Chili: Valparaiso

Merde  l’article est parti trop vite, j’ai pas eu le temps de mettre tout les photos! Alors on recommence.

Une des fresques parmi des milliers

Une des fresques parmi des milliers

Valparaiso:

Environ 1:45 plus tard ( ~13:30 hr locale) on y est: à nous Valparaiso! Le trajet s’est bien passé

Les cerros(collines)

Les cerros(collines)

(dommage pour ceux d’entre vous qui seraient avides d’aventures…pour nous ça fait du bien). Assez facile de s’orienter pis le truc pour pas se faire harceler par les taxis c’est juste d’attendre quelques minutes et laisser tout le monde sortir du terminal ( en bon français être les branleux)!
2e marche avec nos sacs et tout notre attirail, tout près de 12kg chacun, ~1,5 km et y fait quand même près de 25 degrés! Assez tranquille, c’est dimanche donc ça se marche assez bien, petite pause en chemin pour dîner. Là c’est un choc, il vente à écorner les « beux » comme on dit chez nous, et le vent s’est levé soudainement (après quelques jours on comprends qu’à tous les jours le grand vent se lève en après-midi, ici le linge sèche en quelques minutes, ce qui doit être long c’est de le retrouver….).

 

Un dès "passaje" Fischer

« passaje » Fischer

On trouve l’hôtel, la Casa Volante dans le cerro Conception tout en haut d’un petit

Regarder le gars

Regarder le gars

escalier typique d’ici (i-e: a pic et élevé) tout coloré et très vivant! Il faut comprendre qu’ici absolument tout ce qui peut être peint pour une fresque, graffiti, l’est! Et il y en a pour tous les goûts! Donc on s’installe après avoir un peu admirer la vue, dans notre auberge de jeunesse quand même assez bien où on peut disposer de la cuisine! On bouquine et tape un peu sur internet. Oups déjà 18:30, …et hop dans les petites ruelles plus colorés les unes que les autres à la recherche d’une vue sur la mer. Ici se perdre est très facile même avec une carte, heureusement il est tout aussi facile de se retrouver après quelques détours, la mer reste toujours du même coté!
img_0162Après des recherches intenses, on fini par trouver le Resto Fauna, sa terrasse avec vue sur les collines (en fait quelques unes) très sympa, bon mais cher. Retour facile car on commence à comprendre les rues ( on pense…). Nath est toujours grippée pas facile la vie des gens riches et célèbres! Hop dodo.

 

2e journée:… passant par Vina Del Mar 

OLYMPUS DIGITAL CAMERABien dormis, petit déj. simple mais OK (à part le café instant: Wouach! (Désolé M. Collerette!)). On part sillonner Valparaiso, à la recherche cette fois à un accès à la mer dans la basse ville. Une courte visite au port, impressionnant les gros bateaux de

La ville basse

La ville basse

conteneurs, des géants des mer!!! Pis on s’aperçoit que c’est le seul accès à la mer! Puis coup de barre, la mer est trop tentante, Nath est appelée par la ville portuaire annexée à Valparaiso : Vina Del Mar et ses plages nous attendent…Donc hop dans le métro (cool il est à l’extérieur) après avoir étudié comment ça fonctionne pour payer, en baraguinant quelques mots espagnol (j’ai bien dit quelques hein, c’est pas beaucoup ça!) . On y est!

Au fond c'est Valparaiso

Au fond c’est Valparaiso

Et 20 min plus tard ça y est on sort du Métro souterrain à Vina Del Mar. Ici aussi beaucoup de monde partout, et y fait chaud le soleil tape.Quelques minutes de marche pour rejoindre la rue longeant le bord de mer et un peu surélevée et arrêt dans un café, histoire de se ré-hydrater un peu car aucun nuage. Encore quelque centaines de mètre et ça y est, on se croirait à Mirtle OLYMPUS DIGITAL CAMERAbeach. On se déchausse et on se brûle les pieds juste le temps de se rendre au bord( pis c’est pas loin) et en moins de 2 seconde, on se fait attraper par une vague pis c’est fait, on est tout trempés jusqu’à la ceinture (dommage Nath à été tellement surprise elle aussi

Chapeau original

Chapeau original

que la caméra n’a pu capter ce petit moment cocasse). Petite balade les pieds dans l’eau (pis le soleil qui tape) et qu’est-ce qu’on voit au loin, un ou des phoques qui sautent hors de l’eau presque comme des dauphins. Et comme on a peur de prendre un coup de chaleur et que de toute façon la plage c’est pas OLYMPUS DIGITAL CAMERAnotre dada, on fait demi tour pour rentrer à Valparaiso. Moin de marche car on s’est rendus compte qu’il y avait une station de métro beaucoup plus près de la plage, mais oups plus de métro, c’est la panne et personne ne sait pour combien de temps encore??? Et de toute façon notre espagnol nous limite un peu. Ouin, ouin, on tourne en rond un peu et revenons +/- 30 min plus tard toujours rien….Bon ben pas le choix, ce sera le bus. Trouver le bon puis se risquer, pourtant simple on n’a qu’à demander au chauffeur, coup de chance le premier est le bon et direction Valparaiso pour la moitié du coût environ, et à notre avis ce fut plus rapide.

img_0161Descente sur la Place Victoria (on la connaît celle-la maintenant), petite pause pour discuter de notre prochaine destination, après quelques révisions des options ce sera « Pucon »! Encore une balade dans les Ceros de Valparaiso, mais cette fois ce seront les Ceros Bellavista et Florida!OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On croyait qu’arriver en haut on pourrait prendre un petit quelque chose au café de la place des poète mais trop tard c’est fermé, donc retour en sillonnant les rues et allées aux maisons multicolores. On fini par retrouver l’endroit de la veille et on s’oriente vers un petit OLYMPUS DIGITAL CAMERAresto qu’on avait vus mais qui était fermé soit le « Café Del Pintor ». Yé c’est ouvert. Très belle découverte culinaire (Coup de cœur pour Nath pour l’ensemble) et endroit très typique avec ses fresques et toiles sur les murs et tables en bois, vraiment excellente. A nos côtés un physicien Allemand qui donne des conférences autour du monde, très sympa (ce doit être tout une bol)! Le temps est venu de faire dodo, mais avant Nath va encore devoir se battre avec le site du blog essayé de passer quelques photos….tant pis les photos suivront un jour.

Dernière journée:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Levé, bon il fait encore beau, ciel bleu on dirait que ça s’agence avec les couleurs de

Vue du haut des cerros

Vue du haut des cerros

la ville, aujourd’hui ce sera journée de préparation pour bouger. Donc petit déj., régler le Check out et dépôt de nos sacs en consigne, puis en route pour le terminal d’autobus à l’opposé de la ville pour acheter nos billet (car impossible en ligne 😢). Au retour on arrête dans un petit resto végétarien (hé oui!), belle petite terrasse, zen avec vue sur les Ceros et sur le port. Bons plats et jus, mais pas donner…..c’est vrai on est dans le coin touristique.
Retour à l’hôtel, on passera le reste de l’après-midi à bouquiner, écrire et Denis à essayer de coller un morceau de ses lunettes qui s’est brisé…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

18;30 départ pour le bus, au revoir Valparaiso ses petites ruelles en escalier toutesimg_0151 plus colorées les unes que les autres et ses maisons aux murs remplies de fresques originales! On cherche un endroit pour acheter des empaleras cuit au four(y en avait plein le matin mais là où ils sont!!!). Au final se sera tout à côté du terminal! On s’installe dans notre bus Cama premium ( on a payé plus mais dans celui-ci nos banc se transforme en couchette horizontale) pour un périple de nuit de +/- 12-13hrs.

 

Ps de Nath: une chance qu’on a trouvé des empanadas car dans le bus le soir ont nous a donner uniquement une collation genre chips( pomme séchée )… faut que je refasse des réserve dans mon sac faut croire que j’ai perdu l’habitude!

Catégories : 2. Valparaiso, 2016 Chili & Argentine

Navigation des articles

2 avis sur « Chili: Valparaiso »

  1. Johanne Derome

    Moi aussi j’ai un petit rhume cette semaine! Toutefois, c’est pas mal moins pittoresque et intéressant à moins 25 avec le facteur vent et quand on travaille le lendemain! Allez les amis! Profitez -en au maximum! On vous lit et on rève… JohanneXXX

    • Ha! Ha! T’as tellement raison. Ça l’air que c’est vraiment l’hiver chez nous et avec de la neige en plus…youpi, pour les sports d’hiver….mais nous aussi on a joué dans la neige hier…mais c’était loin d’être aussi froid! À suivre…

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :