Argentine: Mendoza

Y manquait plus rien que ça…!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Arrivés à Mendoza vers 11:30, on se dirige vers la plaza Independancia (centrale) et Denis va aller à la recherche d’un hôtel pendant que Nath va se reposer sur un banc à l’ombre car il fait déjà 35 degrés ici et elle ne se sent vraiment pas bien car en plus de la grippe et fièvre maintenant c’est la gastro. 🤧😷🤒… Alors on sort la trousse médicale contenant les antibiotiques. Puis Denis trouve une chambre pas très loin et se sera ici que Nath va enfin pouvoir vraiment se reposer pendant que Denis ira chercher argent, victuailles et autres pour le reste de la journée.

Jour 2 : dodo et encore dodoOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nath tousse beaucoup et a mal au côté droit depuis quelques jours (la toux depuis les OLYMPUS DIGITAL CAMERAderniers jours lui a probablement causée un déchirure musculaire au niveau des côtes flottantes). On va se promener un peu le matin sur l’avenue piétonnière et chercher une pharmacie pour des pilules contre les allergies. Dîner sur une terrasse où il y a du vent puis retour à notre chambre pour repos le reste de la journée. Nath continue à prendre les médicaments et se reposer. Denis va faire de courtes balades dans la ville, écrire le blog et essayer tant bien que mal de prendre soin de sa petite louve🐕! Le soir, souper rapide au resto et retour pour dodo (encore).

Jour 3:  encore 38 degré à …l’ombre!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAÇa commence à aller un peu mieux, on va aller déjeuner à l’extérieur car c’est vraiment pas génial où on est. Jolie petite terrasse et bon petit déj. pour bien commencer la journée. On va marcher un peu avant de rentrer se reposer, la chaleur est accablante 38 degrés à l’ombre! Le soir venu, on va se balader sur la plaza Independencia et voir les nombreux kiosques d’artisans, on va même faire quelques achats. Il se fait tard, on s’installe dans un resto de pasta à l’air climatisé avec plein de locaux et de familles. Excellent mais l’appétit n’y est pas tout à fait même si c’est le 1er vrai repas (si on peut dire) depuis des jours. Il se fait tard et la fatigue est intense alors retour pour un bon dodo!

Jour 4: changement de tableau…en passant par la cordillère des Andes et l’Aconcagua

La cordillères des Andes avec l'Aconcagua (sommet le plus haut des Amériques)

La cordillères des Andes avec l’Aconcagua (sommet le plus haut des Amériques)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vignobles de Mendoza (vue de l’autobus… !)

La décision a été prise, on va bouger vers Santiago en bus (6h à 8h de trajet). Car même si Mendoza est une jolie petite ville avec des arbres, il y fait trop chaud et
ne semble pas avoir beaucoup de vent ici pour respirer. Et les visites à faire tel que voir les beaux vignobles de la région seront au gros soleil car ici juste du plat, pas de colline. (Nath regrette la région des grands lacs et/où même le sud « arctique »). On a essayer de voir si la région de l’Aconcagua pourrait être plus frisquet mais ça ne OLYMPUS DIGITAL CAMERAsemble pas non plus à moins d’y faire l’ascension!….et comme la santé n’y est pas bien on retourne vers le Chili à Santiago car de toute façon c’est de là qu’il faudra reprendre notre avion pour le retour! Puis on projette aller s’installer dans la ville de Pichemelu sur le bord de l’océan pour notre dernière semaine et visiter enfin ce beau coin de pays que Joanie nous parle t’en, qui est le paradis du surf! (ouais … 🙄 même si on ne surf pas! )

Alors on déjeune puis prends le taxi (oui cette fois, on la prend facile) vers la station de bus.  Jour de OLYMPUS DIGITAL CAMERAchance, il est 8h45 et le bus pars à 9h00, juste le temps d’acheter nos billets et on est partis, on se dis que le vent tourne en notre faveur enfin…sur la route on peut OLYMPUS DIGITAL CAMERAapercevoir quelques uns des vignobles de Mendoza. Puis au loin, la cordillère qui se dresse devant nous comme un mur, difficile à croire que nous allons traverser là. Plus on avance plus on réalise l’immensité de cette chaîne de montagne. On va longer une ancienne voie ferrée tout le long de notre parcours, celle-ci étant sûrement les vestiges d’un autre période de gloire de cette route mystique!

Une station de ski qui est juste sur la frontière Argentine et Chilienne

Une station de ski qui est juste sur la frontière Argentine et Chilienne

La douane Argentine

La douane Argentine

L'Aconcagua vue d'un autre angle

L’Aconcagua vue d’un autre angle

Non mais quel « calvaire »…oups je veux dire patience! 

Après ~3hrs de route on arrive aux douanes du Chili, on va y passer plus de 3 1/2hrs avant de traverser😤

La douane chilienne pour les autos...celles des autobus on est au minimum 12 autobus!

La douane chilienne pour les autos…celles des autobus on est au minimum 12 autobus!

😤. Attente interminable et tellement mal organisée, (attente dans le bus de plus 1h avant de débarquer pour faire estampiller nos passeports, puis retour dans le bus pour faire environ 50m pour entrer dans le garage des douanes, là on ressort du bus et on se fait tous aligner dans une salle (ça l’air d’un camp de concentration) pour vérification de nos bagages à main pendant que les bagages dans le bus seront déchargés et passés aux rayon X avant d’être recharger dans le bus, puis après c’est le tour de nos bagages à main que l’on passe au rayon X puis on remonte dans le bus….difficile à suivre? Retenez juste que c’est terriblement long…) c’est tellement frustrant de perdre 1/2 jrs ainsi que l’on oublie presque les beautés de cette merveilleuse route de Andes et le plaisir de rentrer au Chili!!! Dorénavant on ne regardera plus les panneaux de « Bienvenus au Chili » de la même manière.

La route en épingle descendant du coté du Chili

La route en épingle descendant du coté du Chili

Hum... les champs sont brûlés!

Hum… les champs sont brûlés!

Après les douanes on descend dans une route en épingle où on a du mal à concevoir qu’on était si haut. Puis on verra quelques bout de paysage de champs calcinés mais on ne sait pas si c’est frais fait ou bien se sont les habitants qui y mettent le feu pour brûler les herbes mortes…on sait que ça se fait des fois!

 

Vignoble chilien

Vignoble chilien

Donc c’est avec plus de 3 1/2hrs de retard que nous arriverons au terminal de bus de Santiago….et ma Nath est quand même en forme puisque les autobus sont très confortable et muni de l’air conditionnée! On achètera tout de suite les billets de bus pour partir vers Pichimelu le lendemain matin.

 

 

Note 1: désolée pas beaucoup de photo…la photographe ne filait pas!

 

NB:  Lors de la publication de cet article nous sommes revenu à la maison depuis le 29 janv (3 jours) dans notre beau pays du froid!  ⛄️ (Youpi!…faut bien venir d’un pays froid pour aimer ça! Bon ok ça dépends des gens…et ça c’est un commentaire de Nath et non pas Denis…vous aviez sûrement deviné?)

 

Catégories : 11. Mendoza, 2016 Chili & Argentine

Navigation des articles

2 avis sur « Argentine: Mendoza »

  1. Allo, comme je suis contente d’avoir de tes nouvelles. Je me dit que c’est aussi à ça que sert le blog: raviver les souvenirs! Oui a très bientôt. Nathalie 😀

  2. Francesca

    Bon retour au bercail les aventuriers ! On se voit bientôt pour reparler de votre fabuleux voyage ? J’ai tout suivi, ces régions sont d’une beauté intense, vos photos ont ravivé des souvenirs précieux, merci.
    Grosses bises et à bientôt !!!!!

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :