Archives mensuelles : juin 2013

Puno – Lac Titicaca

Lac Titicaca - Îles flottante Uros ( 3 m d'épaisseur de roseaux)

Lac Titicaca – Îles flottante Uros ( 3 m d’épaisseur de roseaux)

Pérou:

À 15 minutes de Copacabana, passage de la frontière Bolivie/Perou. En fait c’est assez simple: on débarque du bus (aucune vérification des bagages) et au poste Bolivien, ils vérifient notre petite carte verte de séjour (max 30 jrs et on est pile au 30e jrs), estampille la carte et notre passeport puis on est partis. Trois cent mètres plus loin on entre au Pérou. On voit déjà que c’est plus organisé: un comptoir avec plusieurs douaniers et des guides de règlements du pays disponibles dans plusieurs langues (français inclus) et gratuits. On repart dans notre bus.

Puno:

3h30 plus tard on est à Puno, on débarque au terminal de bus qui comme tous les autres ou presque n’est pas sur les cartes du routard (on dirait que dans ce livre ils ont complètement oubliés que c’est surtout quand on arrive que l’on à besoin de pouvoir se repérer afin de se rendre à l’hôtel!!!! Enfin le prochain voyage on va voir avec le Lonely Planet si les cartes sont mieux!!!). Heureusement nous sommes de jours et il y a un kiosque d’information au terminus. On se renseigne et il nous remettent urne carte de la ville, on sait maintenant que notre hôtel est à environ 40 min. de marche et hop on est repartis pour une autre aventure! « Lo que es interesante acerca de caminar antes de tomar un taxi es que entonces podemos tomar el pulso de la ciudad y comenzar inmediatamente a sentir el ritmo » (ce que nous faisons dans presque toutes nos destination). Premier constat ici ce sont les taxis, des genres de motos 3 roues mais complètement couverts, conducteur à l’avant, 2-3 passagers à l’arrière et petit espace pour les bagages. Tous sont personnalisés aux dessins de leurs proprio!!!!
« Al llegar al hotel, el personal es muy amable », on en profite aussi pour demander de l’information sur les tours sur le Lac Titica: les Uros (îles flottantes), Amantani et Taquille. Étant donné que nous voyons le temps filer on décide de réserver le tout avec eux, donc 2 jrs et 1 nuit,  c’est fait!
Une fois installé on part luncher sur une petite terrasse d’un café au 2e (un peu froid mais au soleil!) et hamburgers!!! Puis visite du quartier historique. Iimmédiatement lors de notre sortie du resto, Nath aperçoit une boutique de peinture, le proprio nous invite a entrer et admirer ses oeuvres, Nath tombe en amour avec une d’elle qui lui parle (imaginer ce sont des  figures de momies!!!), hey bien on l’a achetée, ceux qui veulent la voir devront venir à la maison! L’artiste nous explique aussi que lorsque nous serons à l’île Amantani, d’en profiter pour renouveler notre énergie positive, cest à dire: au lever du soleil prendre une position qui fait entrer l’énergie positive du soleil par la paume d’une main et laisse échapper les mauvaises par l’autre main dans l’ombre car c’est en cette période que les propriétés de cette île sont a leurs appogées! Bon on verra un fois dans l’île. Ce soir on va mettre nos récits à jour: journal de voyage et blog donc petit souper à la chambre (on a acheter des Empaladas, café et vin au préalable). Puis c’est la fiesta qui commence …dans le club juste en face de notre hôtel! On espère que ça va se terminer genre à minuit ou quelque chose comme ça…mais non ça dure toute la nuit leur fiesta avec genre 4,000 Watts de son! Pas besoin de dire que nous n’avons pas beaucoup dormis!

Tour sur les Iles: Uros, Amantanie et Taquile:

Uros (île flottante):
8h, départ pour les îles sur le Lac, le soleil est au rendez-vous et première destination les Uros (Îles flottantes). Environ 3hrs plus tard on arrive. Un petite Île faite de roseaux superposés,(il y en a des dizaines sur le coté Péruvien ou vivent des petites communautés de 10 à 30 personnes). On s’attendait à voir quelque chose de beaucoup plus grand et assister un peu à leurs coutumes. Mais pas du tout, c’est vraiment touristique, à part l’île elle même, rien de trop authentique…..Même le petit tour sur un bateau en roseau (10 soles/pers) fait cliché. Enfin notre guide nous donne plein d’information sur les origines ainsi que la construction de ces îles, il est vraiment très bon. Plus tard on entendra dire que certaines îles ne seraient pas réellement habités mais que la communauté se déplacerait que pour recevoir les touristes ! ( hum ….à vérifier)

Amantani:

« El crucero continúa la pequeña embarcación »…put put put…., « se mueve como una tortuga a la Isla d’Amantani. 2 horas tardes nos arrivas por fin »… « put put put » et presque 14h! Là les familles qui vont nous accueillir pour la nuit nous reçoivent (notre guide nous a au préalable jumelé avec une famille de la communauté « Lampahuini »). C’est un peu la surprise car on nous dis de suivre notre famille et moi et Nath seront tout seul avec une famille dont le seul langage commun est l’Espagnol!!! (Hum ça risque d’être du sport…)
Alors Gloria la fille de notre hôte, nous prend en charge. Premièrement la bise et le bonjours puis on monte à pied, c’est à dire: on grimpe jusqu’à leur habitation. Elle nous dit que dans environ 15 minute le diner sera servi et nous montre notre chambre. Très modeste à l’image de la vie de tous les jours des gens d’ici et c’est très bien car nous n’avions aucune attente en ce sens.
Le diner consiste en: une soupe quinoa, riz, patates avec fromage frit et thé, bon mais manque un peu d’assaisonnement, Denis a donc mis des feuilles de muña dans son riz pour donner un peu de goût et ça marche (on a appris par la suite que le muña est en fait utiliser pour faire des infusions!). Par la suite le papa se joint à nous et nous essayons de tenir une conversation, c’est pas évident et c’est là que l’on s’aperçoit de tous les mots qu’il nous manque, dommage!!!! En plus c’est juste à ce moment que Nath se fais mordre (mais vraiment mordre!!!) par une grosse mouche noire genre B52! La panique et avec raison quand on voit la grosseur de cette bête! Bon notre hôte lui ne semble pas du tout inquiet et écrase l’insecte que Nath à expédiée au sol d’une bonne gauche!!! Puis petite séance de démonstration de leur article fait maison pour vendre, on comprend vite et on décide d’acheter des tuques afin de supporter la communauté.
Petit repos avant le rassemblement de tous sur la place centrale du village afin de monter au sommet d’une des montagnes de l’île pour voir le coucher du soleil et un temple Incas. La montée est assez ardue après notre journée presqu’inerte et la nuit dernière à Puno! Enfin on y est quelque centaines de mètre plus haut avec une superbe vue à 360 degrés! Pour ce qui est du temple, ce ne sont que le ruines dont nous ne pouvons imaginer la forme originale tellement il ne reste presque rien… Redescente vers la place centrale ou Saturnino (le nom du papa) nous attends pour nous ramener chez lui (dieu merci car ça n’aurait pas été évident du tout de retrouver notre chemin à la noirceur). Et là on nous dit que le souper sera servi dans 15 minutes… (Il me semble qu’on vient de sortir du lunch)!
Soupe (très nourrissante, tellement que nous n’avons presque plus faim après), plat principale en quantité abondante; riz, patates, carrottes etc, c’est pas épicé et c’est sec, pas d’appétit, on prends quelques bouchées seulement. On essait d’expliquer à Gloria que c’est les quantités qui sont simplement trop pour nous…hum!

Siesta et vers 8hrs on vient nous chercher pour se costumer tel que les leurs et participer a une fiesta tradicional, wow ça devrait être génial!!! On arrive dans un genre de centre communautaire où plusieurs des autre touristes sont déjà a danser sur la musique de trois ou quatre musiciens locale. Leur danse ressemble à nos 7 carrés du jour de l’an sur leur musique, ça fait vraiment bizzare! Après quelques danses ( Denis a rendu la mamma heureuse en dansant avec elle!!) et les sympathiques photos, on rentre à la maison pour le dodo. Nath quand a elle n’a pas vraiment embarqué dans cette mascarade, elle s’attendait vraiment à quelque chose de plus authentique…déception et grand questionnement! Dodo muy cómode, desayuno à 6:30 car « put put put » à 7:30. Café, crêpes (wow belle surprise), confiture, bref excellent mais encore une fois trop copieux (je crois que nous avions environ 12 crêpes pour les deux)!

C’est un départ, photos d’adieux et on est au bateau…
Taquile:

Put put put direction Taquille. Mixte sentiments: soulagement que se soit finit et beaucoup de questionnement. Durant ces heures innombrables de croisière on a fait connaissance avec un Torontois et un Américain qui voyagent ensemble ainsi que 2 Brésiliennes, tous très sympathiques.

Put put put….enfin arrivés à l’île Taquille! On marche en faisant le tour de l’île et en montant pendant environ 1h. Le long de la route plusieurs vendeurs (oui surprise car c’est normalement des femmes) sont postés pour vendre bijoux, colliers, et autres. Nath tombe sous le charme d’un bracelet et l’achète immédiatement (une chance car nous n’en reverrons aucun comme ça sur le reste de l’île). Rassemblement sur la plaza principale pour un peu d’informations de la part de notre guide. Taquille compte près de 2,500 habitants comparé à Amantani qui en compte près de 4,000 pourtant Taquille semble beaucoup plus peuplée. Autre fait est que Taquille est ouvert aux touriste depuis près de 25 ans alors que Amantani depuis 10 ans seulement alors la gestion du tourisme cest quelque peu améliorés et des règlement se sont imposé tel que de ne prendre des photos des habitants qu’en leurs demandant et remettant un sol (40 cents) en échange …ça du bon et du moins bon! (….pas de monde parfait! Mais imaginons le contraire si partout ces gens nous prendrait (Denis et Nath) en photos….on finirait par se sentir comme des bêtes de cirque!)

Photos de groupe puis on se dirige vers notre lieux pour le diner. Arriver sur place notre guide nous montre certains vêtements locaux tout en nous expliquant leurs origines et fonctions (exemple une ceinture pour homme remise par la future épouse lors du mariage et confectionnée avec les cheveux de la mariée en guise de leurs liens éternels!!!). Diner dans une famille locale, excellent poisson grillé avec papa fritas, légumes et bien sur avant il y avait une soupe qu’on apprécit puisque c’est « mucho frio »!!!

Retour au bateau après une descente ~800 marches…put put put et direction Puno. Au départ ça brasse un peu car beaucoup plus venteux que lors de l’aller. A un certain moment donné les vagues faisaient plus de un mètre de haut, ça brassait pas mal dans le petit bateau… put put put…et Nath restera assise à l’extérieure et à l’arrière du bateau à fixer l’horizon tout ce temps.  (Denis avait en tête l’air des Joyeux naufragés, vous vous rappelez Guilligan et le Capitaine….).

Puno (fin):
Enfin arrivé à Puno, on dit salut à tout le monde et nous marchons vers notre hôtel afin de récupérer nos sacs à dos pour partir vers une autre aventure. On a 4hrs avant de prendre le bus pour Cuzco, donc on se trouve un bon petit resto avec internet et on en profite pour faire des mise à jours du blog. On se commande une bouteille de vin locale mais ça ressemble plutôt à un porto faible en alcool tellement il est sucré, on a essayer de le faire changer mais Nada, dire que nous avions vraiment le gout d’un bon verre de vin!!! Par la suite petite marche vers le terminal, en chemin on voit plusieurs petit feu allumés sur le bord des routes ou de la voie ferrée, les gens brûlent ce qu’ils peuvent pour se réchauffer avant la nuit!!!
En montant dans le bus Nath se fait indiquer des sièges première classe, cool car on croyait avoir payé pour la classe régulière, le bus est aussi très confortable et chauffé!!! (Hum changement radical entre les bus de la Bolivie!)

Adiós Lac Titicaca y tomamos la carretera a Cusco !!!

PS: au moment de la publication nous sommes a Arequipa et on s’apprête à céduler un trek au Canyon de Colca! …il nous reste que 6 jours…

Frontière du Pérou vers Puno

Frontière du Pérou vers Puno

On en a même vue un qui en remorquait un autre!

On en a même vue un qui en remorquait un autre!

Puno - La rue piétonnière du centro

Puno – La rue piétonnière du centro

Puno - photo souvenirs avec l'artiste Ronaldo...très gentil

Puno – photo souvenirs avec l’artiste Ronaldo…très gentil

Puno - devant la place principale...contente la fille ...après l'achat des momies!

Puno – devant la place principale…contente la fille …après l’achat des momies!

Lac Titicaca - Îles flottante Uros ( 3 m d'épaisseur de roseaux)

Lac Titicaca – Îles flottante Uros ( 3 m d’épaisseur de roseaux)

Uros - terminus sur la 1ère île après ~3hrs de put put put

Uros – terminus sur la 1ère île après ~3hrs de put put put

Uros - démonstration de la fabrication...ces îles sont bonnes pour 50 ans après il recommence!

Uros – démonstration de la fabrication…ces îles sont bonnes pour 50 ans après il recommence!

Uros - il y a 65 îles flottantes réparties sur le Lac (Bolivie et Pérou)

Uros – il y a 65 îles flottantes réparties sur le Lac (Bolivie et Pérou)

Uros - un autre petit tour de bateau

Uros – un autre petit tour de bateau

Uros - pendant ce temps là Nath magasine...

Uros – pendant ce temps là Nath magasine…

Uros - et il y en a qui travaille

Uros – et il y en a qui travaille

Uros - un aperçu du centre de l'île...que des kiosques

Uros – un aperçu du centre de l’île…que des kiosques

Uros - les enfants qui jouent

Uros – les enfants qui jouent

Uros - ...et qui se désaltèrent

Uros – …et qui se désaltèrent

Amantani - Nous voici arrivé à notre 2e île

Amantani – Nous voici arrivé à notre 2e île

Amantani - diner chez notre famille adoptive dans la communauté Lampahuini soit celle du président touristique ...juste quelque seconde avant que je me fasse mordre!

Amantani – diner chez notre famille adoptive dans la communauté Lampahuini soit celle du président touristique …juste quelque seconde avant que je me fasse mordre!

Uros - vue de notre perron

Uros – vue de notre perron

Amantani - Une portion de la maison de nos hôtes

Amantani – Une portion de la maison de nos hôtes

Amantani - la place du rassemblement

Amantani – la place du rassemblement

Amantani - le costume traditionnel de notre communauté ...que de travail de broderie sur leur "châle"

Amantani – le costume traditionnel de notre communauté …que de travail de broderie sur leur « châle »

Amantani - entournant la laine

Amantani – entournant la laine

Amantani - montée vers le sommet ... Le lac est à ~3800m

Amantani – montée vers le sommet … Le lac est à ~3800m

Amantani - on peut aussi loué ce cavalero pour quelques sol si on n'a pas le courage de monter en haut à pied

Amantani – on peut aussi loué ce cavalero pour quelques sol si on n’a pas le courage de monter en haut à pied

Amantani - que des touristes et des vendeurs

Amantani – que des touristes et des vendeurs

Amantani - et c'est pas finit ...vamos direction Pachatata!

Amantani – et c’est pas finit …vamos direction Pachatata!

Amantani - enfin au sommet...oups le soleil est déjà caché

Amantani – enfin au sommet…oups le soleil est déjà caché

Amantani - oui t'a réussit! 4080m

Amantani – oui t’a réussit! 4080m

Amantani - ben oui...c'est nous les aventuriers!

Amantani – ben oui…c’est nous les aventuriers!

Amantani - bien on est pas tout seul...nos copains de Toronto et des Us aussi

Amantani – bien on est pas tout seul…nos copains de Toronto et des Us aussi

Amantani - et les musiciens

Amantani – et les musiciens

Amantani - Denis à l'oeuvre avec la mama Julia

Amantani – Denis à l’oeuvre avec la mama Julia

Amantani - photos de filles: Julia et Gloria... Ah oui c'est moi Nath au début!

Amantani – photos de filles: Julia et Gloria… Ah oui c’est moi Nath au début!

Amantani - un Amantanien...

Amantani – un Amantanien…

Amantani - cute....

Amantani – cute….

Amantani - Faire le vide et plein

Amantani – Faire le vide et plein

Amantani - photo de famille: Denis, Julia et Saturnino

Amantani – photo de famille: Denis, Julia et Saturnino

Direction 3e et dernière île vers Taquile.....put put put

Direction 3e et dernière île vers Taquile…..put put put

Taquile - quel surprise on monte encore!

Taquile – quel surprise on monte encore!

Taquile - ...cheese!

Taquile – …cheese!

Taquile - il semble avoir un problème entre Rome et/ou Montréal?

Taquile – il semble avoir un problème entre Rome et/ou Montréal?

Taquile - une photo du groupe s'impose

Taquile – une photo du groupe s’impose

Taquile - un souvenir des marchands en chemin

Taquile – un souvenir des marchands en chemin

Taquile - bon finit de descendre les ~500 marches maintenant on est en forme pour un bon 3hres et + de bateau dans la houle! Put put put....on se croise les doigts pour que la gravol fasse son effet...

Taquile – bon finit de descendre les ~500 marches maintenant on est en forme pour un bon 3hres et + de bateau dans la houle! Put put put….on se croise les doigts pour que la gravol fasse son effet…

Retour à Puno - Ha un bon souper (...pas de patates!) avec une bouteille de Vino Tinto....ha merde c'est un vin de dessert!!!

Retour à Puno – Ha un bon souper (…pas de patates!) avec une bouteille de Vino Tinto….ha merde c’est un vin de dessert!!!

Puno - Wow on vient de changer de classe...différent les bus au Pérou: chauffée, une toilette fonctionnelle....et nous qui avons tout pour le pire....tant mieux ! Direction Cusco (7h30 de bus) arrivée prévue pour 5h du matin....

Puno – Wow on vient de changer de classe…différent les bus au Pérou: chauffée, une toilette fonctionnelle….et nous qui avons tout pour le pire….tant mieux ! Direction Cusco (7h30 de bus) arrivée prévue pour 5h du matin….

Catégories : 1. Lac Titicaca - Puno, 2. Le Pérou

Copacabana – Lac Titicaca

Copacabana - Quand je vous dit qui fait pas chaud....

Copacabana – Quand je vous dit qui fait pas chaud….

El viaje en autobús es simplemente majestuoso, en un lado de los Andes, con picos nevada eterno. En los otros valles sinuosos a través de las montañas y los pueblos a la casa de terracota. Nath quant a elle a dormi une bonne partie du trajet. Elle a du se réveiller lorsque nous sommes arrivés au petit traversier car les passagers doivent prendre un autre bateau. De l’autre coté les paysages change et on peut apercevoir dans toute sa splendeur le lac (lac le plus haut de l’Amérique du Sud à plus de 3,800M). Arrivés à Copacabana, on s’oriente un peu et direction l’hôtel, il est 19:00 et ce n’est toujours pas la forme pour Nath. Juste pour en ajouter le bus nous a débarqué sur une autre Plaza que celle prévue, résultat on a tournés en rond pendant une vingtaines de minutes.

Finalmente estamos, Nath salta en la cama y Good bye Charlie para la noche!! Nuit un peu difficile probablement a cause de la fatigue accumulée depuis les derniers jours. Desayuno en el hotel, huevos, tostadas, fruta, jugo y café, muy bueno. La décoration de toutes les unités (rien a voir avec de petites chambres d’hôtel) est constituée entre autre d’oeuvres d’artistes Boliviens et l’architecture global rappelant celle des constructions Incas. Par la suite on part flâner dans la ville (centro), on discute avec quelques agences pour l’aller au Pérou afin de voir nos options et Nath en profite aussi pour magasiner un peu (c’est signe qu’elle va mieux!). On a mis une croix sur la visite du lac Titicaca en Bolivie (donc pas de Isla Del Sol) car ça fait 30 jours qu’on est en Bolivie et on doit sortir puisqu’on a pas de visa…on se reprendra au Pérou!

Diner dans un petit resto avec terrasse au soleil (il tape mais ça fait tellement de bien cette chaleur sèche!!!) et a l’abri du vent surtout car il vente beaucoup aujourd’hui.

Puis on remonte dans la ville sur la Plaza Sucre où ils ont un étrange rituel en face de l’église, les gens viennent avec leurs voitures toutes décorées (comme dans un mariage) pour les faire bénir par un prêtre, par la suite il font sauter des pétards et arrosent leurs voitures de bière. Apparemment le samedi, il peut y avoir un nombre impressionnant de voitures!!!Puis retour à l’hôtel, petit repos et on repart pour aller souper mais aucun de nous deux ne ne se sens à100%. On est attirés par un petit resto sympa avec foyer. Malheureusement rien ne passe et on doit expliquer à la gentille dame que son repas était excellent mais que nous n’avions pas d’appétit. Petite marche et dodo.

Le lendemain départ pour Puno à 9:00hrs du bureau de l’agence et passage de la frontière Bolivie/Perou.

Vers Copacabana - Le traversier

Vers Copacabana – Le traversier

Copacabana - notre hôtel

Copacabana – notre hôtel

Copacabana - la vue sur le Lac Titicaca de notre hôtel...pas chaud car très venteux

Copacabana – la vue sur le Lac Titicaca de notre hôtel…pas chaud car très venteux

Copacabana - la principale rue vers le lac Titicaca avec une petite partie des commerces

Copacabana – la principale rue vers le lac Titicaca avec une petite partie des commerces

Copacabana - pas sur que ce canard s'en aille à l'eau...je me demande même si pendant la saison sèche il y va!...en arrière plan une partie de la ville.

Copacabana – pas sur que ce canard s’en aille à l’eau…je me demande même si pendant la saison sèche il y va!…en arrière plan une partie de la ville.

Copacabana - Un type d'embarcation particulier semblable à un catamaran amarré.

Copacabana – Un type d’embarcation particulier semblable à un catamaran amarré.

Copacabana - Quand je vous dit qui fait pas chaud....

Copacabana – Quand je vous dit qui fait pas chaud….

Copacabana - la Catedral ...sublîme avec en arrière plan les collines

Copacabana – la Catedral …sublîme avec en arrière plan les collines

Copacabana - le baptême des voitures par le prêtre, 2 fois par jour dont le chauffeur accompagné de sa famille allume ensuite des pétards et arrose le moteur avec de la bière

Copacabana – le baptême des voitures par le prêtre, 2 fois par jour dont le chauffeur accompagné de sa famille allume ensuite des pétards et arrose le moteur avec de la bière

Copacabana - ...et qui s'habille pour les circonstances (baptême)

Copacabana – …et qui s’habille pour les circonstances (baptême)

Copacabana - À l'intérieur de la cathédrale, la " Virgen de la Candelaria" dont l'on change les vêtements tous les 3 mois...( avec les dons elle pourrait changer de tenue 4 fois/an jusqu'en 2025!

Copacabana – À l’intérieur de la cathédrale, la  » Virgen de la Candelaria » dont l’on change les vêtements tous les 3 mois…( avec les dons elle pourrait changer de tenue 4 fois/an jusqu’en 2025!

Copacabana - Plaza 2 de Febrero

Copacabana – Plaza 2 de Febrero

Catégories : 1. La Bolivie, 5. Lac Titicaca

Amazonie – Jungle ( Parc national Madidi)

Jungle - De nuit...maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur...c'était tout simplement fascinant!

Jungle – De nuit…maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur…c’était tout simplement fascinant!

1er jour à la jungle:
Aujourd’hui départ pour la Jungle avec l’agence Mashaquipe. Pas de jeep à faire seulement une petite marche de 10 minutes et on est au bateau. Nath à perdue son petit porte monnaie qu’elle avait acheté et un peu de $, on est passé au resto mais tout est fermé à cet heure. Une fois dans le bateau, elle réalise aussi que notre carte mémoire de surplus pour la caméra était dans le porte monnaie. Elle va devoir faire du ménage dans les photos car il ne reste de l’espace que pour environ 20 photos. De route façon il pleut donc ça va l’occuper un peu!!!!!

Notre bateau a heureusement un petit toit pour nous protéger un peu. En route pour 2.5hrs sur le fleuve Beni dans le parc Madidi. C’est un parc National protégé de près de 19 000 km carrés et fait partis d’une des plus grande région protégée du monde! Le fleuve et ses paysages nous transporte dans un univers tout à fait différent, forêt beaucoup plus dense, haute falaise de glaise qui surplombe le fleuve et lui donne cette couleur brunâtre/rouille. La pluie s’est arrêtée et le soleil se montre même le nez!!! On y est, ici c’est vraiment un lodge tout est très bien entretenu, les petites habitation son luxueuses et construite avec du bois exotique locale, à faire rêver!!!

Le lunch est servi, ici aussi tout est fait localement et excellent! Le personnel est très attentionné ils sortent même des hamacs additionnels pour nous, c’est juste pour dire s’ils n’installent pas Nath dedans (elle ne s’en plain pas du tout!) Puis comme ça s’impose un petit repos avant de partir pour marcher, observer et découvrir la vie dans la jungle.

Siesta terminée, on débarque après 15 minutes de bateau dans un petit sentier à peine visible de la rive, première impression: la densité de la végétation (impossible de marcher à coté du sentier par endroit) et l’humidité car le soleil ne passe que très peu au travers les immenses feuilles. On s’enfoncent lentement et aussi silencieusement que nous pouvons. 1er arrêt, le guide nous fais signe de regarder au sommet d’un arbre (une chance que nous avons apporter nos jumelles!), il a aperçu un grand singe qui avale des fruits pour son lunch, il est très difficile a distinguer avec les ombrages des feuilles et ses couleurs. On continu notre route en traversant un petit ruisseau on aperçoit des pistes de jaguar (le guide nous dit qu’ils peuvent peser jusqu’a 70kg ici, heu!) un peu plus tard Denis a même entendus son rugissement…Puis c’est un fourmilier que nous apercevons au travers des branches, il se fait un festin dans les nids de fourmis, heureusement d’ailleurs car certains des nids sont si gros que l’on dirait qu’un camion de 10 roues vient de domper son voyage de sable au sol!!! On avance toujours, tantôt dans une jungle très dense, tantôt très clairsemée car tout est lavé par la saison des pluies. Soudain on entends des bruits de grognement et de craquement des branches mais impossible de distinguer ce que c’est. Notre guide avance un peu et c’est la panique dans un troupeau de cochons sauvages, ils s’enfuient dans un bruit d’enfer! Ils vivent en groupe d’une vingtaine normalement et peuvent être très féroces, ils encerclent leur proie ou agresseur et foncent dessus à tour de rôle, bien content qu’ils aient décider d’aller voir ailleurs! Durant le trajet du retour au lodge, 2 Capybaras nous font l’honneur de leur présence sur la rive!

Après avoir relaxé un peu dans les hamacs (non mais ça prends quand même un peu de repos de temps à autre c’est fatiguant l’aventure!!) on passe à table: soupe, pâtes, 2 sauces, salade, dessert (pas super celui là), etc…

La bouffe terminée on part en promenade de soir autour du lodge histoire de voir ce qui se promène autour de nous, 1ière trouvaille: un tarentule (grosse comme la main de Denis mais beaucoup plus velue), drôle car Nath n’a même pas peur, elle la trouve même presque mignonne! Par la suite c’est le régiment de fourmis en file indienne, chacunes d’elles transportant un petit bout de feuille vers le nid. Considérant leur petite taille, la grosseur des bouts de feuilles (certains font plus de 2X la taille de la fourmis) et la distance qu’elles parcourent est phénoménale! C’est maintenant à un genre de jolie petite souris aux grands yeux noirs et aux petites oreilles pivotantes dans tous les sens de se montrer le bout du nez sur une grande feuille de palmier qu’elle déguste à petites bouchées. Elle ne semble pas du tout impressionnée par notre éclairage, on dirait même qu’elle semble prendre la pose!!! Au travers de tout ce petit monde des petits crapauds se promènent ici et là, et le guide en a même fait chanter un. Impressionnent toute la vie qui nous entoure! Retour a notre chambre Nath procède à une inspection en règles et même le moustiquaire au dessus du lit est encré solidement au lit pour assurer une étanchéité aux bébites!!!

2e jour à la jungle:
Ce matin desayuno tôt, nous allons voir les perroquets! Mais il fait maussade et si il pleut il se peut que nous ne puissions les voir car ils restent dans leurs nids. Mais comme Nath dit: nous avons une bonne étoile depuis le début du voyage car nous menons une bonne vie, donc il va faire beau plus tard…

C’est parti, environs 45 min de bateau puis une marche de 1.5hrs avant d’arriver sur le site. Durant cette marche notre guide nous fait découvrir certaines plantes médicinales dont une qui, lorsque on mâche sa feuille, produit un effet semblable a une anesthésie locale (comme chez le dentiste après la piqûre). Il nous fait aussi découvrir différentes espèces de fourmis dont une, mortelle pour les humains, qui a sont nid dissimulé à la base de certains arbres et lorsque un danger s’approche (notre guide a introduit un bout de branche dans un des trous) elles sortent de façon agressive en groupe!!! (Elles sont noires et plus grosse que nos fourmies charpentières).

Au loin on entend déjà les cris des perroquets (difficile à décrire mais pas très mélodieux) et croyez le ou non le soleil a percé depuis un petit moment! Après une montée de quelques centaines de mètres, on arrive sur le bord d’une falaise et on aperçoit 2 perroquets (ah oui ils vivent tous en couples!) sur une branche et ils nous font l’honneur de poser pour nous avant de s’envoler et de nous montrer toutes leurs couleurs (rouge vif, bleu azur et un vert de transition) qui sont simplement splendides. On est dans leurs habitats, il y en a des dizaines
qui prennent leurs envols à tour de rôle, nous offrant un spectacle magnifique du haut de notre perchoir!!! Après quelques minutes, notre guide nous propose de redescendre afin d’observer leurs nids dans la falaise. Chemin faisant, on fait une petit pose d’observation, Nath en profite pour s’assoir sur un rocher et s’agrippe à un arbre pour se relever puis on l’a entendu crier: ça brûle!!! Résultat: elle s’est fait mordre à 2 places sur la main par la même fourmis rouge!! Bonne nouvelle lui dis le guide ça ne dure que 19 minutes environ…( il nous mentionne aussi que ces piqures de fourmis sont utiliser par les tribus pour traiter l’arthrite!!!). Bon revenons aux perroquets: des dizaines de nids avec les perroquets qui vont et viennent sur cette falaise abrupte, WOW! Quelle spectacle haut en couleurs!

Retour au bateau, mais cette fois on va revenir sur un radeau de fortune que nous assemblons a partir de 6 troncs d’arbres, 2 bouts de bambou et de la corde! Tout le mond à bord! On va dériver jusqu’au lodge!!!! Bien sur notre guide en est le capitaine et le conducteur! Bon on est tous emballés au départ mais après 1h assis sur des troncs d’arbres sans dossiers pour s’accoter et sans vraiment pouvoir mettre les pieds dans l’eau ( il y a des alligators ici et pas de dauphins!) on a tous hâte d’arriver…Enfin on y est, pas de temps à perdre, diner, faire nos bagages et on reprends le bateau (à moteur cette fois et des bancs!) pour le retour a Rurre!

Transition de Rurre vers le lac Titicaca:
Arrivé à Rurre, priorité un retourner au resto. voir s’il n’aurait pas retrouver le porte monnaie en cavale, sans succès nada! Donc on se tourne vers un magasin qui vend des cellulaires et chance ils ont des cartes pour caméras mais ici c’est le bout du monde et pas fait local comme vous pouvez vous imaginer, donc pas le choix on paye le prix!

Retour à l’hôtel Nath ne se sent pas bien, mal au ventre….donc soirée à la chambre et dodo.

Le lendemain Nath est un peu mieux mais ce n’est pas la grande forme, on se rends au comptoir de la compagnie d’aviation pour enregistrer nos bagages et surprise nous avons été décalé du vol de 9hrs à celui de 13hrs dû à des problèmes de vols hier et la priorité est donné à ceux qui n’ont pas pu partir… Donc pas le choix, on trouve une petite pâtisserie tenue par un français, ouvert seulement le matin, il vient tout juste de sortir sa première fournée: brioches, chaussons et croissants avec un bon café ça va nous aider à patienter. Nath recommence à ne pas filer, on retourne à l’hôtel se reposer dans les hamacs espérant que ça va l’aider.

Retour à l’agence c’est bon on part!!! Arriver à l’aéroport c’est un peu la cohue, l’avion est en retard, lorsqu’il arrive on s’appeçoit que c’est un bi-moteur à hélices d’environ 20 places seulement. Nous sommes 20 à attendre!!! On voit les employés embarquer les bagages et puis essayer de faire des changements de la soute arrière à la soute avant etc… Puis le pilote leurs dit de débarquer des bagages car ce sera trop lourd pour l’avion au dessus de la cordillère….c’est pas vrai: nos 2 sac sont de ceux qui reviennent mais on explique tant bien que mal à la préposée que nos bagages doivent absolument être a bord car nous prenons un bus dès notre arrivée à La Paz. Après quelques minutes de discussion avec d’autres passagers, une Bolivienne a accepter de prendre le prochain vol, ouf on va partir et nos sacs aussi.

Le temps est nuageux et venteux avec quelques cellules orageuses. Le petit avion se fait brasser énormément, c’est fatal pour Nath. Arrivés à l’aéroport on prend quelques minutes pour se ressaisir puis on prends le taxi pour nous amener au terminus d’autobus. Le chauffeur de taxi laisse Nath se coucher sur la banquette arrière. Il m’explique que plutôt que d’aller au terminal il va nous déposer à un arrêt plus prêt de l’aéroport ce qui va nous éviter de faire le trajet en taxi jusqu’au centre ville et de revenir sur nos pas en bus. Ils sont très avenant les Boliviens!!! Quelques minutes d’attentes et nous voilà dans le bus pour Copacabana!

…PS: aujourd’hui jour de la parution nous sommes rendu à Cuzco… Nous sommes en retard dans les publications car Denis a malheureusement eu une aventure avec les textes de la Pampa et de la Jungle…. N’ayez crainte ont va tous les 2 très bien. 🙂

Jungle - départ pour une autre aventure (c'est la ville de Rurre et notre avion arrive de derrière ces Montagnes...ouf)

Jungle – départ pour une autre aventure (c’est la ville de Rurre et notre avion arrive de derrière ces Montagnes…ouf)

Jungle - Un des postes de contrôle du parc

Jungle – Un des postes de contrôle du parc

Jungle - Enfin arrivés au camp Mashaquipe

Jungle – Enfin arrivés au camp Mashaquipe

Jungle - les cabanes exotique qui contienne 2 logis ...Wow!

Jungle – les cabanes exotique qui contienne 2 logis …Wow!

Jungle - et très propre

Jungle – et très propre

Jungle - Un bananier (les plantations ont des bananes plus grosses)

Jungle – Un bananier (les plantations ont des bananes plus grosses)

Jungle - voic ce qu'on fait pendant notre temps libre et on en profites pour écrire : blog et journal de voyage ( anecdote: Denis a perdu tout le texte de la Pampas et la Jungle...sniff et sniff!)

Jungle – voic ce qu’on fait pendant notre temps libre et on en profites pour écrire : blog et journal de voyage ( anecdote: Denis a perdu tout le texte de la Pampas et la Jungle…sniff et sniff!)

Jungle - observez bien sur l'arbre.... Ben oui des lavres...miam miam!

Jungle – observez bien sur l’arbre…. Ben oui des lavres…miam miam!

Jungle - mon Tarzan

Jungle – mon Tarzan

Jungle - sa Jane

Jungle – sa Jane

Jungle - quel arbre!

Jungle – quel arbre!

Jungle - De nuit...maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur...c'était tout simplement fascinant!

Jungle – De nuit…maintenant je sais où est son habitat donc ça me fait même plus peur…c’était tout simplement fascinant!

Jungle -observez bien...les fourmis sont au travail

Jungle -observez bien…les fourmis sont au travail

Jungle - Chaque espèce dispose de sa protection même cette arbre...

Jungle – Chaque espèce dispose de sa protection même cette arbre…

Jungle - De nuit...je suis bien caché là!

Jungle – De nuit…je suis bien caché là!

Jungle - ... Coucou! (Trop mignonne) NB: On ne sait plus son nom, si un de vous le trouver nous le faire parvenir.

Jungle – … Coucou! (Trop mignonne) NB: On ne sait plus son nom, si un de vous le trouver nous le faire parvenir.

Jungle - l'enveloppe laissé d'une tarentule ( 2 fois /an ... A revérifier)

Jungle – l’enveloppe laissé d’une tarentule ( 2 fois /an … A revérifier)

Jungle - spectaculaire non la grosseur...dans celui-ci on pouvait entendre l'écho de la forêt par sa forme.

Jungle – spectaculaire non la grosseur…dans celui-ci on pouvait entendre l’écho de la forêt par sa forme.

Jungle - Différent paysage durant notre marche voir les perroquets

Jungle – Différent paysage durant notre marche voir les perroquets

Jungle - C'est géant hein!

Jungle – C’est géant hein!

Jungle - ....les voilà en paire bien entendu!

Jungle – ….les voilà en paire bien entendu!

Jungle - ...puis en vol. C'est beau?

Jungle – …puis en vol. C’est beau?

Jungle - Tarzan avec une petite feuille de bananier.

Jungle – Tarzan avec une petite feuille de bananier.

Jungle - et une en paire (notre caméra n'est pas géniale pour les prises de loin...dommage)

Jungle – et une en paire (notre caméra n’est pas géniale pour les prises de loin…dommage)

Jungle - pas pire quand même.

Jungle – pas pire quand même.

Jungle - C'est un nid d'abeille

Jungle – C’est un nid d’abeille

Jungle - En croquant les feuilles de cette plantes, on s'anesthésie localement

Jungle – En croquant les feuilles de cette plantes, on s’anesthésie localement

Jungle - Les racines de cette arbre sont utilisés en concoctions pour l'anémie

Jungle – Les racines de cette arbre sont utilisés en concoctions pour l’anémie

Jungle - le récif où se tiennent les perroquets et leurs nids. ( on est rendu en bas)

Jungle – le récif où se tiennent les perroquets et leurs nids. ( on est rendu en bas)

Jungle - coucou c'est nous!

Jungle – coucou c’est nous!

Jungle - et les gigantesques fourmis noires tueuses ( ce n'est pas un couteau a patata ça, c'est une machette!)

Jungle – et les gigantesques fourmis noires tueuses ( ce n’est pas un couteau a patata ça, c’est une machette!)

Jungle - ha oui au retour on ne reviens pas en bateau au camp...

Jungle – ha oui au retour on ne reviens pas en bateau au camp…

Jungle - mais en radeau avec notre guide capitaine Eber

Jungle – mais en radeau avec notre guide capitaine Eber

Jungle - Nos joyeux naufragés

Jungle – Nos joyeux naufragés

Jungle - Des papillons verts

Jungle – Des papillons verts

Jungle - et c'est le retour vers Rurre

Jungle – et c’est le retour vers Rurre

Rurre -

Rurre –

Rurre - le chemin de notre aéroport

Rurre – le chemin de notre aéroport

Rurre - enfin notre avion...hum plutôt petit

Rurre – enfin notre avion…hum plutôt petit

Rurre- maintenant c'est la porte qui ne ferme plus! Va t'on enfin partir...

Rurre- maintenant c’est la porte qui ne ferme plus! Va t’on enfin partir…

Rurre - c'est serré...on voit même les pilotes

Rurre – c’est serré…on voit même les pilotes

Rurre - une dernière vue de l'aéroport!

Rurre – une dernière vue de l’aéroport!

Rurre - bye bye belle Amazonie!

Rurre – bye bye belle Amazonie!

La Paz - changement de climat drastique...Cordillère Royale des Andes

La Paz – changement de climat drastique…Cordillère Royale des Andes

La Paz avec la chaîne de montagne en arrière plan

La Paz avec la chaîne de montagne en arrière plan

Catégories : 1. La Bolivie, 4. L'Amazonie

Amazonie – Pampas

Pampas - notre logis avec le groupe Indigène

Pampas – notre logis avec le groupe Indigène

Rurrenabaque:
Enfin à l’aéroport de La Paz, tout va bien et notre vol est à l’heure. Embarquement directement sur la piste, c’est toujours un peu spécial, départ pour Rurrenabaque ( et la chaleur youpi!!!). 45min plus tard après avoir survoler la cordillère des Andes (magnifique panorama) on atterrit. Première impression à la sortie de l’avion c’est la chaleur ( partis de ~5 et maintenant ~ 32) et l’humidité qui doit frôlée les 80%. Encore un fois on débarque sur la piste, deux petits bus nous attendent, à leurs coté d’autres touristes qui s’en retournent, certains d’entre eux ont les jambes couvertes de piqûres, c’est ici que l’on va savoir si notre investissement de protection et prévention va être efficace et rentable!!!

Après 3 min. de bus on arrive à l’aérogare, toute simple sans artifice et surtout typique de région éloignée. On nous attends puisqu’on entend « Deniss and Nathalie ». Après les formalités, la représentante de l’agence nous offre le taxi ou la moto pour se rendre en ville (devinez notre choix?). Nous voilà à l’arrière des motos et les chauffeurs ont nos sacs sur les poignées!

Enregistrement pour les 2 tours (Pampas et Madidi Jungle) et hop à l’hôtel pour le check-in et se rafraichir un peu. Petite marche dans ce village de ~10k habitants et quelques vingtaines de rues, souper dans un petit resto sympa et hop dodo!

Tour pour la Pampas – jour 1:
Petit déjeuner, préparation des bagages (on n’apporte que ce dont nous avons besoins pour les 3 jours), on laisse nos sac a dos a l’hôtel et c’est partit!

Arrivés à l’agence on regarde le vieux jeep rouge en face et on rigole un peu en se disant que ça ne serait pas drôle si c’étais le nôtre. He bien, on a gagné le jack pot c’est bien le nôtre, on a peine a croire que nous allons faire 3.5hrs de route dans ÇA! Pas le choix mais après environs 10min quand nous avons vu l’état de la route on a regretter de ne pas avoir protestés mais quoi c’est l’aventure! Alors petit arrêt pour de l’eau et besoins naturels. L’endroit est tellement naturelle ainsi que les odeurs que toutes ces dames décident de se retenir…sauf Nath.

Nous arrivons, 3hrs plus tard et les fesses en compotes sans compter le bas du dos, dans un petit village à Santa Rosa où on prends une pause pour diner, bon mais quantités un peu petites et bien sur énormément de mouches pour partager le tout avec nous. Encore ~20min de brassage et nous sommes à la porte du Pampas, là une petite rivière ( pas plus de 30M de large) sillonne devant nous. Après quelques minutes d’attente notre guide arrive, Domingo, il nous montre la pirogue saur laquelle nous allons faire les 2.5hrs de navigation avant d’arriver au camp.

Il fait un soleil radieux et cette balade semble tout a fait indiquée après l’expérience du jeep. Donc après avoir embarquer toutes les vivres et autres on part car Domingo nous a dis qu’à cette heure il serait sûrement possible d’observer plusieurs espèces d’animaux. A peine partis on voit le premier alligator au bord, puis des dizaines de différent oiseaux de plus petit au plus gros dont les ailes ouvertes font près de 3M. Puis ce sont les petits singes qui se tiennent par groupe qui nous font la surprise de leur présence, séance de photos s’impose!!! Ensuite viennent les Capybaras (espèce de castors nourris aux stéroïdes et sans queue) animal impressionnant!!! Puis d’autres alligators et caïmans qui se prélassent la bouche grande ouverte face au soleil (apparemment lorsque les muscles de la mâchoire se détendent celle-ci s’ouvre et lui permet d’emmagasiner la chaleur du soleil). Enfin aussi des centaines de tortues par petits groupes de 2 à 5 qui se font dorées au soleil. Leurs positions quelques peu suggestives ne nous a pas été expliqué mais nous a bien fait rire…Ah j’allais publier les dauphins rose qui sembles nous escorter par moments et qui soufflent leur respiration en faisant surface!

Arrivés au camp, on s’installe, nous avons droit a la suite VIP comme il l’appelle, petite cabane un peu isolée des autres avec salle de bain privée Wow! Petit snack, c’est du pop corn!!! (et il est aussi bon que chez nous!!!). On repart en bateau pour observer le coucher de soleil. Enfin même si le coucher de soleil est très beau ici c’est le rassemblement des touristes de tous les camps pour jouer au soccer ou volley ball et prendre une bière et faire des provisions pour le reste de la soirée car c’est le seul endroit ou il se vent de la boisson ici. Donc ce sera une bouteille de vin Bolivien qui reviendra avec nous pour le souper! Retour au camp, souper que je qualifierai de gastronomique considérant les facilités, et le fait que tout est préparer à partir d’ingrédients frais par nos 2 cuisinières, MIAMXXX. Puis dodo.

La soirée est chaude et humide mais pendant la nuit on a besoin de couverture car ça deviens assez frais même sous le moustiquaire qui enveloppe le lit. Il y a 4 image de Barbies au plafond de ce moustiquaire et Nath n’est même pas jalouse d’un ménage a SIX!!! (Ce que la chaleur peut faire!)

Tour pour la Pampas – jour 2:
Le lendemain on s’éveille au son des singes hurleurs et croyez moi ils portent très bien leurs noms( pas besoins de réveil matin) et a cela un peu plus tard s’ajoute les cris d’oiseaux, on est vraiment dans la jungle!

Desayuno (excellent et très varié) tôt car nous partons à la recherche d’Anacondas (oui, oui, des ANACONDAS)! On enfile des bottes d’ eau presque toutes percées mais Domingo nous dis que ce n’est pas grave car elles servent surtout a nous protéger des morsures rares de serpents, il en profite aussi pour nous dire qu’il se peut que l’on rencontre des Cobras mais que leurs venins n’est pas mortel, il cause seulement une fièvre qui dure de 24 à 48hrs!!! Merde ce que ces voyages nous font tenter comme expérience!

Petit 15min de bateau et nous débarquons sur le site d’un campement, là on se dirige vers une vaste plaine qui est bordée pas des herbes très denses et hautes jusqu’à ~2M par endroit. Ces herbes sont aussi rampantes et on s’accroche souvent les pieds ce qui rend la marche pénible même si on suit les sentiers plus ou moins tracés par les vaches.

Puis lentement on sent que le sol est plus humide et même mouillé, ça y est on arrive où les herbes sont courtes mais flottent dans environs 1à 2 pieds d’eau et de boue (aussi les bouses des vaches!) c’est la « swompe » des Anacondas! Notre guide nous dis qu’à partir de maintenant (ça fait quand même 30 min que nous marchons!) nous devons être vigilants et surveiller tout mouvement dans les herbes. Après un autre 30 minutes sans rien apercevoir tout notre groupe est fatigué et un peu perplexe. Pas très loin de nous un autre groupe viens à notre rencontre, eux aussi bredouille! Mais soudain l’un d’eux rester à l’arrière s’écrit « snake », voila nos deux guides qui s’élancent dans la « swompe » et plongent littéralement à l’endroit indiquée essayant de capturer la bête. Après quelques plongeons et pirouettes le serpent a pris la fuite! Triste pour nous qui n’avons vue que le plongeons des guides! Revitaliser par cette dose d’adrénaline on repart de plus belle. Encore une fois « snake » même scénario, mais cette fois lorsque un des guide s’approche de l’endroit pour essayer de capturer le Snake celui-ci bondit littéralement et complètement hors de l’eau la bouche grande ouverte (il fait au moins 2M de long) pour mordre le guide. Chance qu’il a de bon réflexes et il évite de justesse la morsure. Là on a compris que c’était vrai et sauvage ici. On est pas dans un film!!!! Quelques minutes plus tard encore une fois snake, cette fois c’est un petit Anaconda (1.5m) qui semble blessé a un oeil et ne semble pas du tout impressionner par nos caméras. Domingo le déplace en eau plus profonde où ses chances de survie seront meilleures. Retour au camp pénible car marcher dans la swompe, puis les herbes hautes sous ce soleil de plomb nous rentre dedans.

Retour au camp pour diner(encore une fois excellent) et petite sieste histoire de récupérer un peu. Puis, embarquement on s’en va nager avec les dauphins!!!! Quelques minutes de bateau et on arrive a un endroit ou Domingo nous dis que les Dauphin sont présent et que nous pouvons sauter à l’eau(mais nous sommes toujours dans la même rivière que les alligators, caïmans et piranhas!). Allez ça prends un brave et Denis se jette a l’eau (car Nath doit rester sur le bateau pour prendre les photos…!) On aperçoit quelques dauphins tout prêt sans toutefois pouvoir leur toucher, après quelques minutes Domingo décide de nous amener dans un autre endroit. Bon toute la gang se risque. Cette fois plusieurs dauphins sont autour de nous mais sans vraiment nous toucher. Puis Nathalie entends un bruit venant du rivage derrière les buissons. On fait des blagues que c’est un alligator!!! Aussitôt les dauphins se dirigent dans cette direction, on penses qu’il pêchent des petits poissons dans les branches…plus tard on nous a informer que les dauphins avaient attaquer l’alligator qui tentait de s’approcher de nous!!!

Retour pour le pop corn puis au coucher de soleil/bar. Souper excellent(je crois que je me répète non, mais c’est la vérité. Par la suite on se prépare pour une promenade nocturne (toujours en bateau c’est la seule façon de se déplacer ici par chance!). Lampes frontales en main on part pour observer les alligators. Impressionnant car dès que nous éclairons les buissons sur la rive on voit très clairement les deux yeux rouge vif éclatant qui semble nous regarder sans bouger et il y en a vraiment beaucoup. Quelques minutes plus tard, 2 yeux bleu apparaissent sous nos éclairages, c’est un buffle d’Afrique immense avec ses cornes retournés sur elle même (paraît qu’il ont été importés ici). Il nous regarde d’un air aussi curieux que nous. Sur notre retour, il est encore là mais décide de sortir de l’eau et entre dans la brousse. Tout simplement renversant de voir cet animal gigantesque gravir une pente à 60 degré sur environ 15M avec une aisance déconcertante. C’est le clou de la soirée.

Au retour tous se plaignent de la quantité de moustiques et des piqûres, nous on est pas du tout importunés, notre investissement est rentable et très efficaces, youpi!!!!

Tour pour la Pampas – jour 3:
Le lendemain c’est la pêche aux piranhas, une hameçon, un bout de fil et un bout de bois, vraiment rudimentaire et l’appât est un petit morceau de viande crue. Notre cuisinière est la première a attraper un petit piranhas, Denis quand à lui attrape une petite sardine (ça lui rappelle la grosseur des poissons du Quebec près d’un certain barrage rires!!!) puis au autre sort un petit poisson chat…

Après un moment on fait une dernière promenade d’observation avant de rentrer au camp pour notre dernier diner. Après diner Domingo nous offre a chacun de nous un collier qu’il a lui même fabriqué!!,

Puis c’est la tête remplie d’images exceptionnelles et d’expériences inoubliables que nous devons prendre la route du retour!!!

Arriver au jeep celui-ci semble dans un meilleur état c’est de bonne augure mais on se retrouve à 12 dedans ce qui enlève un certain confort. Notre chauffeur est totalement à l’opposé du précédent on croirait qu’il est en compétition et il vole carrément sur les bosse au dessus des trou, mais je peux vous dire qu’il est impossible de tous les éviter!!!

Donc 3.5hrs de brassage plus tard on est a Rurre, hourra! Retour à l’hôtel, douche, souper, achat d’un petit sac a dos et dodo car le lendemain on repart pour le parc Madidi dans la jungle!

Voici nos belles photos:

Rurre - Arrivé à l'aéroport de Rurrenabaque...oui monsieur rien de moins !

Rurre – Arrivé à l’aéroport de Rurrenabaque…oui monsieur rien de moins !

Rurre - L'autobus qui fait la navette entre l'atterrissage au bout du chemin vers l'aeropuerto

Rurre – L’autobus qui fait la navette entre l’atterrissage au bout du chemin vers l’aeropuerto

Rurre - Un aperçu de le ville

Rurre – Un aperçu de le ville

Pampas - Départ d'une autre aventure vers la Pampas (3h de route)

Pampas – Départ d’une autre aventure vers la Pampas (3h de route)

Pampas - aucun épreuve ne lui fait peur! (On est 7 à l'allée et rien que 12 au retour!)

Pampas – aucun épreuve ne lui fait peur! (On est 7 à l’allée et rien que 12 au retour!)

Pampas - 3h à faire maintenant sur cette rivière avec Domingo notre guide

Pampas – 3h à faire maintenant sur cette rivière avec Domingo notre guide

Pampas - Ça commence fort déjà un alligator et c'est pas Willy!

Pampas – Ça commence fort déjà un alligator et c’est pas Willy!

Pampas - Voici les Hoatzins... que j'appelle des poules d'eau (ils sont vraiment spéciaux)

Pampas – Voici les Hoatzins… que j’appelle des poules d’eau (ils sont vraiment spéciaux)

Pampas - je vais me passer de commentaires...comique non?

Pampas – je vais me passer de commentaires…comique non?

Pampas - celui ci prends du soleil par la bouche et ça détend sa mâchoire...

Pampas – celui ci prends du soleil par la bouche et ça détend sa mâchoire…

Pampas - Le Capybara est immense

Pampas – Le Capybara est immense

Pampas - un autre héron dont j'oublie le nom...il fait sécher ces ailes avant de replonger

Pampas – un autre héron dont j’oublie le nom…il fait sécher ces ailes avant de replonger

Pampas - et la familia!

Pampas – et la familia!

Pampas - cet oiseau est immense (son nom est le Jabirú)

Pampas – cet oiseau est immense (son nom est le Jabirú)

Pampas - chercher comme il faut...

Pampas – chercher comme il faut…

Pampas - un des singes de la place se sont les petits du singe hurleur qui lui est tout noir

Pampas – un des singes de la place se sont les petits du singe hurleur qui lui est tout noir

Pampas - beaucoup d'héron

Pampas – beaucoup d’héron

Pampas - notre logis avec le groupe Indigène

Pampas – notre logis avec le groupe Indigène

Pampas - La vue sur la rivière de notre campement avec alligators de chaque côté des rives!

Pampas – La vue sur la rivière de notre campement avec alligators de chaque côté des rives!

Pampas - notre "room VIP"

Pampas – notre « room VIP »

Pampas - Une photo de nous avant d'aller à la chasse à l'anaconda (on sait jamais)

Pampas – Une photo de nous avant d’aller à la chasse à l’anaconda (on sait jamais)

Pampas - L'anaconda...Non mais c'est sérieux ...

Pampas – L’anaconda…Non mais c’est sérieux …

Pampas - Denis cherchant fort l'anaconda au soleil plombant (les manches longues ce n'est pas parce qu'il fait froid hein!)

Pampas – Denis cherchant fort l’anaconda au soleil plombant (les manches longues ce n’est pas parce qu’il fait froid hein!)

Pampas - on cherche le cobra (plus dangereux encore...)

Pampas – on cherche le cobra (plus dangereux encore…)

Pampas - et le voici cette anaconda

Pampas – et le voici cette anaconda

Pampas - L'acanonda sera déplacé dans un endroit plus profond car il est blessée à un oeil

Pampas – L’acanonda sera déplacé dans un endroit plus profond car il est blessée à un oeil

Pampas - C'est l'heure du bain avec les dauphins, les piranhas et les alligators (un dauphin passe juste à côté de Denis!)

Pampas – C’est l’heure du bain avec les dauphins, les piranhas et les alligators (un dauphin passe juste à côté de Denis!)

Pampas - un dauphin rose ( malheureusement pas de photos sortant son nez de l'eau...sniff)

Pampas – un dauphin rose ( malheureusement pas de photos sortant son nez de l’eau…sniff)

Pampas - 2 dauphins alentours de notre canot...bon faut le savoir!

Pampas – 2 dauphins alentours de notre canot…bon faut le savoir!

Pampas - un autre héron avec cette fois un alligator

Pampas – un autre héron avec cette fois un alligator

Pampas - Les fameux poulets (ou cailles) là où on allait au bar pour admirer le coucher de soleil

Pampas – Les fameux poulets (ou cailles) là où on allait au bar pour admirer le coucher de soleil

Pampas - hum...mon pêcheur avec sa...sardine! (Agrandir l'image si vous ne la voyez pas)

Pampas – hum…mon pêcheur avec sa…sardine! (Agrandir l’image si vous ne la voyez pas)

Pampas - et voilà le tout jolie petit poisson, le piranha!

Pampas – et voilà le tout jolie petit poisson, le piranha!

Pampas - et ses jolies petites dents au piranha

Pampas – et ses jolies petites dents au piranha

Pampas - pas évident ils sont toujours en train de bouger...

Pampas – pas évident ils sont toujours en train de bouger…

Pampas - me voilà...bon la photo est floue (on peut pas tout avoir!)

Pampas – me voilà…bon la photo est floue (on peut pas tout avoir!)

Pampas - celui est un Caïman sa tête était énorme (bon difficile à dire sur une photo mais j'y étais) notre nous a dit qu'il devait faire 4 mètres...

Pampas – celui est un Caïman sa tête était énorme (bon difficile à dire sur une photo mais j’y étais) notre nous a dit qu’il devait faire 4 mètres…

Pampas - pas malheureuse la fille, je vous le dit!

Pampas – pas malheureuse la fille, je vous le dit!

Pampas - un des lunch servit

Pampas – un des lunch servit

Pampas - l'équipe qui prenait soin de nous: notre guide, notre cook et carmen de nos habitations et que nous manquons de rien (c'est elle qui a péché les 2 piranhas)

Pampas – l’équipe qui prenait soin de nous: notre guide, notre cook et carmen de nos habitations et que nous manquons de rien (c’est elle qui a péché les 2 piranhas)

Pampas - sur le chemin du retour

Pampas – sur le chemin du retour

Pampas - Adios amigos!

Pampas – Adios amigos!

Catégories : 1. La Bolivie, 4. L'Amazonie

Itinéraire du voyage en Amérique du sud

Voici notre itinéraire de ce superbe voyage:

Départ le 22 mai pour la Bolivie et le Pérou

Bolivie:

  • La Paz (6 jours)
  • Sucre (2 jours)
  • Sucre – Trek aux villages Jalq’A (3 jours)
  • Potosi (1 jour)
  • Tupiza (1 jour)
  • Tour du Lipez du sud et Salar d’Uyuni (4 jours)
  • Rurrenabaque (transition)
  • Amazonie – Tour Pampas (3 jours)
  • Amazonie – Tour Jungle (2 jours)
  • Copacabana (1 jour)

Pérou:

  • Puno – Lac Titicaca et les Îles (3 jours)
  • Cusco et Matchu Pichu (6 jours)
  • Arequipa et Canyon Del Coca (4 jours)
  • Paracas (1.5 jours)
  • Lima ( 1.5 jours et c’est de là qu’on termine)

Maison:

  • 8 juillet : on est de retour chez nous (Québec)
Catégories : 0. L'itinéraire

Tour Lipez et Salar (J1 et 2)

Bolivie - Lipez2 (J18) - 28 (1)

Jour 1
6:30 debout, 7:00 déj, 7:30 on décolle avec « Tour Los Salares », le pilote David, la cuisinière Marie-Bel et deux autres nouveaux amis qui ont eux aussi tout laisser tomber pour voyager c’est de bonne augure…

Des les premiers kilomètres on est éblouis par les paysages et les montagnes tantôt rouges, tantôt vertes, c’est comme rouler dans le Farwest…Puis Nath avec son oeil de Lynx aperçoit nos premiers Lamas, on est tous excités comme des enfants (ça fait bien rire notre guide!) diner à Populos (3,930M) environs 30 habitants et plusieurs maisons abandonnées…Excellent diner sur le « tail gate » du jeep!!!!

Puis en route vers « ruinas pueblo » village abandonné ( à plus de 4690M) depuis ~ 1980 et qui pourrait ressembler à un mini Machu Pichou. Il fait très froid et il vente beaucoup, puis la cerise sur le « sunday » il se met a NEIGER!! Direction le parc Eduardo Avara afin d’aller voir les Laguna Morejon y Celeste, la trail est très mauvaise ( on se sent un peut comme dans une machine à laver!) et Nath ne se sent pas bien du tout, elle va manquer le reste de la journée.

Le paysage se transforme sous nos yeux, on passe des rougeâtres, bruns, verdâtres et autres au blanc immaculé (nos amis sont éblouis, Denis est presque déprimé!!!). Arrivé aux Laguna, tout est blanc donc pas de photos car il neige et on y voit presque rien à plus de 50M, dommage parrait que les eaux de la Laguna Celeste sont d’un turquoise magnifique( on peux pas toujours être chanceux). Encore beaucoup de route et on arrive finalement à la maison d’hôte, au village de Guetena Chico (4080M) ou nous allons passer la nuit.

On s’installe dans un petit dortoir partagé, Nath y test immédiatement le lit…Ici aucun chauffage il fait froid et c’est très humide. Donc à la cuisine s’affaire Mari-Bel pour nous préparer des boissons chaudes et le souper. Celui-ci, que nous prenons dans la salle a manger commune ( avec nos mitaines tellement on est transits par l’humidité) consiste d’une soupe+++, de patates en purée, un genre de chillie concarne et des légumes. Nath ne réussie pas à se réchauffer malgré les 4 épaisseurs de couvertures de laine par dessus son sleeping. Luk ( un des deux amis) à la brillante idée de suggérer de faire chauffer de l’eau et d’emplir un 2 litre pour le mettre sous les pieds du sleeping de Nath. Et ça marche très bien(on viens de découvrir l’ancêtre des hot pads!!!).

Dias doce:
A siete reloj, siete y media desayuno y ocho salida por una otro dias de descubrimiento. El sol est sortis et Nath est aussi radieuse que lui!!! La journée s’annonce très bien.

Hoy visitas les Lagunas Verde, Blanco, Negro, Colorado, Hedionda y Kolipa. Chacune de ces Lagunes possède de caractéristiques différentes de part les minerais et les algues qu’elles contiennent, ce qui donnes la couleurs des eaux ainsi que la faune animal qui y réside. Ainsi par exemple les eaux de la Laguna Verde (a proximité d’un volcan) contiennent du souffre, du Mercure et de l’Arsenic ce qui lui donne cette couleur verte, bien sur aucune faune présente dans ces eaux.

Sur la route on croise Lamas, Antilopes, Anes et même des Autruches (on est quand même a près de 4,000m). Puis plus on monte et plus la neige s’intensifie, même que notre guide nous mets en garde en arrivant à quelques km du Laguna Verde que c’est risqué d’y aller car si la neige continue il se pourrait que nous ne puissions pas revenir….Hum! Petit moment d’anxiété et de remise en question car cette Laguna est une des plus populaire…voyant nos interrogations et notre air piteux, même si on lui dit que on est prêt a renoncer, il regarde le ciel et fonce droit devant, on descends en titi, youpi!!!! Puis quelques minutes plus tard cette magnifique Laguna apparait devant nous ainsi que sa consoeur juste à coté Laguna Blanco. Paysage féérique tout est blanc sur le sol l’eau d’un vert de mer et le volcan en toile de fond WOW!
On a même droit a un petit clin d’oeil de Galarneau!

Finalement le retour se passe sans encombre David (notre chauffeur) a pris la bonne décision. Direction les Thermal, on a tous hâte de se prélasser dans les eaux chaudes extérieures et naturelles.

On enfile les maillots (fait frette pis y neige encore une peu) et hop dans l’eau à ~40 degrés, quel bien être!!! Bien sur session de photos et que dire des paysages qui nous entourent simplement magique!

Puis lunch et on reprends la route, là ça se gâte, il neige de plus en plus, jusqu’a 3pi de lames de neige a certains endroit, mais notre chauffeur connait très bien la région et adapte sa route en fonction des conditions.

Direction bord du cratère, beaucoup de fumée on entends même la lave en dessous bouillir! Puis c’est le Geyser, c’est fou le bruit et la colonne de fumée, on dirait une vieille bouilloire en pleine ébullition(on a un vidéo!).

Puis Laguna Colorado, on dirait un autre monde, tout est calme (a part un peu de flocons de neige qui persistent), aucune montagne visible et soudain des milliers de Flamant Roses sur la Laguna dont l’eau est teintée de rose, on a le souffle coupé tellement c’est incroyable! Je n’aurais jamais cru que des flamants roses vivaient ici à cette température! (Aux yeux de Nath ici elle se sent au paradis)

Puis arrêt près de formations rocheuses où l’on observe des peintures d’avant la période des Incas. Route vers Villa del Mar ou nous allons passer la nuit.

Lipez J1 - départ de Tupiza

Lipez J1 – départ de Tupiza

Lipez J1 - Coucou se sont nos 1ers ( ça y est Nath est toute excitée)

Lipez J1 – Coucou se sont nos 1ers ( ça y est Nath est toute excitée)

Lipez J1 - Allô toi!

Lipez J1 – Allô toi!

 Lipez J1 - Arrêt pour le lunch (Populos - 3930 m)

Lipez J1 – Arrêt pour le lunch (Populos – 3930 m)

Lipez J1 - Populos

Lipez J1 – Populos

Lipez J1 - Ruinas Pueblo Fantasma

Lipez J1 – Ruinas Pueblo Fantasma

Lipez J1 - Ruinas Pueblo Fantasma (4690 m)

Lipez J1 – Ruinas Pueblo Fantasma (4690 m)

Lipez J1 - il fait de plus en plus "mucho frio" et c'est ici que Nath n'est plus de ce monde....

Lipez J1 – il fait de plus en plus « mucho frio » et c’est ici que Nath n’est plus de ce monde….

Lipez J1 - L'entrée au parc

Lipez J1 – L’entrée au parc

Lipez J1 - Les indications sont données comme on peu!

Lipez J1 – Les indications sont données comme on peu!

Lipez J2 - c'était notre 1 er campement (Quetena Chico - 4080 m)

Lipez J2 – c’était notre 1 er campement (Quetena Chico – 4080 m)

Lipez J2 - Cette fois ci en enclos....ils ont hâte qu'ont les sortent!

Lipez J2 – Cette fois ci en enclos….ils ont hâte qu’ont les sortent!

Lipez J2 - un exemple de chemin à passer!

Lipez J2 – un exemple de chemin à passer!

Lipez J2 - Pas chanceux...il était chargé

Lipez J2 – Pas chanceux…il était chargé

Lipez J2 - On y reviendra tantôt !

Lipez J2 – On y reviendra tantôt !

Lipez J2 - que de climat nous traversons...nos 2 autres joyeux loosers (Lani et Luc)!

Lipez J2 – que de climat nous traversons…nos 2 autres joyeux loosers (Lani et Luc)!

Lipez J2 - je ne me rappelle pas de leur noms à eux! (Ceux-ci sont sauvages)

Lipez J2 – je ne me rappelle pas de leur noms à eux! (Ceux-ci sont sauvages)

Lipez J2 - faut pas se tromper hein ce n'est pas le Salar encore ...c'est de la neige!!! (Quitter le Québec durant l'été pour ça...)

Lipez J2 – faut pas se tromper hein ce n’est pas le Salar encore …c’est de la neige!!! (Quitter le Québec durant l’été pour ça…)

Lipez J2 - Et voici la Laguna Verde ( qu'on a faillit pas voir...merci à notre super pilote David)

Lipez J2 – Et voici la Laguna Verde ( qu’on a faillit pas voir…merci à notre super pilote David)

Lipez J2 - Et voici la Laguna Verde (contenant de l'arsenic... Rien de moins)

Lipez J2 – Et voici la Laguna Verde (contenant de l’arsenic… Rien de moins)

Lipez J2 - Nous y revoici.....

Lipez J2 – Nous y revoici…..

Lipez J2 - Hum que ça fait du bien! Pas mal hein? (4400m)

Lipez J2 – Hum que ça fait du bien! Pas mal hein? (4400m)

Lipez J2 - Et nos 2 aventuriers...pas trop maganés!

Lipez J2 – Et nos 2 aventuriers…pas trop maganés!

Lipez J2 - Là aussi c'est vert ? (Maginifico)....bon malheureusement on a de la route à faire...

Lipez J2 – Là aussi c’est vert ? (Maginifico)….bon malheureusement on a de la route à faire…

Lipez J2 - Encore les Termas - mais on dirait qu'on est sur un autre monde....

Lipez J2 – Encore les Termas – mais on dirait qu’on est sur un autre monde….

Lipez J2 - Des courageux... Wow

Lipez J2 – Des courageux… Wow

Lipez J2 - Bon revenons à notre hiver (les geysers)

Lipez J2 – Bon revenons à notre hiver (les geysers)

Lipez J2 - Un geyser celui ci sifflet comme une bouilloire!

Lipez J2 – Un geyser celui ci sifflet comme une bouilloire!

Lipez J2 - Et voici la Laguna Colorado.... C'est ici le PARADIS (c'est juste de valeur que notre caméra ne rend pas justice de ce moment....)

Lipez J2 – Et voici la Laguna Colorado…. C’est ici le PARADIS (c’est juste de valeur que notre caméra ne rend pas justice de ce moment….)

Lipez J2 - Laguna Colorado : mais est-ce bien des Flamingos...sous la neige! Ha! Quel pays!

Lipez J2 – Laguna Colorado : mais est-ce bien des Flamingos…sous la neige! Ha! Quel pays!

Lipez J2 - Et de plus proche

Lipez J2 – Et de plus proche

Lipez J2 - Et encore ...bon ok se sera pas mieux ....

Lipez J2 – Et encore …bon ok se sera pas mieux ….

Lipez J2 - Villa Mar (les penturas)

Lipez J2 – Villa Mar (les penturas)

Lipez J2 - Villa Mar ...une autre pentura Inca

Lipez J2 – Villa Mar …une autre pentura Inca

Lipez J2 - Villa Mar ...les penturas Incas

Lipez J2 – Villa Mar …les penturas Incas

Catégories : 1. La Bolivie, 3. Tupiza - Lipez - Salar Uyuni

Tour Lipez et Salar (J3 et 4)

Salar J4 - enfin le voilà (ce désert de sel fait plus de 12000 km2)

Salar J4 – enfin le voilà (ce désert de sel fait plus de 12000 km2)

Dias tres:
Desayuno (crêpes en tortillas, faut être créatifs car pas d’assiettes) y salidas a la ocho. Route et observation de plusieurs formations rocheuses causées par les éruptions volcaniques. Prochaine destination Laguna Negra, il vente très fort et il fait froid mais le soleil est au rendez-vous enfin. L’eau est noir à cause du type d’algues qui y poussent. Aussi de gros oiseaux noirs (ils mangent les algues) se promènent entre les surfaces gelées de la Laguna.

Diner super sur le tail gate et vue sur le volcan Ollague (encore semi-actif) duquel on peut voir une cheminée de fumée s’échapper en permanence. Nath nous a trouver un spot a l’abri du vent et au soleil, ça fait du bien!

En route, désert du Chigana et visite du musée des momies…durant cette route désertique et hostile on croise un couple a pied tirant leurs stock sur un petit charriot( il y en a des plus aventureux que nous!), un camion enlisé sur le coté (faut rester sur la piste) et un gars en bicyclette au milieu du désert!

Le musée extérieure de la momie (près de San Juan) est au milieu du désert sur une formation rocheuse anciennement des coraux a l’intérieur desquels les populations inhumaient leurs morts (très intéressante visite mais malheureusement la guide ne parlais qu’Espagnol donc nous allons devoir lire sur Internet pour plus de détails.

Direction notre dernier hôtel près du Salar, de l’extérieure on dirait un vieux motel en bordure d’une route désertique…Pas trop rassurant.

En entrant à l’intérieur SURPRISE tout est en bloc de sel même le sol est recouvert de gros sel ( c’est semblable à nos hôtels de glace mais tout est en sel). Souper Lasagne, soupe et vino… la totale ( quoi c’est notre dernier soir!), on est tous fébrile car on aperçoit au loin le Salar!) Et on se trouve chanceux de finir par ici car 80% des gens font le circuit inverse partant Uyuni….On a même croisé 14 jeep, la fois au termal….c’est tout une caravelle ça!

Jour 4:
Lever à 5:30, départ à 6:00, on va voir le lever du soleil à l’Ilsa Incahuasi, on roule environs 30 min, les premières lueurs du soleil se font voir à l’horizon. Arrivés à l’Ilsa, on est du coté opposé du soleil et on doit grimper tout en haut. Nath ne veux rien manquer donc monte très rapidement pendant que Denis paie les droits d’accès. Arriver en haut on a encore un bon 15 min avant que le soleil n’apparaisse, Nath a tousser pendant tout ce temps dû au manque d’oxygène des hauteurs et le rapidité de son ascension. Puis le voila, qui se montre tous les clics des caméras se font entendre ( ah oui on est au moins 15 jeeps arrêter sur l’Ilsa). Le moment est magique car c’est là que l’on voit la blancheur de cette mer intérieure qui se dévoile devant nous, quel spectacle! ( pour dire la seule différence avec nos lacs gelés du Québec c’est que ici c’est du sel!!!). Ah oui sur cette île se trouve une quantité impressionnante de cactus dont certains on plus de 900 ans! Il faut se rappeler que c’est du sel car avec le froid qui y fait ce n’est pas dur pour nous de croire que c’est de la naige!

Desayuno et prise de photos cocasses (maintenant que nous connaissons le truc on va pouvoir le faire sur la neige en hiver, cool!) et en route pour la visite du premier vrai hôtel de sel sur le Salar. Visite de courte durée car ça ressemble beaucoup à notre hôtel de la nuit précédente.

Puis la fin, débarquement à Uyuni, là on prends un dernier diner repas avec nos amis et comme dans toutes ces aventures de voyage on se dit au revoir…

Uyuni:
Achat des billets de bus pour le retour a La Paz, départ à 20:00 hrs! 6hrs à écouler, on se dit que l’on va s’installer dans un café et mettre nos notes et blog à jour mais voilà…Uyuni est un petit village et aucun établissement n’a le WiFi et les seules place ou internet est dispo. on doit utiliser les ordi locale pas de WiFi. Donc on tourne un peu en rond et profite du soleil jusqu’a l’ouverture d’un petit resto ( il était fermé car ils célébrait l’anniversaire de quelqu’un), on a même eu droit à un gros morceaux du gâteaux qui restait!

Puis départ vers La Paz, ça brasse en titi pourtant on a un bus de Luxe mais les routes sont tellement mauvaises….et 12 hrs à faire… Nath croise les doigts pour ne pas encore être malade!

Transition vers La Paz:
Enfin après 12hrs de bus à se faire brasser depuis Uyuni, (parlez-nous plus de massage pour un bout!) on est a La Paz, territoire connu et familier. En moins de 2, on est à rendu à notre hôtel d’arrivé de voyage. Sitôt le proprio nous reconnait (faut dire que nous avions laisser un bon pourboire lors de notre visite précédente) et il nous donne une chambre disponible avec fenêtre, chauffage et lit double ( ça fait 4 nuits dans des lit séparés « Esta noche es la noche!)!!. Bon on a la journée pour faire laver du linge, réserver le vol pour Rure (c’est le diminutif pour Rurennebaque) et planifier la prochaine étape en Amazonie Bolivienne. Après quelques heures de lecture et consultation des blogs pour références (et de discussions entre nous bien sur!) on opte pour aller voir quelques agences près de l’hôtel. On « tombe » presque par hasard sur une agence qui en fait est plutôt un broker. La dame (Maya c’est son nom) nous accueille simplement et nous donnes plein d’informations (qui sont en ligne mais plus complètes que les autres agences que nous avons visités). Voila c’est décidé, on fait affaire avec elle, billets d’avion, nuit à l’hôtel (chambre matrimoniale!) et 4nuits/5jrs dans la forêt Amazonienne!

Donc souper chez Luna miam,miam! Passage à la lavanderia a quitarnos la ropa et retour à l’hôtel. Cinq minutes plus tard on frappe a notre porte, c’est Maya qui nous apporte nos billets d’avions, réservation d’hôtel etc…livraison à « domicile », elle est simplement charmante! Dodo!!!

Aujourd’hui on est jeudi le 13 juin: Bien dormis (lo siento, pero usted no tendrá detalles) on mets à jours notre journal et le blog puis départ pour la aeropuerto pour l’Amazonie!

Lipez J3 - visite des rochers "Italia Perdita"

Lipez J3 – visite des rochers « Italia Perdita »

Lipez J3 - Anaconda faisant dodo

Lipez J3 – Anaconda faisant dodo

Lipez J3 - Au canyon de l'Anaconda (David voulait se pousser...)

Lipez J3 – Au canyon de l’Anaconda (David voulait se pousser…)

Lipez J3 - en passant parce que je trouve belle cette photo....ça résume bien un bout de ce pays!

Lipez J3 – en passant parce que je trouve belle cette photo….ça résume bien un bout de ce pays!

Lipez J3 - La Laguna Negra

Lipez J3 – La Laguna Negra

Lipez J3 - La Valle de las Rocas (bon je vous épargne toute les photos de formes...)

Lipez J3 – La Valle de las Rocas (bon je vous épargne toute les photos de formes…)

Lipez J3 - le volcan Ollague encore semi-actif (bien oui la petite boucane à gauche - 5860m)

Lipez J3 – le volcan Ollague encore semi-actif (bien oui la petite boucane à gauche – 5860m)

Lipez J3 - un autre brave traversant le désert Chiguana

Lipez J3 – un autre brave traversant le désert Chiguana

Lipez J3 - San Juan - Museo de Momias

Lipez J3 – San Juan – Museo de Momias

Lipez J3 - San Juan - Museo de Momias...attention âmes sensibles....

Lipez J3 – San Juan – Museo de Momias…attention âmes sensibles….

Lipez J3 - San Juan - Museo de Momias

Lipez J3 – San Juan – Museo de Momias

Lipez J3 - San Juan - Museo de Momias (le squelette conservé à l'intérieur des rocaux volcanique....)

Lipez J3 – San Juan – Museo de Momias (le squelette conservé à l’intérieur des rocaux volcanique….)

Lipez J3 - notre hôtel tout près du Salar Uyuni

Lipez J3 – notre hôtel tout près du Salar Uyuni

Lipez J3 - ... L'intérieur de notre hôtel tout en ....sel!

Lipez J3 – … L’intérieur de notre hôtel tout en ….sel!

Salar J4 - L'attente du lever du soleil sur l'Isla

Salar J4 – L’attente du lever du soleil sur l’Isla

Salar J4 - mucho frio....pas difficile de croire que ça pourrait être de la neige!

