tube si vous voulez en voir des petits bouts : https://youtu.be/1IE01qAowsM

Marjorie nous rejoint et on fait une visite « back stage ». C’est impressionnant de voir tout le travail qui s’accomplit dans les coulisses pendant les show et aussi toute la préparation depuis leur arrivé ici! BRAVO!!! On a même la chance de rencontrer quelques personnes du show: techniciens, artistes, toute une équipe!👏
On ira terminer la soirée avec pas mal de monde dans un resto/pub tout près et célébrer la fête d’une des artiste. Tout une belle gang, c’est beau de voir leur complicité et amitié, pas étonnant que le spectacle tourne si bien avec une gang comme ça!!!
Taxi hostel et dodo!

Un jour passera….la la la et la la la! 🎶

Très concentrée à faire le blog

Enfin, je vole!

Les jours suivants soit jusqu’à notre départ pour Almaty, seront plus ou moins ordinaires car nous essaierons de remplir les temps morts comme on peut. Car disons-le: 2-3 jours pour visiter Astana avec l’expo aurait été suffisant! Nous avons 3 jours devant nous avant de prendre l’avion déjà booker mais avons de la difficulté à organiser ceux ci car on est le début du week-end et il s’avère qu’il y a pas mal de monde en déplacement et les trains sont

L’architecture/urbanisme d’Astana

complets pour aller où que se soit. Alors on fera de petite chose et marcher, en fait on marchera tout le temps question de ne pas aller trop vite et passer le temps également. Donc on essaiera différent resto: Del Papa, un autre Hollandais, retournerons au Burger & Wok, Denis boira toute les sortes de limonade maison disponible à coût de 1litre (très très bonne). On fera la visite du monument du Palais de la paix, en forme de pyramide. Celui-ci nous aura agréablement surpris avec son opéra et sa salle de conférence tout vitrée dans la pointe tout en haut. Puis on fera la rencontre de l’automne du jour au lendemain. Finit l’été! (Bon je suis contente, il fait moins chaud mais c’est quand même drastique)

     
Astana – The last day

Le dernier jour on aura quelques échange avec un groupe de femme a notre hostel. En fait Denis se fera nourrir par elles et lorsque je finirai son assiette, me ferai prendre à mon tour au goûter d’un de ses petits plats restant: un genre de pain avec saucisse et ce qui ressemble à du fromage blanc fondu mais une fois en bouche s’avérera plutôt être du bon gras! 😳😣🤢 (Désolée les amies, j’ai été très surprise) Alors on tentera d’échanger avec le groupe très énergique

Notre campement depuis 9 jours

surtout par l’entremise d’une des dames traduisant en anglais et qui ressemble étrangement à Angelina Joli ( elle dira à Nathalie qu’elle a un très beau corps!!!)…. Une me demandera même d’être son amie via Facebook ou autre….je me demande bien comment on fera pour échanger!!!!🤔🙄 Un autre bon moment assez loufoque!
Puis on rencontre Bota une dernière fois, vous savez l’hôtesse de notre Hostel qui nous a accompagner à l’hôpital. On échange ici et là et la bise d’adieu! Vraiment très charmante la future médecin!

Et se sera notre dernier souper à Astana soit au « Line Brew », resto recommandé par la gang du Cirque. Ça ressemble à une espèce de forteresse et on s’assoiera à la jolie terrasse extérieure tout juste à côté des musiciens qui alternerons entre chansons Kazakh et anglaises. Très cool comme endroit et les « chachlik de cheval » (brochette) et steak y sont très très bon en plus d’avoir nos assiettes en même temps. Ce resto est sûrement européen!👏👍

Puis sur le chemin du retour sur le bord de la rivière on assistera au spectacle d’eau et de lumière où une foule de gens (notre première car si vous vous souvenez cette ville est très vaste) y assisterons. Le spectacle dure 15 min et est accompagné de musique et comme finale des images à l’intérieur de la roue qui nous raconte un peu l’histoire d’Astana en plus de nous présenter l’image de son président. Puis nous filerons vers notre hostel tout en croisant des couples de danseurs (cute. 😌)


Alors on se retrouve pour la finale de se blogue où on devrait avoir quelques photos avec paysages de montagnes d’Almaty, l’ancienne capital du pays avant son indépendance!

Пока Пока (Bye bye)

Catégories : 1. Astana, 2017 Kazakhstan

Kazakhstan – Astana 2

 

IMG_3870

Est-ce que le vent va changer de bord?

Coucou nous à nouveau, toujours au Kazakh dans un « ressort » près du lac…

 

Cheval au galop
Donc, nuit un peu mouvementé pour Denis! Disons que le cheval mangé au souper👎 s’est mis à galoper dans son estomac…donc un peu de marche entre nos lits et ça ne fait qu’empirer…ho non 😲! …Il me semble que suite à son opération (ha oui car en revenant du Chili, il s’est finalement fait retirer la vésicule biliaire) tout ce calvaire devrait être fini!!! Mais ne paniquons pas, ce n’est peut-être qu’une indigestion. 🤞

Donc pilule pour essayer de baisser la douleur et marche à l’extérieur question de laisser dormir les 2 ronfleuses (ben oui ça l’air que c’est vrai) . Je me réveil et je vais à la recherche de Denis, mais il ne semble pas avoir amélioration, je lis un peu la panique dans ses yeux🤢. Dodo un peu avec autre quart de pilule. Quelques heures IMG_3842plus tard je reviens à la chambre et on décide de repartir « right away » à Astana. On avise Marjo, essayons de se faire comprendre à la réception qu’on veut un taxi pour se rendre à la gare😫 une chance un client passe et parle un peu anglais. Ça y est on part quelques 20 min plus tard et disons à Marge de s’amuser. Et nous on repart avec un pilote de course , vers la gare. On se débrouille pas si pire à acheter les billets et embarquons dans le bon train. Bon on a avec couchette sans air conditionné mais Denis pourra au moins se coucher pour les 3h à faire.

Conversation
La dame Kazak qui est dans notre compartiment tente absolument à faire la jasette avec moi, mais je n’y comprends rien même pas une ressemblance. Mais elle insiste et revient à la charge à quelques reprises sans succès…un moment je pense meme qu’elle me donne de la « merde » en me disant genre »mais qu’est-ce que vous faites ici sans pouvoir parler un mot de notre langue? Bon je fabule mais disons que ça pourrait avoir du sens…alors je sort les grands moyens car depuis qu’on est arrivé au Kazak on a pas eu grand temps pour s’organiser et downloaded des outils tel que « Google translate » avec micro pour échanger chacun dans sa langue mais surtout on a pas eu encore le temps de s’acheter une carte de téléphone nous permettant d’avoir l’internet en tout temps car ces outils ne fonctionne qu’avec l’internet…alors je ne vous dit pas la désolation dans mes yeux car normalement je suis équipé pour pouvoir avoir un minimum de discussion avec les gens☹️ ou sinon un petit lexique bien à moi.

Alors je sors les grands moyen: le dictionnaire électronique « guide de conversation russe ». Je cherche la fameuse page « stricte minimum de conversation » et la j’ai « oui » (dah), « non » (niet) et surtout que « dieu soit avec vous » 😳 ….mais oui ça va m’aider c’est sur.
Pendant ce temps la dame regarde dehors et semble complètement désolé de ne pouvoir échanger une traitre mot….ok je regarde la section dictionnaire mais ce sera long car je devrai chercher un mot à la fois….bon après 30 min j’ai une phrase écrite en phonétique. Ça va être long mais au moins on pourra un peu échanger…hum je ne suis pas sûr de prononcer comme il faut et j’espère que ça dit ce que je pense dire….(quelle situation 😂) bon je pense que ça marche et je cherche d’autre phrase et les lui dit et là une autre dame se joint, puis un moment elle appelle 2 jeunes avec leur téléphone et le fameux google translate et on essaie tant bien que mal de converser…c’était complètement loufoque mais comment agréable. Il y a meme a un moment une conversation avec un gars qui parle anglais au téléphone …c’est vous dire à quel point il veulent échanger avec nous. Savoir d’où on vient, ce que l’on aime de leur pays (ça c’était spéciale car juste qu’a maintenant on plus un lien avec les soins hospitalier et le staff des hôtels…) mais disons que les gens sont vraiment gentil. On a su que les Kazaks rencontrés étaient des nomades et un des deux jeunes était boxeur et qu’il allait meme venir au Canada très bientôt pour une compétition. Denis à la fin c’est même joint à la simili conversation 😀 ….ceci restera à jamais graver dans nos têtes…et je trouve que c’est ça la partie génial de nos voyages….les gens locaux. Alors terminus, taxi (3 fois le prix.. mais on s’entend pour 2 fois) et retour à notre hostel…puis un peu de repos pour Denis qui semble aller mieux.

On échange avec les assurances par courriel et le médecin du kazakh, on va payer les frais directement à la clinique avec encore une fois notre espionne russe Natasha….se sera $1150 us. Elle exige toujours l’écho coronarienne à l’hôpital même si les douleurs à la poitrine sont complètement disparus et nous conseille d’avoir un accompagnateur avec nous qui parle les deux langue (anglais et russe/Kazakh).

On se renseigne auprès de notre merveilleuse équipe de réceptionniste de notre hostel…et celle actuellement en poste nous confirme qu’elle pourra nous accompagner le lendemain matin. Un vrai petit ange sur 2 pattes! Les assurances nous donne également le go. Bon cette épisode devrait se terminer demain. Pour l’épisode actuel, les douleurs semblent diminuer et Denis fait comme dans le passé: journée de jeûne et on verra ensuite. On ira manger tout à côté de notre hostel ou seul moi commandera un sublime wok et où Denis restera a l’eau. IMG_3845On donnera des News a Marjo et elle nous fera part d’un commentaire de J,B un collègue de travail français, qui avait été mon correspondant d’urgence à Milan lors de la dernière expo universelle ou j’avais du cogner chez un appartement voisin du notre pour appeler l’ambulance pour faire entrer Denis d’urgence à l’hôpital en crise v’la 2ans. Vous étiez pas au courant de cette histoire!! Bien pour faire une courte histoire je pensais que le gars était italien et je lui baragouinait en anglais et lui aussi, pour enfin s’apercevoir qu’il parlait français et que c’était un collègue de Marjo…comme vous voyez on en est pas la notre 1ère histoire de la sorte!😆🙃

Puis dodo afin de rattraper les heures perdu et tenter d’éliminer complètement le « jet lag ».

 

Fin épisode 1er et le 2e
Et hop après un beau dodo, c’est avec Bota, notre
IMG_3853accompagnatrice que l’on part en taxi vers le Présidentiel hospital. Wow on dirait un hôtel 5 ⭐️, et pas de file. On se dirige directement dans le bureau pour faire un électrocardiogramme et ensuite dans un autre pour passer une echo coronarienne. Et de temps en temps on a un commentaire de Bota : rester ici et ne bouger surtout pas 🙂!

IMG_3860Ceci aura duré moins de 2heures, quelques 10,000 Kzt ($40.) et on a tout en main, même envoyé les résultats au médecin traitant de la clinique et confirmation que tout était ok et que le diagnostic final est « névralgie pulmonaire » avant de quitter les lieux. Elle nous enverra même le fameux « fit to fly » permettant à Denis de prendre l’avion. On enverra plus tard cette confirmation à l’assurance ce qui mettra un vrai terme à cette épisode.

On repart en taxi avec Bota et on se dirige dans une boutique où on peut acheter une carte simm à ajouter à notre cell pour avoir le réseau cellulaire et le wifi en tout temps. On se dit bye et nous on part à la recherche d’un resto pour déjeuner. Gruau pour Denis et moi un autre patente assez riche…mais bon avec latte. Tout est enfin fini, le stress tombe et la suite des vacances vont enfin prendre une autre tournure😎…yé temps😞… on est rendu mercredi et on est arrivé au Kazak depuis vendredi soir. Mais bon party maintenant! 🍾 ben non, on marche jusqu’a l’hostel où Denis se reposera et moi enfin pourrai commencer à écrire le blog puisque les nouvelles sont bonnes! Et je sens que je suis à la limite de devoir communiquer pour donner des nouvelles ( n’est-ce pas maman? 😉)

La température semble changer, ça se refroidit c’est très venteux et le ciel semble menaçant, donc on va essayer un autre resto situé tout près, le 514 (proprio est québécois). On s’assoit à la terrasse mais on devra entré a un moment car tout s’envole! On confirme notre rendez-vous avec Marjo pour le lendemain où se sera journée à l’Expo Universelle et le show du Cirque du soleil en soirée (qui est « sold out » depuis un bout déjà…on est donc très privilégié)

IMG_3868

Puis…publication (difficile) du 1er article provenant du Kazakh….

 

 

Catégories : 1. Astana, 2017 Kazakhstan

Propulsé par WordPress.com.