Amazonie – Jungle ( Parc national Madidi)

Jungle - De nuit...maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur...c'était tout simplement fascinant!

Jungle – De nuit…maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur…c’était tout simplement fascinant!

1er jour à la jungle:
Aujourd’hui départ pour la Jungle avec l’agence Mashaquipe. Pas de jeep à faire seulement une petite marche de 10 minutes et on est au bateau. Nath à perdue son petit porte monnaie qu’elle avait acheté et un peu de $, on est passé au resto mais tout est fermé à cet heure. Une fois dans le bateau, elle réalise aussi que notre carte mémoire de surplus pour la caméra était dans le porte monnaie. Elle va devoir faire du ménage dans les photos car il ne reste de l’espace que pour environ 20 photos. De route façon il pleut donc ça va l’occuper un peu!!!!!

Notre bateau a heureusement un petit toit pour nous protéger un peu. En route pour 2.5hrs sur le fleuve Beni dans le parc Madidi. C’est un parc National protégé de près de 19 000 km carrés et fait partis d’une des plus grande région protégée du monde! Le fleuve et ses paysages nous transporte dans un univers tout à fait différent, forêt beaucoup plus dense, haute falaise de glaise qui surplombe le fleuve et lui donne cette couleur brunâtre/rouille. La pluie s’est arrêtée et le soleil se montre même le nez!!! On y est, ici c’est vraiment un lodge tout est très bien entretenu, les petites habitation son luxueuses et construite avec du bois exotique locale, à faire rêver!!!

Le lunch est servi, ici aussi tout est fait localement et excellent! Le personnel est très attentionné ils sortent même des hamacs additionnels pour nous, c’est juste pour dire s’ils n’installent pas Nath dedans (elle ne s’en plain pas du tout!) Puis comme ça s’impose un petit repos avant de partir pour marcher, observer et découvrir la vie dans la jungle.

Siesta terminée, on débarque après 15 minutes de bateau dans un petit sentier à peine visible de la rive, première impression: la densité de la végétation (impossible de marcher à coté du sentier par endroit) et l’humidité car le soleil ne passe que très peu au travers les immenses feuilles. On s’enfoncent lentement et aussi silencieusement que nous pouvons. 1er arrêt, le guide nous fais signe de regarder au sommet d’un arbre (une chance que nous avons apporter nos jumelles!), il a aperçu un grand singe qui avale des fruits pour son lunch, il est très difficile a distinguer avec les ombrages des feuilles et ses couleurs. On continu notre route en traversant un petit ruisseau on aperçoit des pistes de jaguar (le guide nous dit qu’ils peuvent peser jusqu’a 70kg ici, heu!) un peu plus tard Denis a même entendus son rugissement…Puis c’est un fourmilier que nous apercevons au travers des branches, il se fait un festin dans les nids de fourmis, heureusement d’ailleurs car certains des nids sont si gros que l’on dirait qu’un camion de 10 roues vient de domper son voyage de sable au sol!!! On avance toujours, tantôt dans une jungle très dense, tantôt très clairsemée car tout est lavé par la saison des pluies. Soudain on entends des bruits de grognement et de craquement des branches mais impossible de distinguer ce que c’est. Notre guide avance un peu et c’est la panique dans un troupeau de cochons sauvages, ils s’enfuient dans un bruit d’enfer! Ils vivent en groupe d’une vingtaine normalement et peuvent être très féroces, ils encerclent leur proie ou agresseur et foncent dessus à tour de rôle, bien content qu’ils aient décider d’aller voir ailleurs! Durant le trajet du retour au lodge, 2 Capybaras nous font l’honneur de leur présence sur la rive!

Après avoir relaxé un peu dans les hamacs (non mais ça prends quand même un peu de repos de temps à autre c’est fatiguant l’aventure!!) on passe à table: soupe, pâtes, 2 sauces, salade, dessert (pas super celui là), etc…

La bouffe terminée on part en promenade de soir autour du lodge histoire de voir ce qui se promène autour de nous, 1ière trouvaille: un tarentule (grosse comme la main de Denis mais beaucoup plus velue), drôle car Nath n’a même pas peur, elle la trouve même presque mignonne! Par la suite c’est le régiment de fourmis en file indienne, chacunes d’elles transportant un petit bout de feuille vers le nid. Considérant leur petite taille, la grosseur des bouts de feuilles (certains font plus de 2X la taille de la fourmis) et la distance qu’elles parcourent est phénoménale! C’est maintenant à un genre de jolie petite souris aux grands yeux noirs et aux petites oreilles pivotantes dans tous les sens de se montrer le bout du nez sur une grande feuille de palmier qu’elle déguste à petites bouchées. Elle ne semble pas du tout impressionnée par notre éclairage, on dirait même qu’elle semble prendre la pose!!! Au travers de tout ce petit monde des petits crapauds se promènent ici et là, et le guide en a même fait chanter un. Impressionnent toute la vie qui nous entoure! Retour a notre chambre Nath procède à une inspection en règles et même le moustiquaire au dessus du lit est encré solidement au lit pour assurer une étanchéité aux bébites!!!

2e jour à la jungle:
Ce matin desayuno tôt, nous allons voir les perroquets! Mais il fait maussade et si il pleut il se peut que nous ne puissions les voir car ils restent dans leurs nids. Mais comme Nath dit: nous avons une bonne étoile depuis le début du voyage car nous menons une bonne vie, donc il va faire beau plus tard…

C’est parti, environs 45 min de bateau puis une marche de 1.5hrs avant d’arriver sur le site. Durant cette marche notre guide nous fait découvrir certaines plantes médicinales dont une qui, lorsque on mâche sa feuille, produit un effet semblable a une anesthésie locale (comme chez le dentiste après la piqûre). Il nous fait aussi découvrir différentes espèces de fourmis dont une, mortelle pour les humains, qui a sont nid dissimulé à la base de certains arbres et lorsque un danger s’approche (notre guide a introduit un bout de branche dans un des trous) elles sortent de façon agressive en groupe!!! (Elles sont noires et plus grosse que nos fourmies charpentières).

Au loin on entend déjà les cris des perroquets (difficile à décrire mais pas très mélodieux) et croyez le ou non le soleil a percé depuis un petit moment! Après une montée de quelques centaines de mètres, on arrive sur le bord d’une falaise et on aperçoit 2 perroquets (ah oui ils vivent tous en couples!) sur une branche et ils nous font l’honneur de poser pour nous avant de s’envoler et de nous montrer toutes leurs couleurs (rouge vif, bleu azur et un vert de transition) qui sont simplement splendides. On est dans leurs habitats, il y en a des dizaines
qui prennent leurs envols à tour de rôle, nous offrant un spectacle magnifique du haut de notre perchoir!!! Après quelques minutes, notre guide nous propose de redescendre afin d’observer leurs nids dans la falaise. Chemin faisant, on fait une petit pose d’observation, Nath en profite pour s’assoir sur un rocher et s’agrippe à un arbre pour se relever puis on l’a entendu crier: ça brûle!!! Résultat: elle s’est fait mordre à 2 places sur la main par la même fourmis rouge!! Bonne nouvelle lui dis le guide ça ne dure que 19 minutes environ…( il nous mentionne aussi que ces piqures de fourmis sont utiliser par les tribus pour traiter l’arthrite!!!). Bon revenons aux perroquets: des dizaines de nids avec les perroquets qui vont et viennent sur cette falaise abrupte, WOW! Quelle spectacle haut en couleurs!

Retour au bateau, mais cette fois on va revenir sur un radeau de fortune que nous assemblons a partir de 6 troncs d’arbres, 2 bouts de bambou et de la corde! Tout le mond à bord! On va dériver jusqu’au lodge!!!! Bien sur notre guide en est le capitaine et le conducteur! Bon on est tous emballés au départ mais après 1h assis sur des troncs d’arbres sans dossiers pour s’accoter et sans vraiment pouvoir mettre les pieds dans l’eau ( il y a des alligators ici et pas de dauphins!) on a tous hâte d’arriver…Enfin on y est, pas de temps à perdre, diner, faire nos bagages et on reprends le bateau (à moteur cette fois et des bancs!) pour le retour a Rurre!

Transition de Rurre vers le lac Titicaca:
Arrivé à Rurre, priorité un retourner au resto. voir s’il n’aurait pas retrouver le porte monnaie en cavale, sans succès nada! Donc on se tourne vers un magasin qui vend des cellulaires et chance ils ont des cartes pour caméras mais ici c’est le bout du monde et pas fait local comme vous pouvez vous imaginer, donc pas le choix on paye le prix!

Retour à l’hôtel Nath ne se sent pas bien, mal au ventre….donc soirée à la chambre et dodo.

Le lendemain Nath est un peu mieux mais ce n’est pas la grande forme, on se rends au comptoir de la compagnie d’aviation pour enregistrer nos bagages et surprise nous avons été décalé du vol de 9hrs à celui de 13hrs dû à des problèmes de vols hier et la priorité est donné à ceux qui n’ont pas pu partir… Donc pas le choix, on trouve une petite pâtisserie tenue par un français, ouvert seulement le matin, il vient tout juste de sortir sa première fournée: brioches, chaussons et croissants avec un bon café ça va nous aider à patienter. Nath recommence à ne pas filer, on retourne à l’hôtel se reposer dans les hamacs espérant que ça va l’aider.

Retour à l’agence c’est bon on part!!! Arriver à l’aéroport c’est un peu la cohue, l’avion est en retard, lorsqu’il arrive on s’appeçoit que c’est un bi-moteur à hélices d’environ 20 places seulement. Nous sommes 20 à attendre!!! On voit les employés embarquer les bagages et puis essayer de faire des changements de la soute arrière à la soute avant etc… Puis le pilote leurs dit de débarquer des bagages car ce sera trop lourd pour l’avion au dessus de la cordillère….c’est pas vrai: nos 2 sac sont de ceux qui reviennent mais on explique tant bien que mal à la préposée que nos bagages doivent absolument être a bord car nous prenons un bus dès notre arrivée à La Paz. Après quelques minutes de discussion avec d’autres passagers, une Bolivienne a accepter de prendre le prochain vol, ouf on va partir et nos sacs aussi.

Le temps est nuageux et venteux avec quelques cellules orageuses. Le petit avion se fait brasser énormément, c’est fatal pour Nath. Arrivés à l’aéroport on prend quelques minutes pour se ressaisir puis on prends le taxi pour nous amener au terminus d’autobus. Le chauffeur de taxi laisse Nath se coucher sur la banquette arrière. Il m’explique que plutôt que d’aller au terminal il va nous déposer à un arrêt plus prêt de l’aéroport ce qui va nous éviter de faire le trajet en taxi jusqu’au centre ville et de revenir sur nos pas en bus. Ils sont très avenant les Boliviens!!! Quelques minutes d’attentes et nous voilà dans le bus pour Copacabana!

…PS: aujourd’hui jour de la parution nous sommes rendu à Cuzco… Nous sommes en retard dans les publications car Denis a malheureusement eu une aventure avec les textes de la Pampa et de la Jungle…. N’ayez crainte ont va tous les 2 très bien. 🙂

Jungle - départ pour une autre aventure (c'est la ville de Rurre et notre avion arrive de derrière ces Montagnes...ouf)

Jungle – départ pour une autre aventure (c’est la ville de Rurre et notre avion arrive de derrière ces Montagnes…ouf)

Jungle - Un des postes de contrôle du parc

Jungle – Un des postes de contrôle du parc

Jungle - Enfin arrivés au camp Mashaquipe

Jungle – Enfin arrivés au camp Mashaquipe

Jungle - les cabanes exotique qui contienne 2 logis ...Wow!

Jungle – les cabanes exotique qui contienne 2 logis …Wow!

Jungle - et très propre

Jungle – et très propre

Jungle - Un bananier (les plantations ont des bananes plus grosses)

Jungle – Un bananier (les plantations ont des bananes plus grosses)

Jungle - voic ce qu'on fait pendant notre temps libre et on en profites pour écrire : blog et journal de voyage ( anecdote: Denis a perdu tout le texte de la Pampas et la Jungle...sniff et sniff!)

Jungle – voic ce qu’on fait pendant notre temps libre et on en profites pour écrire : blog et journal de voyage ( anecdote: Denis a perdu tout le texte de la Pampas et la Jungle…sniff et sniff!)

Jungle - observez bien sur l'arbre.... Ben oui des lavres...miam miam!

Jungle – observez bien sur l’arbre…. Ben oui des lavres…miam miam!

Jungle - mon Tarzan

Jungle – mon Tarzan

Jungle - sa Jane

Jungle – sa Jane

Jungle - quel arbre!

Jungle – quel arbre!

Jungle - De nuit...maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur...c'était tout simplement fascinant!

Jungle – De nuit…maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur…c’était tout simplement fascinant!

Jungle -observez bien...les fourmis sont au travail

Jungle -observez bien…les fourmis sont au travail

Jungle - Chaque espèce dispose de sa protection même cette arbre...

Jungle – Chaque espèce dispose de sa protection même cette arbre…

Jungle - De nuit...je suis bien caché là!

Jungle – De nuit…je suis bien caché là!

Jungle - ... Coucou! (Trop mignonne) NB: On ne sait plus son nom, si un de vous le trouver nous le faire parvenir.

Jungle – … Coucou! (Trop mignonne) NB: On ne sait plus son nom, si un de vous le trouver nous le faire parvenir.

Jungle - l'enveloppe laissé d'une tarentule ( 2 fois /an ... A revérifier)

Jungle – l’enveloppe laissé d’une tarentule ( 2 fois /an … A revérifier)

Jungle - spectaculaire non la grosseur...dans celui-ci on pouvait entendre l'écho de la forêt par sa forme.

Jungle – spectaculaire non la grosseur…dans celui-ci on pouvait entendre l’écho de la forêt par sa forme.

Jungle - Différent paysage durant notre marche voir les perroquets

Jungle – Différent paysage durant notre marche voir les perroquets

Jungle - C'est géant hein!

Jungle – C’est géant hein!

Jungle - ....les voilà en paire bien entendu!

Jungle – ….les voilà en paire bien entendu!

Jungle - ...puis en vol. C'est beau?

Jungle – …puis en vol. C’est beau?

Jungle - Tarzan avec une petite feuille de bananier.

Jungle – Tarzan avec une petite feuille de bananier.

Jungle - et une en paire (notre caméra n'est pas géniale pour les prises de loin...dommage)

Jungle – et une en paire (notre caméra n’est pas géniale pour les prises de loin…dommage)

Jungle - pas pire quand même.

Jungle – pas pire quand même.

Jungle - C'est un nid d'abeille

Jungle – C’est un nid d’abeille

Jungle - En croquant les feuilles de cette plantes, on s'anesthésie localement

Jungle – En croquant les feuilles de cette plantes, on s’anesthésie localement

Jungle - Les racines de cette arbre sont utilisés en concoctions pour l'anémie

Jungle – Les racines de cette arbre sont utilisés en concoctions pour l’anémie

Jungle - le récif où se tiennent les perroquets et leurs nids. ( on est rendu en bas)

Jungle – le récif où se tiennent les perroquets et leurs nids. ( on est rendu en bas)

Jungle - coucou c'est nous!

Jungle – coucou c’est nous!

Jungle - et les gigantesques fourmis noires tueuses ( ce n'est pas un couteau a patata ça, c'est une machette!)

Jungle – et les gigantesques fourmis noires tueuses ( ce n’est pas un couteau a patata ça, c’est une machette!)

Jungle - ha oui au retour on ne reviens pas en bateau au camp...

Jungle – ha oui au retour on ne reviens pas en bateau au camp…

Jungle - mais en radeau avec notre guide capitaine Eber

Jungle – mais en radeau avec notre guide capitaine Eber

Jungle - Nos joyeux naufragés

Jungle – Nos joyeux naufragés

Jungle - Des papillons verts

Jungle – Des papillons verts

Jungle - et c'est le retour vers Rurre

Jungle – et c’est le retour vers Rurre

Rurre -

Rurre –

Rurre - le chemin de notre aéroport

Rurre – le chemin de notre aéroport

Rurre - enfin notre avion...hum plutôt petit

Rurre – enfin notre avion…hum plutôt petit

Rurre- maintenant c'est la porte qui ne ferme plus! Va t'on enfin partir...

Rurre- maintenant c’est la porte qui ne ferme plus! Va t’on enfin partir…

Rurre - c'est serré...on voit même les pilotes

Rurre – c’est serré…on voit même les pilotes

Rurre - une dernière vue de l'aéroport!

Rurre – une dernière vue de l’aéroport!

Rurre - bye bye belle Amazonie!

Rurre – bye bye belle Amazonie!

La Paz - changement de climat drastique...Cordillère Royale des Andes

La Paz – changement de climat drastique…Cordillère Royale des Andes

La Paz avec la chaîne de montagne en arrière plan

La Paz avec la chaîne de montagne en arrière plan

Catégories : 1. La Bolivie, 4. L'Amazonie

Navigation des articles

Un avis sur « Amazonie – Jungle ( Parc national Madidi) »

  1. Micheline Collerette

    quel narrateur extraordinaire ce Denis,c’est vraiment captivant de vous suivre en voyage.xx

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment ce contenu :