Salar J4 – mucho frio….pas difficile de croire que ça pourrait être de la neige!

Salar J4 - enfin le voilà (ce désert de sel fait plus de 12000 km2)

Salar J4 – enfin le voilà (ce désert de sel fait plus de 12000 km2)

Salar J4 - La saison est bien commencée ! (15 jeep au moins pour le levé du soleil)

Salar J4 – La saison est bien commencée ! (15 jeep au moins pour le levé du soleil)

Salar J4 - un 1er essai

Salar J4 – un 1er essai

Salar J4 - ...et un 2e, bon on s'améliore!

Salar J4 – …et un 2e, bon on s’améliore!

Salar J4 - notre team

Salar J4 – notre team

Salar J4 - les formes sont causées par l'oxygénation du désert

Salar J4 – les formes sont causées par l’oxygénation du désert

Salar J4 - l'hôtel en plein milieu du Salar

Salar J4 – l’hôtel en plein milieu du Salar

Salar J4 - A la sortie du désert où il font sécher le sel pour exportation

Salar J4 – A la sortie du désert où il font sécher le sel pour exportation

Uyuni fin du trek de 4 jours- notre seul photo...allez savoir pourquoi!

Uyuni fin du trek de 4 jours- notre seul photo…allez savoir pourquoi!

Catégories : 1. La Bolivie, 3. Tupiza - Lipez - Salar Uyuni

Tupiza

Bolivie - Tupiza (J16) - 07

Nous voilà à Tupiza ( 1:00AM, pas toujours de tout repos les voyages!!!), on prends un taxi (c’est à ~3min de taxi mais c’est pas évident à cette heure) donc notre chauffeur de taxi nous conduit « quand même » à l’hôtel et réveille même le patron pour nous afin que nous ne restions pas sur le pas de la porte toute la nuit (quelle attention ces Boliviens!) car l’hôtel semble être dans une zone complètement désaffectée de la ville. Enfin dodo dans un vrai lit.

Lever tôt car notre chambre donne directement sur le mur de la cuisine et on dirait que les murs sont en cartons. Petit déj. Plutôt sobre, genre pain hamburger, confiture, bananes et café(disons que c’est pas le meilleur que nous avons eu…).

Puis discussion avec le patron pour les tours du Lipez et équitation(oui,oui!!!), après quelques discussions on est inscrit pour les deux. Nous partons à découverte de ce petit village charmant (~ 26,000 habitants) et typique avec sa plaza centro, petit marché et quelle surprise, au moins 5-6 pizzeria (faut croire que les Boliviens raffolent des pizza!). Diner sur la plaza en mangeant les fameux et délicieux Empalada(faut vraiment que je leur demande leur recette!!!). Retour à l’hôtel pour notre excursion a cheval!!! On nous remet de mini chaps(cheville-genoux) et hop sur nos chevaux en route pour 3hrs de balade avec notre jeune « cavalero » très sympa (dommage on a oublié nos dictio. et les mots nous manquent).

On se croirait dans nos anciens spaghetti western avec les paysages rouges, falaises et cours d’eau asséchés (Nath s’imagine même des Indiens qui nous tendent une embuscade du haut des falaises!!!) . La seule différence est que nous on a 2 picouilles et seulement le guide peut les faire trotter si non c’est la marche presque comme dans un manège (une chance qu’on à l’environnement qui est a couper le souffle est des cactus géants à voir). Puis lors du retour le cheval(une jument) de Denis se met à hennir et vouloir courrir, youppi Denis croit enfin avoir compris comment ça marche, mais non c’est que son poulin n’est pas loin et il s’en vient pour son boire…

De retour à l’hôtel c’est confirmé on part le lendemain pour le tour (4jrs) du Lipez, youppi!!!! Souper devinez où, bien sur dans une des pizzeria!!! Excellent et juste pour en ajouter hé bien une parade défile dans les rues(faut presque croire que nous sommes poursuivis par elles!!!) ah les papa fritas sont aussi excellentes ici.

Tupiza - Hostal Los Salares

Tupiza – Hostal Los Salares

Tupiza - La riivière presque à sec (ça doit être assez impressionnant durant la saison des pluies)

Tupiza – La riivière presque à sec (ça doit être assez impressionnant durant la saison des pluies)

Tupiza - Lucky luke au pays du Farwest

Tupiza – Lucky luke au pays du Farwest

Bolivie - Tupiza (J16) - 03

On se prépare a jouer les cowboys

Tupiza - La puerta del diablo

Tupiza – La puerta del diablo

Tupiza - Ça se sont des vrais cactus.... !

Tupiza – Ça se sont des vrais cactus…. !

Tupiza - les couleurs sont trop jolies....

Tupiza – les couleurs sont trop jolies….

Tupiza - Talia et Bayo

Tupiza – Talia et Bayo

Tupiza - les cheminées ( balade farwest)

Tupiza – les cheminées ( balade farwest)

Tupiza - Ç'est là qu'on a compris les hennissements de la pouliche de Denis

Tupiza – Ç’est là qu’on a compris les hennissements de la pouliche de Denis

Catégories : 1. La Bolivie, 3. Tupiza - Lipez - Salar Uyuni

Sucre (dernier et fin) / Potosi

Modification du 12 juin: Ajouts des photos…

Bolivie - Sucre_Trek (J12) - 10

Hola, todavía estamos vivos y llenos de energía, ahora a Potosí y en ruta para Tupiza, pero esto es lo que ha ocurrido desde… Trek de 3 jours à travers les villages Jalq’A avec l’agence CondorTrek qui agit a but non lucratif et qui remet les sous aux villages visités pour entre autre supporter les lunchs des enfant à l’écoles, etc. Très belle initiative!

Trek diaz uno:
« Lunes la magnana, a cinco salida de El condor trek », notre groupe est constitué de 4 Allemands, 2 Brésiliens et une Suisse ainsi que nos 2 guides boliviens ne parlant presque pas anglais. « Una hora » de autobús et nous arrivons à notre point de départ, ~ 3900M d’altitude, fait frette et un pocco humide mais on voit déjà el resplandor del sol detrás de las montañas. Les guides nous prépare le déjeuner: une couverture sur le sol (juste en face d’une petite église sacrée complètement isolée dans les montagnes à Chataquila, bananes, gâteaux chocolat, café et thé sont au menu. Pas de temps a perdre, les guides nous distribuent nos portions à transporter et hop c’est partis. La 1ere partie du trajet et une descente de ~1000M dans des sentiers parfois très étroits et abruptes c’est là qu’on a vu les ancêtres des trottoirs! La première vue que nous avons (et notre destination) est celle d’une partie du cratère de Maragua ( en fait rien d’un cratère volcanique, si vous cherchez un peu vous verrez…), quelques heures plus tard et les jambes une peu fatiguées de cette descente on prends la pose pour le diner. Wow, les guides on préparés fromage, avocados, oeufs, salades tomates, etc…excellent! En plus on est au pieds d’une petite chute d’eau (glacée) qui nous berce de sa musique. Petit repos oblige car il semble que la sieste est un must, donc power nap!!!

On avait aucune idée de ce qui suivait mais on l’a sentis très tôt dans nos jambes, remontée de plus de 900M d’un coup (en altitude et soleil), sentiers tantôt en pierres, en gravelles, abrupte sur le flan des montagnes, tout un choc pour les cuisses, les chevilles et les mollets!!! Mais les paysages grandioses et les couleurs minérales (rougeâtres, verdâtres, brunâtres) des montagnes nous font un « poco » oublié ces douleurs et le manque de souffle à cette altitude.

On croise sur notre route quelque habitations isolées et des habitants qui cultivent du blé (à cette altitude, imaginer ce qu’ils doivent transporter et les distances pour aller vendre le tout…) Certains nous abordent pour nous vendent des bracelets qu’ils ont fait….Ils sont très sympathiques et jamais trop insistants. Nos guides semblent faire du troc en leur remettant des feuilles de coca!

A nuestro destino, un pequeño pueblo en el centro del cráter, entouré d’un paysage presque lunaire tant la végétation est presque inexistante et le sol rougeâtre entrecroisé de ce qui semble être des lits de rivière asséchés en cette période. Arrivés au village nous nous rendons dans petit complexe de cabanes en pierre et toit de paille vraiment charmant, seul bémol est que nous pensions être avec les habitants mais nous nous retrouvons plutôt isolés. Quelque caffouillage avant les souper car certaines des cabanes ne sont pas prêtes et les guides sembles un peu désorganisés… Le souper est composé d’une soupe et pâtes avec une sauce tomate muy bueno.

Vamos a caminar ~17 km….pas mal pour un 1er trek!.

Trek diaz dos:
Départ à 8hrs pour la monté du cratère (dieux merci pas le plus haut des cotés), ~ 2hrs d’ascension plus tard nous sommes au sommet (~850M), c’est tout un réveil je vous le dis!

Quelques heures plus tard on passe sur les pistes d’un dinosaures laissés dans une parois rocheuse (sais pas vraiment quel type….) mais ça fait vraiment spécial de penser qu’il y a des millions d’années cette bibite à laisser ses traces et que nous pouvons les voir aujourd’hui (émotion!!!). Pause lunch et bien sur la sieste ou nous on profites pour écrire nos récits!

Sucre- Trek J2 (Niñu Mayu- trace de dinosaure)

Sucre- Trek J2 (Niñu Mayu- trace de dinosaure)

Marche l’après-midi, soleil de plomb, monte descends, spectaculaires paysages, rencontre de Boliviens avec leurs troupeaux soit de moutons, chèvres et ou d’ânes.

Arriver au village, plus peuplé et plus grand que le précédent, il y a même un petit « dépanneur »! Même genre de cabane et cette fois les touristes sont emmurées donc coupé de la communauté…dommage! On est loin de l’image qu’on c’était fait de partage avec la tribus et de voir les artisans à l’oeuvre….

Cette fois ci on se risque (on nous avais dit qu’il y aurait de l’eau chaude), douches glaciales, parait que c’est bon pour la peau mais je vous dis que ça saisi en titi pis on reste même pas en dessous…

Dernier souper, donc on décide de fêter ça avec bière et un tout petit peu de vin (vous connaissez Denis….). Excellente cuisine de nos guides!!! Hop dodo!

Trek dias tres:
Dernier jour, lever tôt, on croyait avoir de la marche mais c’était seulement pour se rendre à l’autobus (déception et soulagement en même temps, allez voir pourquoi….). Donc en aura fait en tout 30 km de marche a toute sorte d’altitude et chargé… qu’on est bon!

Donc 3hrs de bus public et retour à Sucre. Là pas de pause, hop les sacs sur le dos (encore!) et marche jusqu’au terminal pour prendre un taxi partagé (mini van) vers Potosi. En moins de 10min on est dans le taxi et en route (toute une expérience). C’est un taxi express pour Potosi et je crois que notre chauffeur à très bien compris le sens du mot « express », un chauffeur de formule 1 conduisant une mini-van sur les routes sinueuses et montagneuses de Bolivie( imaginez le scénario, une chance que Nath avait pris sa Gravol!).

Potosi:

Potosi - plaza

Potosi – plaza

Arrivé à Potosi (4,100M) et en un seul morceau, un peu de confusion car encore une fois le terminal n’est pas sur les cartes du routard (&$#%£€), impossible de s’orienter, après quelques tergiversations on prends un taxi pour l’hôtel, on a bien fait car c’était plutôt loin et en hauteur.

Le centre ville est en effervescence car ça semble être un genre de fête des collèges et devinez quoi, c’est des parades un peu partout, donc le taxi nous laisse à quelques pas l’hôtel étant donné que c’est impossible d’avancer. Enfin dans notre chambre, à première vue très bien jusqu’à ce que l’on s’assois sur le lit, matelas banane et sans suspension, on va faire avec car on a seulement une nuit…

On déambule un peu dans la ville avant d’aller souper. Il y a une statue de la liberté sur la place centrale!!! Souper au Koala café, excellent on prends la table d’hôte, les portions sont simplement gigantesques, impossible de tout manger….Pendant notre grande bouffe les parades à l’extérieure se font de plus en plus entendre. Sur notre retour on prends quelques photos de celles-ci. Dodo, enfin pas vraiment, le lit banane sans suspension joins aux parades qui n’en finissent plus et le genre de show(enfin c’est ce que nous pensons) qui se poursuit jusqu’a ~12:30hrs, donc très mauvaise nuit!

Petit déjeuner à l’hôtel et en route pour un peu de planif, retirer du cash, achat des billets de bus pour Tupiza et visite du musée de l’argent (car Potosi fut un jour la ville la plus riche du monde!!!). Visite extrêmement intéressante et instructive qui nous fait découvrir non seulement l’histoire de la monnaie (et des mines d’argent, que malheureusement nous n’avons pas eu le temps de visiter) mais aussi l’évolution des populations depuis la civilisation des Incas…

Le reste de la journée on écrit ces lignes et se rends au bus terminal ( fait a noter il y a 2 terminal à Potosi, non mentionné dans le routard) pour prendre la route vers Tupiza…

Aujourd’hui jour de la publication, nous sommes à Tupiza et on s’apprête à partir pour un tour de 4 jrs (Lipez et Salar)….à bientôt!

P.S. Merci de nous suivre et désolé de ne pas avoir le temps de répondre à toutes vos bonnes pensées…mais on se reprendra à notre retour…

Sucre-Trek J1 (départ de Chataquilla-3580m)

Sucre-Trek J1 (départ de Chataquilla-3580m)

Sucre-Trek (J1- Chataquilla_Inca trail)

Sucre-Trek (J1- Chataquilla_Inca trail)

Sucre-Trek J1 (Chataquilla)

Sucre-Trek J1 (Chataquilla)

Sucre-Trek (J1- Chataquilla) - Nos 2 grands aventuriers.... Leur 1er trek!

Sucre-Trek (J1- Chataquilla) – Nos 2 grands aventuriers…. Leur 1er trek!

Sucre-Trek (J1- River Ravello)

Sucre-Trek (J1- River Ravello)

Sucre-Trek (J1- river Ravelo)...l'eau était glacé!

Sucre-Trek (J1- river Ravelo)…l’eau était glacé!

Sucre-Trek (J1- Chataquilla- lunch 2730m)

Sucre-Trek (J1- Chataquilla- lunch 2730m)

Sucre- Trek J1

Sucre- Trek J1

Sucre -Trek J1 (après diner ...je commence a cracher mes poumons!) 3050m

Sucre -Trek J1 (après diner …je commence a cracher mes poumons!) 3050m

Sucre-Trek (J1- Chataquilla - chemin un peu serré juste avant... Nath était un peu sur le nerf)

Sucre-Trek (J1- Chataquilla – chemin un peu serré juste avant… Nath était un peu sur le nerf)

Sucre- Trek J1 (notre cabane pour la nuit au cratère Maragua) 3030m

Sucre- Trek J1 (notre cabane pour la nuit au cratère Maragua) 3030m

Sucre- Trek J2 (cratere de Maragua) - notre gang

Sucre- Trek J2 (cratere de Maragua) – notre gang

Sucre Trek J2- mon ptit mulet en haut du cratere (de notre chemin bien sûr...) 3300m

Sucre Trek J2- mon ptit mulet en haut du cratere (de notre chemin bien sûr…) 3300m

Sucre- Trek J2 (Niñu Mayu- trace de dinosaure) 3220m

Sucre- Trek J2 (Niñu Mayu- trace de dinosaure) 3220m

Sucre-Trek (J2)

Sucre-Trek (J2)

Sucre-Trek (J2- en s'en allant vers Potolo) 3230m

Sucre-Trek (J2- en s’en allant vers Potolo) 3230m

Sucre-Trek (J2- ...un petit moment romantique)

Sucre-Trek (J2- …un petit moment romantique)

Sucre- Trek J2 (l'entrée isolée de nos cabane à Potolo)

Sucre- Trek J2 (l’entrée isolée de nos cabane à Potolo)

Sucre- Trek J2 (notre cabane à Potolo) 3070m

Sucre- Trek J2 (notre cabane à Potolo) 3070m

Sucre- Trek J2 (Potolo - enfin rendu!)

Sucre- Trek J2 (Potolo – enfin rendu!)

Sucre trek J3- en attendant notre bus de Potolo

Sucre trek J3- en attendant notre bus de Potolo

Sucre Trek J3 - Potolo (travail dûrement...)

Sucre Trek J3 – Potolo (travail dûrement…)

Sucre Trek - exemple de construction d'un enclos!

Sucre Trek – exemple de construction d’un enclos!

 

Potosi - rue dans le centre

Potosi – rue dans le centre

Potosi - Vue de la montagne où il extrait l'argent

Potosi – Vue de la montagne où il extrait l’argent

Potosi - musé de la monnaie (Vierge de chandeleur)

Potosi – musé de la monnaie (Vierge de chandeleur)

Potosi - musé de la monnaie (mécanisme pour applatir les feuille d'argent)

Potosi – musé de la monnaie (mécanisme pour applatir les feuille d’argent)

Potosi - musé de la monnaie (le fameux coffre!)

Potosi – musé de la monnaie (le fameux coffre!)

Potosi - nv terminal dir Tupiza.

Potosi – nv terminal dir Tupiza.

Potosi - musé de la monnaie (2 momies bébés

Potosi – musé de la monnaie (2 momies bébés

Catégories : 1. La Bolivie, 2. Sucre

Sucre (0)

Modification du 12 juin: Ajouts des photos…Marché Tarabuco
Modification du 7 juin: Ajouts des photos…

Bolivie - Sucre (J9) - 37

« Sucre », enfin arrivés (8:15) après une nuit très froide en bus (pas de chauffage et ~ 0 à l’extérieur), mis a part ce « petit » inconvénient, le bus est très confortable. Arrivés au terminal, nous récupérons nos bagages, surprise! (pas vraiment) le sac de Nath n’est pas dans le bus. On nous dis trois fois d’attendre les prochain bus mais toujours rien 2hrs plus tard (on commence a penser aller faire un rapport a la police mais ça ne nous tente pas vraiment (aller deviner pourquoi…). Finalement on nous informe que le sac et rendu a Santa Cruz, la bonne nouvelle c’est qu’il devrait revenir à Sucre « magnaña magnaña aqui »…(« demain matin ici » pour ceux qui ne savent pas comment utiliser les traducteurs en ligne sur l’internet…!)

Donc 10h30, à la recherche d’un resto pour déjeuner sur le chemin de notre hôtel, plutôt le diner car on n’a pas souper, ni déjeuner et les émotions ça ouvre l’appétit de Nath! En fait on essait de trouver cette hôtel car les cartes que nous avons ne sont pas complètes et on n’y voit pas le BB… Donc priorité la bouffe! On trouve finalement (après que Nath aie demandée les directions pour le Centro et plusieurs minutes de marche) un petit hôtel avec une cours intérieure charmante, enfin une pose et de la bouffe. On demande une carte à la réception et la préposée nous indique même comment se rendre au B&B, on est à 10 min!!! (Merde des fois ce guide de voyage (Le routard), il ne met pas tous les noms de rues sur les cartes, m’enfin!) 🙂

Le B&B (La Selenita) s’avère une très belle surprise, tenu par Maïté et Richard, on nous installe dans une cabane privée et magnifique avec une vue splendide sur leur jardin et Sucre, ça fait du bien!!!

Pour le reste de le journée on prend ça cool pis on découvre le ville. On termine la journée avec un souper sur le balcon du Los Balcones plaza (excellent voir les photos le tout avec vino tinto pour moins de $40 CAD). En plus on a eu droit a une messe en plein air avec une chorale locale en espagnol, ce qui est génial pour nous car il parle lentement et répète plus d’une fois!!!

Le lendemain, on retourne au terminal pour le sac en cavale, après 3 kiosques et plusieurs minutes de doute on voit enfin apparaitre le gentil sac qui est de retour et sa maman qui aborde un grand et éblouissant sourire!!! On peu passer a autre choses….

Visite du Musée d’art Indien, vue des différentes cultures et des techniques de tissages (pas certain de tout avoir compris!!!  Un indienne fait la démonstration du tissage, ce sont vraiment des oeuvres d’art magnifique et quel d’extérité et patience. Elles travaillent sans plan, ni motif…Ensuite montée au mirador où nous prenons un verre de vin chaud sur la terrasse, vue sur Sucre et coucher de soleil (ici à ~18hrs il est partis et la température descend rapidement).

Ensuite on a décidé de se trouver une bouteille de vin et de manger au B&B. Les 2 endroits (genre SAQ dépanneurs) que nous trouvons sont fermés, mais grâce à la tenacité et persévérance de Nath, qui demande en Espagnol ( oui, oui est tu bonne ma Nath!) on a pu acheter du vin. Un gentil monsieur nous indique la direction du Super Mercado. Ca ressemble un peu a nos Metro/IGA mais pas les mêmes produits, et ici personne n’entre avec un sac a dos, on doit le laisser a la porte (Nath a due protester un peu peu pour garder son sac a main et elle a gagné!).

En route pour le B&B pour se concocter notre petit souper dans la cuisine communautaire. A notre arrivée, un couple d’américain sont a faire une soupe mais ils y ont ajouté une épice qui rend l’air tout simplement irrespirable(pique la gorge et le nez), on tousse tous…Plan B, on ramasse tout et on se fait un camping improvisé sur la terrasse avec vue sur les lumières de Sucre (non mais il y a pire que ça dans la vie…). Dodo.

Expérience suivante la Lavanderia, on ramasse tout notre ligne sale et nous voila au comptoir a discuter avec la préposée afin de nous assurer que le linge sera prêt aujourd’hui car demain c’est « Domingo » et ce sera « cerrar » (à chaque fois que nous commençons a nous croire bon en Espagnol une nouvelle situation se présente et nous ramène sur terre, hola!). Finalement tout est partis et on se croise les doigts. Le reste de la journée, nous déambulons dans Sucre a la visite des parcs (oui, oui, Denis est capable de relaxer!!!) celui de Bolivar est particulièrement beau par ses arbres majestueux, une rivière artificielle, très paisible et entouré du magnifique palais de justice (seul institution qui reste a Sucre la capitale, tout le pouvoir est a La Paz) et du théâtre.

Retour a la Lavanderia, enfin 3 fois retour ( une fois on a oublié les billets, la deuxième ce n’étais pas encore arrivé et la troisième on a attendus…)Soulagement, tout est la et on rentre content en dansant!!! On mérite un bon souper (comfort food), quoi de mieux qu’une bonne pizza Napolitaine en Bolivie, ben croyez nous elle était excellente!

« Domingo », visite du marché de Tarabuco (uniquement le dimanche) à 1:45 de bus de Sucre, un paysage aride et montagneux se dessine autour de nous, la route suit une ancienne voie ferrée désaffectée signe de la modernisation (si on peu dire), ici sur cette route on prends vraiement conscience des changements passés et à venir dans ce merveilleux et pourtant si disparate pays!

On nous avait beaucoup parlé de ce marché et malheureusement nous avions un image de notre précédent voyage des marchés ethniques au Vietnam (population beaucoup plus petite ici). Intéressant mais impossible pour nous de discerner les oeuvres locales de celles faites à la chaine, donc pas d’achats. On se dit que lors de notre trek on va pouvoir acheter directement des tribus et être certain que ça retourne dans la communauté.

On est inscrit pour un trek 3 jours qui commencera Demain à « cinco hora » donc pas de photo pour cette fois…

Sucre - bb La Selenita....ben oui des lits jumeaux (on a pas toujours le choix)

Sucre – bb La Selenita….ben oui des lits jumeaux (on a pas toujours le choix)

Sucre - BB La Selenita (la terrasse)

Sucre – BB La Selenita (la terrasse)

Sucre - Souper sur la terrasse du Los balcones

Sucre – Souper sur la terrasse du Los balcones

Sucre - repas a moins de $40 (regarder les frites)

Sucre – repas a moins de $40 (regarder les frites)

Sucre - Plaza del Mayo

Sucre – Plaza del Mayo

Sucre - plaza de Mayo

Sucre – plaza de Mayo

Sucre - Cathedrale aux alentours de la plaza Mayo

Sucre – Cathedrale aux alentours de la plaza Mayo

Sucre - la religion est encore très présente!

Sucre – la religion est encore très présente!

Sucre - retrouvaille avec le sac en cavale (terminal)

Sucre – retrouvaille avec le sac en cavale (terminal)

Sucre - ex de menu $ en Bolivianos ( empanadas... Miam miam)

Sucre – ex de menu $ en Bolivianos ( empanadas… Miam miam)

Sucre - vue du mirador

Sucre – vue du mirador

Sucre - Vue du mirador

Sucre – Vue du mirador

Sucre - café au mirador

Sucre – café au mirador

Sucre - quartier Recoleta en haut du mirador

Sucre – quartier Recoleta en haut du mirador

Sucre - quartier Recoleta en haut du mirador (quelle heure est-il?)

Sucre – quartier Recoleta en haut du mirador (quell

[caption id="attachment_144" align="alignleft" width="150"]Sucre - un aperçu des cotes ( tout près du Mirador) Sucre – un aperçu des cotes ( tout près du Mirador)

Sucre - Plaza del Mayo ( y a des jours pire que d'autres!)

Sucre – Plaza del Mayo ( y a des jours pire que d’autres!)

Sucre - Parque Bolivar (les fontaines ne marche pas à la saison sec)

Sucre – Parque Bolivar (les fontaines ne marche pas à la saison sec)

Sucre - parque Bolivar

Sucre – parque Bolivar

Sucre - quartier historique

Sucre – quartier historique

Sucre - Marche Tarabuco

Sucre – Marche Tarabuco

Sucre - Marche Tarabuco

Sucre – Marche Tarabuco

Sucre - Marche Tarabuco

Sucre – Marche Tarabuco

Sucre - Marche Tarabuco

Sucre - Marche Tarabuco (danse de la séduction... Je crois!)

Sucre – Marche Tarabuco (danse de la séduction… Je crois!)

Sucre - Parque Bolivar

Sucre – Parque Bolivar

Sucre - la rue des avocats (si les affiches au Qc pourraient redevenir aussi petites et en bois se serait bien)

Sucre – la rue des avocats (si les affiches au Qc pourraient redevenir aussi petites et en bois se serait bien)

e heure est-il?)[/caption]

Catégories : 1. La Bolivie, 2. Sucre

Propulsé par WordPress.com.